Le houmous qui fait voyager

Houmous, hoummous, houmos et j’en oublie sûrement. Un mets dont l’orthographe se décline à toutes les sauces, ça pique d’emblée la curiosité! C’est pourquoi j’ai été ravie de le redécouvrir lors de notre séance sur les vins libanais et israéliens chez Jeudivin il y a deux mois. Nous aimons le vin certes, mais c’est encore mieux si les plats sont en accord avec la thématique du jour.  Et le houmous de Carole ce soir-là m’a tellement plu que je me suis empressée de lui demander la recette. J’ai depuis refait cette recette plusieurs fois. J’ai dû seulement adapter les proportions en fonction de la taille du bocal que j’ai trouvé dans ma boutique bio. Depuis, ce houmous fait la joie des repas familiaux en guise d’apéritif (il faut observer du coin de l’oeil mon frère se resservir en douce : là je sais que j’ai tout bon!).

Alors oui, même si le houmous affiche un joyeux 382 kcal au compteur (pour 100 grammes – gloups…), ne le boudez pas trop vite. Le pois chiche contient des fibres et de l’amidon bénéfique pour la flore intestinale et est riche en protéines végétales. Il est en outre recommandé pour les personnes qui souffrent de diabète et aiderait à réduire le taux de cholestérol. Point d’orgue de la recette : sa rapidité d’exécution. Cinq minutes au mixeur et vous voilà prêts à voyager.

Et si vous avez la chance comme Carole de posséder une merveilleuse huile d’olive, versez-en un filet dans le plat, sur la préparation, au moment de servir. La finesse et l’équilibre des saveurs vous feront revenir au bol le plus naturellement du monde. Di-vin, je vous dis!

Merci Carole pour ce beau partage!

Houmous de Carole (adapté)

Pour 6-8 personnes/1 grand bol

1 bocal de pois chiches (394g poids net égoutté de mémoire)

2 cs de crème de sésame (tahiné)

Le jus d’un citron

1 gousse d’ail

2 cs d’huile d’olive (+ QS au moment de servir)

1. Mixer le tout dans un petit robot (Voilà! C’est déjà fini!)

2. Réserver au frais éventuellement (si le mélange a un peu durci, le détendre avec un tout petit peu d’eau), puis verser un filet d’huile d’olive au moment de servir. A déguster joyeusement! (Vous m’en direz des nouvelles!)

Share Button

2 thoughts on “Le houmous qui fait voyager

  1. Il me reste un fond de pot de tahiné dont je ne savais trop que faire…
    Merci pour la suggestion, on peut dire qu’elle tombe à point !
    A croire que nous sommes faites pour les heureuses coïncidences :-)
    Bon week end :-)

  2. Pingback: Guacoumous, ou comment décliner le houmous selon d’infinies variantes ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>