Fausse ratatouille pour vraie sportive

Difficile après de telles images de se replonger dans une rentrée digne de ce nom, surtout que la mienne s’annonce assez rock’n’roll pour des tas de raisons. Je n’ai pas tout à fait repris mes marques mais j’avance petit à petit.

Adieu donc, glaces au brocciu, au cédrat, à la châtaigne de l’Isle aux desserts, adieu tarte maison aux myrtilles de la montagne, confitures maison, bonjour la rentrée saine et sportive! Rentrée qui rime donc avec panier de légumes de Joël Thiebault, mais aussi avec un peu de sport, quand même, pour évacuer les derniers restes de coppa ou de lonzu…

Ce fut chose faite ce matin, j’ai couru la Parisienne avec 13 000 femmes : 6 km dans une sympathique ambiance, course qui m’a bien fait sentir aussi que j’avais intérêt à ne pas m’arrêter là si je voulais aller plus vite l’année prochaine!

Et au menu du retour, il fallait bien commencer à mettre en oeuvre les bonnes résolutions, et comme le frigo n’a pas encore subi son vrai plein de de rentrée, j’ai improvisé autour des légumes du panier récupéré vendredi soir (et puis ça change, pour une fois, une grosse envie de légumes plutôt qu’une envie de me mettre dans la réalisation d’une petite crème ou de muffins…).

J’avais déjà réalisé la recette de ratatouille au four dans le livre de Clotilde (toujours le même!) mais comme j’ai eu un gros coup de flemme après la course, j’ai brodé avec ce que j’avais sous la main et en fonction de ce que je me souvenais de la recette. Le truc très chouette de la recette, c’est qu’une fois les légumes taillés en petits morceaux, généreusement arrosés d’huile d’olive et parfumés d’herbes de votre choix, tout ce petit monde travaille bien gentiment pour vous pendant plus d’une heure au four, sous papier alu. L’exquise odeur qui se dégage ensuite et le côté « confit » des légumes en feraient presque oublier que ce n’est pas vraiment une ratatouille dans les règles de l’art, mais qui permet de faire le plein de légumes de façon savoureuse.

Une petite digression d’ailleurs, car je ne sais pas pour vous, mais moi lorsque je suis aux fourneaux, je me livre à d’intenses réflexions silencieuses dans ma tête. Surtout autour des légumes de ce fameux panier, qui ont toujours l’art de m’étonner. Par exemple, pour cette ratatouille, j’ai donc utilisé ce petit poivron vert pâle que j’ai trouvé dedans. Je sais que Joël Thiebault lutte contre la standardisation des variétés et je trouve qu’il a bien raison : pourquoi je n’ai jamais vu ce genre de poivron sur mes étals? D’abord il a une bien jolie couleur qui tranche avec celle de ces congénères jaune, rouge ou vert, et question saveur (mais c’est peut-être subjectif), je l’ai trouvé légèrement plus doux que ces cousins. Une manière peut-être de faire aimer le poivron à ceux qui n’aiment pas trop sa saveur piquante? Je me demandais aussi pourquoi je ne l’avais pas vu sur les étals : peut-être que les consommateurs l’ont boudé en raison de sa couleur pâlichonne? Comme s’il n’avait pas assez mûri? Je confirme que ce petit poivron avait bien été cueilli à sa maturité, mais du coup, il m’a emporté bien loin dans mes réflexions d’apprentie ménagère révoltée contre le diktat du légume « tout beau, tout coloré, tout lisse » qui m’avait tant effrayé au Canada. Franchement, il est pas mignon?

Bref, digression terminée mais si jamais un jour je rencontrais Joël Thiebault, j’aurais des tas de questions à lui poser sur ses légumes, sur la façon d’optimiser telle ou telle variété de tomates dans une recette par exemple (ses Delizia de cette semaine n’étaient peut-être pas les meilleures pour la ratatouille, elles ont rendu trop d’eau, mais peut-être en aurais-je tiré meilleur parti ailleurs?)

Fausse ratatouille à ma façon

(pour 2 personnes)

3 tomates

2 poivrons

1 aubergine

(j’aurais bien rajouté oignons, courgettes, et peut-être une gousse d’ail, mais tout ceci me faisait défaut)

Huile d’olive

Herbes à volonté et au choix (pour moi j’ai utilisé un reste de mélange d’herbes que j’avais achetées pour accomoder du poisson, mais elles se sont très bien mariées avec les légumes : un mélange de thym, gros sel, quelques baies roses et je n’ai pu identifier le reste…)

Sel

Poivre

1. Préchauffer le four à 180°.

2. Détailler tous les légumes en petits morceaux, les mettre dans un grand saladier et arroser d’huile d’olive. Mélanger bien le temps de bien imprégner tous les légumes. Assaisonner d’herbes, saler et poivrer selon les goûts.

3. Verser le tout dans un grand plat et recouvrir de papier d’aluminium, mettre au four pour une heure voire un peu plus. Important : en milieu de cuisson, sortir le plat du four, remuer les légumes et poursuivre la cuisson.

PS : au passage, nous avons réalisé avec le chéri à quel point il était difficile de photographier de façon photogénique une ratatouille. La séance de tri des photos nous a occasionné quelques fous rires, celle postée ici était la meilleure du lot… Note à moi-même pour plus tard : si je trouvais un vrai cours de photographie pour apprendre à photographier les plats, je crois que cela m’aiderait dans mes déconvenues de photographe très très débutant! (avec en plus un appareil photo emprunté à mon père, appareil avec qui je ne suis pas très copine et pourtant bien obligée de faire avec, le mien ayant rendu son dernier souffle il y a quelques semaines…)

Share Button

2 réflexions sur “Fausse ratatouille pour vraie sportive

  1. Wahou mais t’es une vraie sportive toi …. trop trop mignon ce poivron mais Joêl est le roi du légume original qu’on se le dise !!!

  2. Tiens… une ratatouille au four… !?…
    J’essaierai à l’occasion.
    En ce qui me concerne, je la fais dans une sauteuse :
    je fais chauffer l’huile d’olive, puis j’ajoute courgettes, aubergines, oignon jaune, poivrons.
    Puis les tomates un peu après…
    Une bonne grosse demie-heure de cuisson à couvert, et tout ce petit monde est prêt à être dégusté avec une bonne grillade…
    Bien entendu, je m’occupe de l’assaisonnement en cours de cuisson, puis je joue du couvercle , en alternant les minutes à couvert, ou à découvert…
    et aussi je remue de temps en temps…
    J’adore la ratatouille !!
    Bonne journée…

Les commentaires sont fermés.