Tartelette aux coings et pâte de spéculoos

 

Plaisir d'automne !

J’ai fait tout récemment connaissance avec les coings au marché. Ils n’attendaient qu’une âme charitable pour que l’on s’occupe d’eux. J’ai aimé leur parfum d’automne, et leur petit duvet rigolo.

Partie pour faire de la gelée et de la pâte de coings dans un premier temps, j’ai finalement changé d’avis en cours de route. A la recherche d’inspiration sur la blogosphère, je suis tombée sur cette fabuleuse recette de Puce Bleue. Et j’y ai apporté quelques modifications : un peu de pâte de spéculoos qui est devenue mon péché mignon en ce moment, et au dernier moment j’ai rajouté un peu de grué de cacao pour la petite touche croquante et corsée. Et on peut faire la compote à l’avance également, et ça, j’adore !

Le résultat est… hem… comment dire ? Une compote dorée relevée par la pâte de spéculoos et un petit côté rustique que j’aime beaucoup. D’ailleurs, je rajouterais bien de la farine de châtaignes dans la pâte la prochaine fois, non ?  En tout cas, au rang des plaisirs d’automne, cette tartelette se classe dans mon top 3, sans conteste !

Tartelette aux coings et pâte de spéculoos

Pour trois mini-tartelettes

Compote de coings :

1 coing

1 demi-gousse de vanille

Qs de sucre

Pâte sablée :

100g de farine

25g de sucre semoule

1 pincée de sel

50g de beurre coupé en petits dés

Qs de pâte de spéculoos

Qs de grué de cacao

1. La veille, peler un coing en petits dés, le mettre dans une casserole avec un fond d’eau, une demi-gousse de vanille taillée en deux et grattée et un peu de sucre. Laisser compoter à feu doux et réserver. Ecraser grossièrement à la fourchette.

2. Le jour même, préchauffer le four à 180°. Mélanger la farine, le sel, le sucre et sabler le mélange. Rajouter le jaune d’oeuf, former une boule, filmer et mettre au réfrigérateur pendant une heure.

3. Au bout d’une heure, sortir la pâte du réfrigérateur et garnir trois moules à tartelettes avec la pâte (je l’ai trouvée très friable donc je l’ai fait à la main ce qui explique l’aspect rustique de mes tartelettes). Garnir généreusement chacune d’elles avec une cuillère à café de pâte de spéculoos. Recouvrir le tout avec la compote de coings vanillée.

4. Enfourner les tartelettes pour 30 minutes. Déguster tiède avec le petit « plus » de votre choix : sucre glace chez Puce Bleue, grué de cacao pour moi, mais on peut varier les plaisirs !

Et si on s’attaquait à la gelée de coings maintenant ?

Share Button

2 réflexions sur “Tartelette aux coings et pâte de spéculoos

  1. Quelle bonne idée d’y ajouter de la pâte de speculoos! j’imagine que le mélange des saveurs doit être fantastique. Et je suis d’accord avec toi, j’imagine qu’avec de la farine de châtaigne ça doit être le must!
    Heureuse que mes tartelettes t’ai inspiré, tu en as fait quelque chose de tout a fait irrésistible!
    Et concernant les photos, je ne suis pas du tout d’accord avec toi, elles sont parfaitement réussies.
    Très bonne dimanche

Les commentaires sont fermés.