Pain cocotte aux fleurs : célébrons l’arrivée du printemps!

 

Pain au levain aux fleurs, cuisson cocotte

C’est une marque extrêmement touchante de la part de quelqu’un, je trouve, que de venir vers vous, vous sachant mordue de pains faits maison, avec un ingrédient dans les mains : « Tiens, me dit le nouvel ami de ma tante, j’ai trouvé ce mélange en magasin bio l’autre fois, je l’ai testé dans le pain, tu devrais essayer, ça donne un goût très original. » Le mélange en question, de la marque Herbaria, est en fait un mélange séché de fleurs sauvages de Provence : on y trouve des fleurs d’hibiscus, de sureau, de bleuet, de lavande et d’oranger, des fleurs et des feuilles de thym, des fleurs de violette, de bruyère et d’achillée et des fils de safran. Assez peu conventionnel pour exciter ma curiosité ! Et quelle belle idée de mettre tout ça dans un pain !

Je m’étais donc promis de tester la chose en question, et après quelques échanges avec Flo sur le type de farine idéale à employer pour mettre en valeur le parfum des fleurs, le pain s’est retrouvé sur la même table deux semaines après cette délicate attention.

De l’avis général de la tablée, c’était sans doute l’un des meilleurs pains que j’avais réalisé jusqu’à présent. Le parfum des fleurs était raffiné sans être trop puissant, carrément original, et la mie – pleine de gros trous, au grand ravissement de mon frère – était joliment teintée par les différentes fleurs. Un pain multicolore donc, légèrement craquant avec les graines de lin, frais, relevé comme il faut pour accompagner une belle journée ensoleillée et un somptueux repas d’anniversaire.

Je pense que c’est un pain que je vais inscrire dans mes classiques, et il va falloir que je fasse dès à présent le plein de ce mélange de fleurs, tiens…

Pain du printemps aux fleurs et aux graines de lin

(selon la formule 1,2,3 levain du blog Makanai)

200g de levain rafraîchi la veille

400g d’eau

600g de farine T65

11g de sel

QS de graines de lin

QS du mélange Fleurs sauvages de Provence (de la marque Herbaria)

1. Dans le bol du robot, mélanger le levain, la farine et l’eau et pétrir à vitesse moyenne pendant 5 minutes en rajoutant les graines de lin en fin de pétrissage.

2. Laisser lever 30 minutes sous un torchon à température ambiante le temps que les réseaux de gluten se forment.

3. Verser la pâte sur le plan de travail et pétrir 5 minutes en incorporant le sel et les fleurs séchées.

4. Former le pâton, transvaser la pâte dans un saladier légèrement fariné et laisser reposer une heure sous un torchon à température ambiante puis 7-8 heures au frigo (l’avantage de cette formule est qu’on peut varier les temps de levée, le pain sera toujours bon, je vous renvoie au blog de Makanai qui en parle très bien. Cela permet de s’occuper de son pâton le matin avant d’aller travailler ou le soir en revenant du travail, sans être obligée de surveiller tout le temps les temps d’apprêt, de pointage, etc. Ce que j’aime dans cette formule, c’est que le pain s’adapte à votre rythme de vie et non l’inverse – tant pis si j’effraie les puristes…).

5. Sortir la pâte du frigo et laisser reposer une heure à température ambiante, puis transvaser la pâte dans une cocotte en fonte. Laisser encore lever dans la cocotte fermée pendant une heure. Au bout d’une heure, inciser le pain dans la cocotte, la refermer et mettre dans le four froid pour une heure à 240°.

6. Ouvrir la cocotte et constater avec ravissement la naissance de votre superbe pain ! (Laisser refroidir avant de déguster tout de même !)

Share Button

6 réflexions au sujet de « Pain cocotte aux fleurs : célébrons l’arrivée du printemps! »

  1. Ca y est, je trouve le temps de venir voir ton superbe pain. Il a l’air exquisement parfumé, bien levé, bien moelleux, croûte fine et craquante, une totale réussite quoi! Et quelle originalité! Mon seul regret : il n’en restera plus quand on se verra en avril. Sauf… si tu en refais un pour l’occasion, héhé 🙂
    Bises!
    Flo

  2. Ping : Pain caprin aux raisins au levain : un pain qui rime en plus! ·

Les commentaires sont fermés.