Oh la jolie marguerite!

Le froid qui glace dehors déclenche des envies subites de brioches moelleuses dont la bonne odeur emplit la pièce… J’aurais pu intituler cet épisode : la saga de la brioche, partie III mais je n’ai pas fait mon troisième essai sur la brioche de Mercotte. J’étais très fière de cette jolie marguerite à la sortie de mon four (c’était ma première!), même si je vois bien qu’à l’étape réalisation, je bute toujours sur la réalisation du pâton. Il me faut toujours employer des ruses de Sioux pour façonner mes petites boules correctement tant la pâte est molle mais j’aime toujours la la pâte et la voir lentement pousser près d’un radiateur (oui parce que chez moi, les radiateurs sont indispensables pour faire lever les pâtes, tant il fait froid en ce moment! Je me demande même si je ne vais pas optimiser le tout avec une bouillotte, ça m’a tout l’air d’être l’arme ultime pour forcer les pâtons-mauvais-élèves-un-peu-feignasses à faire leur travail!).

Cette fois-ci j’avais décidé de m’attaquer aux recettes du livre qui accompagnait mon cher robot KA : une brioche au citron dont la recette était pleine de promesses. Ce que la recette ne dit pas, c’est que votre cuisine s’imprègnera d’un délicieux parfum de citron à la cuisson. Cependant, je rejoins les conclusions d’Anne : la brioche n’est pas assez sucrée (mais du coup, parfaite pour recevoir un petit supplément de confiture au petit déjeuner) et la mie ne file pas… mais c’était encore un bon prétexte pour utiliser le KA dont je ne me lasse pas!

Mon petit doigt me dit que je n’en ai pas encore fini avec ma quête de la brioche… To be continued, donc!

Brioche au citron (recette Kitchenaid)

(pour une brioche de 500g)

2 cs de sucre en poudre

3 cs d’eau

7g de levure du boulanger

2 oeufs

200g de farine T45

1/4 de cc de sel

Zeste d’un citron, râpé

90g de beurre doux, en dés

1 jaune d’oeuf pour dorer

1 cs d’eau pour dorer

1. Verser 1 cs de sucre dans une petite casserole avec l’eau et faire chauffer à feu doux jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Ajouter la levure et laisser reposer jusqu’à ce que la préparation soit mousseuse. Mélanger, ajouter les oeufs et fouetter.

2. Mettre la farine, le sel, le zeste de citron et le reste de sucre dans le bol du robot et mélanger les ingrédients sur vitesse 1 avec le crochet pétrisseur.

3. Augmenter la vitesse à 3 et ajouter progressivement la préparation à base de levure pour obtenir une pâte. Pétrir 2 à 3 minutes de plus en décollant la pâte du bord du bol dès que nécessaire. Ajouter le beurre et pétrir sur vitesse 6 pendant 3 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

4. Transférer la pâte dans un grand saladier huilé. Couvrir avec un linge humide et laisser lever dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air pendant environ 1h30, ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume (il m’a fallu 2h30 chez moi).

5. Beurrer un moule à pain d’une contenance de 500g (j’ai fait la brioche sur une plaque recouverte de papier sulfurisé). Pétrir la pâte deux ou trois fois sur un plan de travail légèrement fariné et la diviser en huit parts égales. Rouler chaque morceau en boule et les disposer en forme de marguerite. Couvrir et laisser lever pendant 40 minutes.

6. Faire préchauffer le four à 200°. Mélanger le jaune d’oeuf et l’eau et badigeonner le sommet de la brioche. Faire cuire au four pendant 30 minutes jusqu’à ce que la brioche soit dorée (là aussi je rejoins Anne : 20-25 minutes à 180° me semblent amplement suffisantes). Démouler immédiatement et servir chaud avec du beurre et de la confiture.

Share Button

6 réflexions sur “Oh la jolie marguerite!

  1. Allez on va dire que c’est une brioche parfumée pour tirer les rois de manière originale !! Tu persévères avec bonheur je vois

  2. Mercotte, quand je viendrai en weekend gourmand chez toi (je croise les doigts pour cette année mais sinon j’attendrai jusqu’en 2010 s’il le faut!), je tiens à voir comment tu réussis tes brioches! Je vais bien finir par arriver à réaliser la tienne!

  3. c est pas du flan ce flan

    miam miam,le flan a l air dêtre super bon , à quand une petite dégustation à Levallois.
    à lundi Steph

  4. Je sors tout de suite d’ici, sinon je vais faire une énorme déprime…je suis incapable de faire une brioche correte ( même pas réussie, juste correcte^^) une espèce de malédiction …^^
    Elle est tellement jolie 🙂 et j’imagine trop l’odeur quand elle a cuit…:) Waouh! bravo à toi:)
    Bisous:)

  5. Elle est mignonne comme tout, cette marguerite! Tu nous en apportes une le 6 février?!
    Porte-toi bien d’ici-là, sans grippe si possible, même si je crains que ce ne soit trop tard pour te le souhaiter…?

Les commentaires sont fermés.