Les trésors de Joël Thiébault dans mon panier #1 – que faire des fanes de radis et du ciboulail?

A quoi reconnaît-on des passionnées de cuisine? Au même titre que des fashionistas sont capables d’endurer les queues à rallonge pendant les soldes chez Chloé, les amoureuses des bonnes choses sont capables d’aller au fin fond du XVIème arrondissement (oui oui je dis fin fond, parce que mine de rien, ce n’est quand même pas l’arrondissement le mieux desservi de Paris en transports!) faire leur marché de légumes – devrais-je dire… de trésors? – sur le stand de Joël Thiébault. Tant de fraîcheur et de variété ne peut que ravir les amateurs! « L’homme qui murmurait à l’oreille des légumes », ça pourrait être un peu son surnom, finalement, non?

C’est donc d’un pas léger et d’un oeil alerte comprendre : au lendemain d’une dégustation chez Jeudivin – que j’ai retrouvé Pascale sur le fameux stand. Ici, le légume est abordé de façon différente et il suffit de lire les étiquettes pour le comprendre : le brocolis est proposé en « inflorescences » et les choux-fleurs deviennent de « tendres sommités ». Quelques grammes de poésie dans un monde potager! Un premier passage devant le stand et c’est ce que j’entends qui me marque d’abord. Joël Thiébault tutoie sa clientèle d’habitués et brandit joyeusement une botte (d’une petite chose sans doute fort rare…) : « Et ça, ça t’intéresse? ». Cette relation de proximité me touche et m’enchante à la fois.

Après notre virée parisienne (il faudra que je vous parle un jour du restaurant Les Fines Gueules et de leur somptueux tartare au couteau!), c’est avec le cerveau en ébullition que je suis rentrée chez moi, avec dans l’idée d’honorer au mieux ces magnifiques produits. Après avoir trié ce qui pouvait attendre d’être cuisiné de ce qui le pouvait moins, j’ai d’abord décidé de m’occuper du sort des radis. Aiguillée par Pascale, je me suis retrouvée sur le blog de Clotilde à loucher littéralement sur son pesto de fanes de radis qui avait l’air si gourmand. Et comme Clotilde précise que ce pesto peut se prêter à beaucoup de variations, je me suis laissée guider par ses suggestions : parmesan à la place du pecorino, tout en faisant gentiment connaissance avec le ciboulail trouvé sur le marché (plein d’herbes que je n’avais jamais croisées avant, comme la menthe-pomme, le ciboulail ou la civette). Si la civette tire sur l’oignon, le ciboulail, comme son nom l’indique, apporte une touche aillée délicate qui s’est parfaitement accordée au pesto (l’équivalent de deux centimètres de ciboulail ciselés finement pour cette recette). Il semble qu’en plus ce soit une herbe qui se conserve très bien. Si vous avez la chance d’en croiser, je ne saurais que trop vous conseiller de le découvrir!

Et comme cette recette est d’une rapidité déconcertante, je me suis demandée pourquoi je jetais les fanes de radis avant… une erreur que je ne commettrai plus désormais! Une belle pâte verte (qui a déjà fait merveille sur des pâtes, tout simplement par exemple) qui a littéralement comblé mes envies de verdure et de printemps!

En prime, une porte d’immeuble devant laquelle je suis tombée en arrêt dans le quartier de nos pérégrinations matinales : sooo Paris!

Share Button

6 thoughts on “Les trésors de Joël Thiébault dans mon panier #1 – que faire des fanes de radis et du ciboulail?

  1. curiosités maraîchères!!!!!

    Bonjour,
    Heureux de votre visite sur notre point de vente et déçu de ne pas avoir pu faire votre connaissance!
    Le stand va se garnir avec l’arrivée des beaux jours pour atteindre sa plénitude en septembre.Comme chaque année environ quarante nouvelles variétés viendront compléter notre gamme et répondre aux attentes de nos fidèles clients; J’espère bien vous revoir et avoir le loisir d’échanger quelques mots avec vous.
    Bravo pour votre blog et à très vite!
    Enfin je ne tutoie que mes copains ou mes amis qui viennent chercher mes produits et je peux dire que cela ne m’empêche pas d’être très proche de beaucoup de mes clients.

  2. @ Joel : Quelle surprise et merci de votre passage par ici! C’est avec plaisir que nous viendrons vous rendre visite très bientôt pour découvrir de nouvelles curiosités maraîchères!

  3. Pingback: Pesto de sauge estival ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>