La saga des pains d’automne – pain #1 : pain aux myrtilles

 

Pain aux myrtilles

Il est de ces idées qui peuvent germer dans votre esprit longtemps, bien longtemps avant leur réalisation. Des ébauches, des esquisses de pains pour moi souvent, mais l’étape de la réalisation est repoussée à plus tard, pour diverses raisons. Ce pain aux myrtilles, il me semble en avoir parlé à Flo cet hiver. Il m’évoquait des souvenirs tendres, que j’avais envie de figer en boulange. Mais je butais sur l’introduction des myrtilles dans une pâte à pain. Surgelées ? Impossible, elles allaient rendre de l’eau pendant la fermentation du pâton. Fraîches ? J’avais peur de les voir éclater car je n’avais pas envie d’un pain tout violet.

Et c’est en me baladant du côté de chez Truffaut que j’ai trouvé ma solution quand je ne la cherchais plus. Evidemment, je suis allée fouiner du côté du coin gourmand (tout à fait logique quand on vient chercher de quoi fleurir son intérieur, voyons !) et je suis tombée en arrêt devant un sachet de myrtilles séchées. Elle était là ma solution ! Les myrtilles allaient se réhydrater lentement dans la pâte pendant qu’elle séjournerait au frigo, et le risque de les voir éclater et colorer mon pain était donc écarté. J’ai laissé dans un premier temps le sachet au magasin, un peu rebutée par le prix (d’accord, elles sont bio, mais quand même !), mais quand je suis en mode « culino-obsessionnel », je suis déjà fichue par avance : le weekend dernier, je suis donc retournée tout droit au magasin les prendre, piquée par la curiosité.

Je visualisais déjà mon pain idéal, avec ses petites billes violettes bien visibles dans une mie alvéolée mais pas trop. Pour obtenir la texture idéale de la mie, j’ai utilisé un mélange de farines T55/T80/petit épeautre (environ un tiers de chaque). L’essentiel étant que les farines panifiables (T55 et T80 ici) fassent plus de 50% du poids total de farine, pour un travail optimal du levain.

Je l’ai couvé du regard, ce pain, quand j’ai soulevé le couvercle de la cocotte.

Et la découpe m’a totalement satisfaite :

Ma grand-mère l’a tout de suite vu s’accorder avec un fromage de chèvre. Quant à moi, je l’ai tout de suite vu s’inviter à mes petits-déjeuners, associé à une confiture démente.

Tous les accords sont possibles, il suffit de fermer les yeux et de laisser parler son imagination !

Mais, au fait… de quelle confiture elle parle là ? Allez, promis, ce sera l’objet de mon prochain billet !

Pain de la montagne aux myrtilles

(selon la formule 1,2,3 levain du blog Makanai)

200g de levain rafraîchi la veille avec un mélange de farine T65 (200g) et d’eau à température ambiante (200ml)

400ml d’eau à température ambiante

600g de farine (donc T55/T80/petit épeautre pour moi)

10g de sel

QS de myrtilles séchées (environ 60g à l’oeil pour ce pain)

1. Dans le bol du robot, mélanger le levain, la farine et l’eau et pétrir à vitesse moyenne pendant 5 minutes.

2. Laisser lever 30 minutes sous un torchon à température ambiante.

3. Verser la pâte sur le plan de travail et pétrir 2 minutes en incorporant le sel. Au moment d’introduire les myrtilles dans la pâte, écarter légèrement le pâton, verser le contenu du sachet (ne pas s’affoler en voyant toutes les petites myrtilles se débiner sur le plan de travail) et pétrir encore pendant quelques minutes (la pâte étant collante, chaque contact du pâton avec le plan de travail sera l’occasion d’incruster quelques myrtilles au passage, vous suivez? Si vous avez une meilleure technique, je suis aussi preneuse!)

4. Former le pâton, transvaser la pâte dans un saladier légèrement fariné et laisser reposer une heure sous un torchon à température ambiante puis 7-8 heures au frigo.

5. Sortir la pâte du frigo et laisser reposer une heure à température ambiante, puis transvaser la pâte dans une cocotte en fonte tapissée de papier sulfurisé. Laisser encore lever dans la cocotte fermée pendant une heure. Au bout d’une heure, inciser le pain dans la cocotte, la refermer et mettre dans le four froid pour une heure à 240°.

6. Ouvrir la cocotte et laisser refroidir le pain sur une grille avant de déguster.

Share Button

3 réflexions sur “La saga des pains d’automne – pain #1 : pain aux myrtilles

  1. a en juger par le souvenir grandiose de ton pain au fleurs je ne doute pas que celui ci soit parfait, je garde ta recette sous le coude !! c’est superbe

  2. La chaîne de fin d’année

    Bonjour à toutes et tous,

    Je suis Katy du blog http://lacuisinedemaoka.canalblog.com.
    Je n’avais pas mis mon blog a jour depuis des mois! Mon papa était gravement malade et nous a quittés.
    J’ai décidé de revenir partager mes recettes car décidément, je n’arrive pas à vivre sans cuisiner!
    Aujourd’hui je voudrai vous parler de « La chaîne de fin d’année » que j’ai mise en place.
    J’ai décidé à ma manière d’aider des familles dans le besoin. J’en appel à tous les blogs, alors n’hésitez pas à faire passer le message pour agrandir notre chaîne de fin d’année.
    Nous sommes à trois mois de Noël, et ses familles sont dans le besoin, elles font parties du seuil de pauvreté.
    Elles sont 30 familles recensé par mes soins a Lille.
    30 familles avec des enfants en bas âge (de 0 à 5 ans) que j’aimerai aider à ma façon par le biais de dons. Ses familles resterons dans l’anonymat par pudeur.
    Vous pouvez dès aujourd’hui nous faire parvenir par boîte postal (je vous communiquerai l’adresse par e-mail) un don (essentiellement des jouets (dont vous vous ne servez plus, ou dans un coin oublié) qui seront remis aux enfants quelques jours avant Noël.
    Si vous avez des questions n’hésitez surtout pas! Pour l’heure faite tourner autour de vous!
    Dès le premier colis reçu je mettrai un blog de La chaîne de fin d’année en ligne avec remerciement.
    Merci à toutes et tous.

    Katy
    Contact : chainedefindannee@live.fr

Les commentaires sont fermés.