Si la poésie pouvait être goûtée…

Hugo&Victor, la nouvelle adresse gourmande du 7ème arrondissement !

… elle aurait sûrement le goût des créations de Hugo & Victor, nouvelle adresse gourmande parisienne qui vient de prendre ses quartiers dans le 7ème arrondissement.

Hugo & Victor est le fruit de l’union de deux amis d’enfance : Hugues Pouget, chef pâtissier passé chez Ladurée et Guy Savoy entre autres, et son ami Sylvain Blanc, polytechnicien, ont su faire rimer gourmandise avec poésie à deux pas du Lutétia. L’adresse – ambitieuse – et la devanture aux boiseries poudrées donnent le ton : ici, la pâtisserie est exposée comme un bijou dans son écrin. Féminin et terriblement attirant. D’emblée, le code graphique m’a séduite. Les boîtes de chocolat à la façon des carnets Moleskine, les vitrines laquées de noir à l’intérieur de la boutique, des macarons exposés comme les colonnes d’un orgue, le logo sur le sac évoquant un tampon sur une lettre… Pas de doute, il se dégage de l’endroit le raffinement d’un boudoir littéraire et gourmand.

Hugo & Victor, c’est aussi les deux facettes d’un même métier décliné sur le mode innovant (les pâtisseries « Victor ») et sur le mode traditionnel (les « Hugo ») : un bon point me semble-t-il, de rallier sous une même enseigne les amateurs en quête de découvertes et les conservateurs en la matière (l’éternel dilemme dans ma famille !) !

Trois saveurs permanentes – le chocolat, la vanille et le caramel – côtoient cinq saveurs déclinées selon les saisons : le combawa, l’ananas, mais aussi le litchi réchauffent de leurs couleurs vives et gaies la vitrine du moment. Coup de coeur pour la tarte au combawa d’ailleurs : un étonnant mariage entre douceur et fraîcheur acidulée de l’agrume.

Les bonbons au chocolat enfin, petites demi-sphères parfaites et visuellement très esthétiques, invitent à succomber à la tentation cacaotée.

Mon goût pour l’oenologie m’a cependant vite rattrapée. Mon regard a été attiré par les vins proposés avec les pâtisseries : en fins gourmets, Hugues et Sylvain nous proposent dans leur boutique des vins sélectionnés par Frédéric Béal pour aller avec leurs créations. Une piste originale que je ne manquerai pas d’approfondir lors d’une prochaine visite dans la boutique!

Le pouvoir évocateur de chez Hugo & Victor fait qu’on ressort de l’endroit avec l’envie de se poser sous un arbre aux premiers rayons du printemps, un livre à la main et un macaron dans l’autre. Un cabinet de curiosités dont on a décidément envie d’explorer toutes les promesses…

Hugo & Victor
40 boulevard Raspail
75007 Paris
Share Button

2 thoughts on “Si la poésie pouvait être goûtée…

  1. Je ne connais pas l’endroit, mais tu nous donnes furieusement envie de découvrir. Belle plume ! (et aussi belle vitrine avouons-le)

Comments are closed.