Boeuf sauté au gingembre et au vinaigre, bouillon pimenté par William Ledeuil

Dans ma série Asie de la semaine, je poursuis avec une recette qui me tenait à coeur depuis un moment, mais j’ai été découragée longtemps par la liste d’ingrédients longue comme le bras. William Ledeuil fait partie de mes chefs favoris, sans même avoir goûté sa cuisine (enfin si… la petite douceur du Salon du Chocolat qui se retrouvera un jour sur ces pages aussi…). Je suis fascinée par les influences asiatiques de ses plats, et j’espère bien un jour déjeuner à Ze Kitchen Galerie (ça tombe bien, mon anniversaire approche !).

Je suis tombée sur cette recette dans un Cuisine By Lignac, et ma virée chez Tang tombait à pic pour la réaliser. Disons que c’était l’occasion pour moi d’avoir un avant-goût à la maison de l’univers de William Ledeuil. Par contre, Monsieur Ledeuil, vos recettes sont difficilement compatibles avec l’étroitesse de mon terrain de jeu : une demi-heure plus tard, on aurait dit qu’un ouragan était passé sur mon plan de travail. Parce que c’est bien gentil, de faire sauter les légumes les uns après les autres, séparément, mais il faut aussi de la place pour les réserver ensuite !

En dépit de mes acrobaties, le résultat était quand même dépaysant comme je l’espérais et pimenté comme je l’affectionne.

Boeuf sauté au gingembre et au vinaigre, by William Ledeuil

(source : Cuisine By Lignac)

Pour 4 personnes

200g de boeuf (plat de côtes et joue cuits en pot-au-feu) ou 200g de steak

1 filet d’huile d’olive

Pour le bouillon :

3 bâtons de citronnelle

2 gousses d’ail

2 piments oiseau

1L de bouillon de pot-au-feu

2 cl d’huile d’olive

Pour la garniture :

1 rhizome de gingembre

1 oignon rouge

100g de shiitakes

100g de pois gourmands

1/2 poivron rouge

3 brins de ciboule

2 brins de basilic thaï

1 fleur d’ail (seul ingrédient qui me manquait)

3 branches de coriandre

5 cl de vinaigre de riz

5 cl d’huile d’olive+1 filet

Sel et poivre du moulin

1. Détailler la viande en lamelles de 3 mm.

2. Eplucher les gousses d’ail, puis les couper en deux, ainsi que les bâtons de citronnelle et les émincer finement. Couper les piments oiseau en deux et ôter les pépins.

3. Dans une casserole, faire revenir à l’huile d’olive l’ail, les piments et la citronnelle pendant une minute, ajouter le bouillon et laisser frémir à feu doux 30 minutes. Filtrer et réserver au chaud.

4. Eplucher et émincer l’oignon, équeuter les pois gourmands, rincer les shiitakes. Epépiner le poivron rouge, enlever le pédoncule et le détailler en lanières. Eplucher et émincer le gingembre.

5. Faire sauter rapidement les légumes dans une poêle ou un wok, à l’huile d’olive et séparément.

6. Ciseler la ciboule, la coriandre, le basilic thaï et la fleur d’ail.

7. Faire chauffer une poêle ou un wok, ajouter un filet d’huile d’olive. Faire sauter le boeuf rapidement, puis déglacer avec le vinaigre et faire réduire. Ajouter le gingembre et les légumes et faire sauter le tout une minute. Ajouter la ciboule et le basilic thaï, mélanger et rectifier l’assaisonnement.

8. Disposer dans des bols, parsemer avec la fleur d’ail et la coriandre et verser le bouillon bien chaud par-dessus.

N.B. : Je me suis dépêchée de mettre ce billet en ligne car je sors tout juste d’un nouvel atelier sur l’aspect technique de la photo et ces photos ayant été réalisées avant le stage, je vois maintenant tous leurs défauts mais tant pis ! L’envie de partager la recette était plus forte, et je pense que tout ce que j’ai appris ce matin avec mon nouveau groupe de travail va encore me permettre de progresser dans la qualité des photos de ce blog. Merci à Isabelle pour la qualité de ce stage (et sa pédagogie exemplaire, moi qui étais jusqu’à présent assez réfractaire aux notions de diaphragme, balance des blancs et profondeur de champ…), et à mes petits camarades de jeu : Pascale, Anne-Hélène, Beena, Sophie, Gaëlle. A chaque fois, le plaisir de belles rencontres et de jolis moments de partage et de convivialité sont au rendez-vous !

Share Button

5 réflexions sur “Boeuf sauté au gingembre et au vinaigre, bouillon pimenté par William Ledeuil

  1. Superbe recette. Ta photo me donne très faim, surtout la première. Moi aussi, j’ai toujours fuit le sujet diaphragme, balance des blancs, etc mais Isabelle n’a pas son pareil pour le rendre compréhensilble. J’ai déjà fait des tests sur une pauvre clémentine. A très bientôt.

  2. Pingback: La cuisine simple et chic : bouillon thaï pour soir de semaine surbookée ·

  3. Pingback: Petit roulé d’Ebly à la provençale aux faux airs de risotto ·

Les commentaires sont fermés.