La foire aux fromages et aux vins d’Antony : virée dans le Cantal

C’est donc le weekend dernier qu’a eu lieu la 22ème foire aux fromages et aux vins à Antony. Cette année finalement, je n’y ai fait qu’un bref passage, par manque de temps surtout. Mais j’y ai retrouvé avec plaisir l’ambiance conviviale et les producteurs locaux qui n’étaient pas du tout avares de faire goûter leurs produits et de les commenter.

L’occasion pour moi d’admirer la faune locale, qui avait fait spécialement le déplacement… pour le bonheur des enfants surtout… Les bêtes étaient énormes, mais tellement majestueuses…

J’ai évité tripoux et truffade, je n’étais pas vraiment dans l’objectif de déguster toutes ces spécialités excellentes au demeurant mais qui n’aident pas non plus à se sentir plus légère!

Mon attention s’est portée sur les fromages du Cantal, et la Foire faisait la part belle au Cantal et au Salers tout particulièrement. J’ai pu comparer à loisir, et en grande gourmande, les différents niveaux d’affinage du Cantal par exemple : saviez-vous qu’il existait trois variétés de Cantal? Le jeune, affiné entre 30 et 60 jours, l’entre-deux, affiné entre 90 jours et 210 jours et le vieux, affiné 240 jours minimum. Si ma préférence va tout naturellement aux fromages les plus marqués au niveau des saveurs, j’ai pu constater sur place que le jeune et l’entre-deux se mariaient merveilleusement bien à toutes sortes de recettes.

Un petit arrêt devant le stand du chef Jean-Yves Corvez, qui réalisait samedi trois recettes en démonstration, devant un parterre de gourmands très assidus. Le chef dans ses oeuvres…

Et vous avez de la chance, j’ai réussi à récupérer deux d’entre elles, comme si vous y étiez! Faute de famille nombreuse ou de dîner à convives nombreux dans les prochains jours, je vous livre ici l’une d’entre elles, très facile de réalisation je pense et parfaite pour accueillir cet automne qui s’annonce bien frais, à mon avis (la deuxième, une recette de verrine mascarpone-framboise, sera soumise à expérimentation très bientôt j’espère sur ce blog).

Je vois très bien la scénographie autour de cette recette : à servir de retour de la cueillette des champignons, un dimanche midi, en compagnie de ceux que vous aimez. Un plat familial et revigorant, qui adoucit les timides rayons de soleil automnal. N’hésitez pas à prendre du très bon cantal chez votre fromager, l’entre-deux fera parfaitement l’affaire.

Tourte aux champignons et Cantal

Pour 8 personnes

2 rouleaux de pâte brisée

Appareil à crème prise

3 oeufs

1/2 litre de crème liquide

Muscade

Sel, poivre

Garniture

300 g de champignons de Paris ou champignons des bois

200 g de Cantal AOC

100 g de jambon blanc ou d’Auvergne

Huile d’olive

Sel, poivre

1. Préparer la pâte brisée : découper deux disques de pâte brisée, l’un plus grand que l’autre.

2. Préparer l’appareil à crème prise : dans un saladier, battre les oeufs, ajouter la crème liquide et assaisonner. Mélanger le tout et réserver.

3. Garniture : Emincer les champignons. Dans une poêle avec un filet d’huile d’olive, faire sauter les champignons, couper le jambon en dés, râper le Cantal AOC, assaisonner.

4. Réaliser la tourte : dans un moule, abaisser et foncer le disque de pâte le plus grand. Disposer la garniture, verser l’appareil à crème prise. Refermer la tourte. Réaliser une petite cheminée. Enfourner à 200° pendant une petite demi-heure.

Share Button