Salade tiède de Bonnottes de Noirmoutier aux algues et à la fleur de ciboulette

 

Salade de Bonnottes

Les – hem! – beaux jours arrivant, me voilà de nouveau en train d’arpenter les champs de la ferme de Viltain, à faire mes petites cueillettes d’épinards et de rhubarbe (pour l’instant, mais j’attends la saison de la cueillette des fraises très bientôt!). C’est une bien belle découverte que j’ai faite la semaine dernière au marché couvert : des jolies billes brunes, les Bonnottes de Noirmoutier. Certes, le prix est un peu prohibitif, mais je ne me suis pas résolue à les laisser là dans leur caisse en bois.

De retour dans ma cuisine, après quelques petites recherches sur Internet, j’apprends que leur saison est très courte, qu’un site leur est dédié, et que 24 jeunes femmes chefs (dont Anne-Sophie Pic et Rougui Dia pour ne citer qu’elles) les ont cuisinées façon haute-couture. Cette pomme de terre est en effet un petit bijou qui peut se payer le luxe d’être accompagnée de peu, tant elle est déjà sublime au naturel (je me suis retrouvée à en grignoter à mon goûter, c’est dire !).

Et de fil en aiguille, j’ai repensé au concours de 750g avec les produits Lesieur et je me suis lancée pour le concours « Racontez-nous des salades ! ». Si vous voulez participer, c’est jusqu’au 31 mai (cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder aux modalités) !

Une salade toute simple entre Noirmoutier et l’Asie qui fait honneur – j’espère – à cette petite perle…

Salade tiède de Bonnottes de Noirmoutier aux algues et à la fleur de ciboulette

Pour 4 personnes

400g de pommes de terre type Bonnotte de Noirmoutier

100g de crevettes grises décortiquées

Une poignée de ciboulette et quelques fleurs

1 cuillère à soupe de fines algues marines (laitue, dulse, nori)

Pour la vinaigrette :

2 cuillères à soupe d’huile Lesieur bio colza et sésame grillé

1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique

1 cuillère à café de vinaigre de vin

Sel de Noirmoutier

1. Laver les Bonnottes de Noirmoutier (ne pas les éplucher) et mettre les pommes de terre à cuire dans une grande casserole d’eau bouillante pendant 15 minutes environ.
2. Pendant ce temps, préparer l’assaisonnement : mélanger l’huile, les vinaigres et réserver. Ciseler finement la ciboulette, réserver avec quelques fleurs.
3. Quand les Bonnottes sont cuites, les rafraîchir à l’eau froide, puis les couper en deux et les mélanger avec les crevettes décortiquées dans un grand saladier.
4. Rajouter la vinaigrette, la ciboulette et les algues au dernier moment avec quelques pincées de sel de Noirmoutier. Déguster sans attendre.
Share Button

5 thoughts on “Salade tiède de Bonnottes de Noirmoutier aux algues et à la fleur de ciboulette

  1. J’adore ce genre de salade!! (mais, on ne se refait pas, une huile.. Lesieur? Alors que tant d’huiles vierges 1re pression à froid bio et de qualité à tomber, style Vigean, sont dispo tout autour de chez toi… Teu teu teu ;-))
    Bises quand même :-)!!

  2. Outre tes petites bonottes à qui tu as si bien fait honneur tant en mots qu’en recette, tu as aiguisé ma curiosité avec tes fleurs de ciboulette. je me suis demandé si tu les mangeais ou si c’était uniquement pour la déco. Car si elle sont comestibles, un boulevard gourmand s’ouvre devant moi tant celles-ci fleurissent en ce moment dans mon jardin !

  3. Bonjour Florence, et merci pour ton commentaire. Les fleurs de ciboulette sont tout à fait comestibles et apportent une très légère pointe sucrée dans la salade. Teste ces fleurs et dis-moi ce que tu en penses : moi j’ai vraiment adoré!

  4. Pingback: Tartinade de fèves ou fèv’houmous ·

  5. Pingback: Petites Bonnottes de Noirmoutier, chorizo et palourdes de mon enfance ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>