Souvenirs de la rue Cambon

Samedi, comme beaucoup de gens impatients de se faire dédicacer le dernier livre de Pierre Hermé, Macaron, j’ai moi aussi fait la queue rue Cambon. J’avais bien sûr déjà fait la découverte de la boutique cet été avant son inauguration, mais deux mois après son ouverture, force était de constater que la boutique affichait toute les promesses d’un beau succès en devenir et que l’accueil était au rendez-vous. Une jeune femme élégante se promenait avec quelques chocolats de dégustation alors que nous faisions la queue sur un tapis rouge (excusez du peu !) et c’est avec le même élan de gourmandise que je me suis retrouvée devant le somptueux étalage de macarons, derrière la vitrine. Cadeau en ce jour inaugural : deux macarons supplémentaires étaient même offerts ! Je savais que j’allais régaler quelques amateurs autour de moi… Petit détail à observer lorsque l’on rentre dans l’univers Hermé : observez vos voisins, leurs visages, leurs yeux pétillants devant les macarons, les chocolats… Tous affichent le même sourire ravi de ceux qui savent qu’ils vont savourer leur précieux butin avec délectation… Cela est communicatif et met instantanément de bonne humeur !

Deux exclusivités de la boutique rue Cambon toutefois : prenez le temps d’y aller, car c’est dans cet endroit seulement que vous aurez le privilège de déguster les deux macarons exclusifs de la boutique, le cassis et le citron. Pour avoir goûté le cassis, j’avoue avoir eu un véritable coup de foudre. Il se trouve que Pierre Hermé n’avait pas réalisé le macaron cassis depuis un certain temps, et a redécouvert sa recette tout en la peaufinant de nouveau. A l’intérieur, de vrais gros grains de cassis viennent accroître la sensation fruitée et légèrement acidulée de ce petit bijou violet.

Et que dire de la dédicace en elle-même ? Pierre Hermé, toujours parfaitement abordable et souriant, qui m’écrit quelques mots en introduction de son livre. Si j’avais pris mon courage à deux mains (mais je suis une grande timide), j’aurais rêvé de lui demander de m’écrire sa recette du bonheur. Mais je me suis fait l’effet d’une enfant qui se retrouve en face du Père Noël en vrai pour la première fois, et les mots m’ont manqué, toute à ma joie d’être à nouveau au plus proche de cet univers.

J’ai longuement parcouru le livre en rentrant chez moi. C’est une véritable oeuvre d’art, un objet précieux que toute pâtissière se devrait d’avoir dans sa bibliothèque. Evidemment, de toutes les recettes proposées, si je ne devais en retenir qu’une, ce serait celle du macaron fleur d’oranger, rose et gingembre… J’aurais tellement aimé croquer dans celui-là !

Je ne sais par quel tour de force Pierre Hermé réussit à associer dans son livre des visuels somptueux en même temps que le véritable sentiment que tout un chacun peut, chez lui, reproduire ou se rapprocher très fortement de ces résultats. Les recettes aux ingrédients parfois recherchés (de la poudre d’oxyde de titane ? mais où allais-je trouver ça ?) sont tellement bien décrites et détaillées, ainsi que la liste des fournisseurs recommandés, que le lecteur n’a pas l’impression d’être désemparé, bien au contraire. J’ai rangé le livre en bonne place dans mes favoris, en me jurant d’attaquer ma prochaine fournée de macarons plus déterminée que jamais.

(Visuels presse)

Saga à suivre, donc…

Boutique Macarons et chocolats
4, rue Cambon
75001 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h
Share Button

2 réflexions sur “Souvenirs de la rue Cambon

  1. J’ai le livre bien sûr et j’étais invitée aussi pour la dédicace mais je ne suis pas à Paris toutes les semaines !! De la poudre de titane j’en ai si tu veux c’est ce qui donne le blanc pour résumer !!
    En tout cas le livre est super, je l’ai eu le premier jour de sortie plein de bonnes idées de bons conseils et de super recettes !!

  2. poudre de titane

    pouvez me dire dans quelle boutique pourrais je trouver cette poudre de titane merci de votre reponse

Les commentaires sont fermés.