Envie de fraises ? Deux recettes-minute pour le prix d’une !

J’ai mis longtemps avant de me plonger avec délice dans les desserts à base de fraise cette année. Et puis comme c’est l’un des seuls fruits que je peux encore manger sans déclencher une subite allergie, je cherche donc à varier les plaisirs. Voici donc dans ce billet deux façons de profiter des fraises, qui changent de l’ordinaire pour moi (la dernière cueillette à la ferme de Viltain promet de belles confitures, d’ailleurs).

La première variante m’a été inspirée d’un souvenir. Petite, je regardais dégoûtée mon grand-père poivrer son melon. Je me demandais à l’époque comment on pouvait commettre un tel sacrilège. Au rang des pratiques gastronomiques bizarres de mon grand-père, celle-ci figurait en bonne place, tout comme celle de rajouter son fond de verre de vin dans le jus des fraises, une fois les fraises savourées. « Faire chabrot », qu’il disait que ça s’appelait, et je le regardais avec mes yeux d’enfant médusé se régaler de ce nectar fabriqué dans l’instant. Si je n’ai pas encore testé cette dernière coutume, l’idée du poivre m’est revenue brusquement cette semaine. Et si je poivrais mes jolies fraises? Je n’ai certainement pas inventé l’eau chaude avec cette façon de les servir, mais comme toujours, il suffit de fraises de très bonne qualité, mûres à point, mariées à un poivre hors du commun, du type Voatsipériféry (acheté ici), concassé à la minute au mortier, et je vous garantis que le dépaysement est à portée de cuillère…

C’était sans compter le dernier ELLE à table qui devait me narguer absolument avec cette soupe de fraises made by William Ledeuil, simple dans l’exécution mais si subtile dans l’harmonie des saveurs. William Ledeuil, cuisiné par Trish Deseine, nous livre quelques petites recettes tout à fait exotiques dans leurs accords et rafraîchissantes par ces brusques chaleurs revenues. Passés les petits cris d’extase,  me voilà en train d’expérimenter la recette, ma belle-soeur m’ayant miraculeusement dépannée en citronnelle surgelée. Bon, ce ne sera certainement pas un avis subjectif, mais comme toutes les recettes de William Ledeuil, je suis conquise par celle-ci. Une merveille de fraîcheur tempérée par la douceur de la crème. Et comme toujours, un savant équilibre dans les épices, la chaleur de la vanille compensant la vivacité de la citronnelle.

Et vous, vos fraises, avez-vous une façon particulière de les déguster?

Soupe de fraises citronnelle, crème à la vanille et mascarpone

250g de fraises mara des bois

1 cmx1cm de citronnelle surgelée

10 cl de crème fleurette

1 cs de mascarpone

1 demi-gousse de vanille grattée

1. Mixer les fraises avec la citronnelle et passer dans un tamis fin pour affiner la texture. Mettre au frais.

2. Monter la crème en chantilly avec le mascarpone et mélanger les graines de vanille à la chantilly.

3. Servir la soupe dans des petits verres transparents avec une cuillerée de crème pour décorer.

Share Button

5 réflexions au sujet de « Envie de fraises ? Deux recettes-minute pour le prix d’une ! »

  1. Stéphanie comment te dire… Merci merci merci ! Vite que mes fraises se dépêchent de rougir afin que je puisse mettre à exécution ces deux recettes qui m’enchantent 🙂
    Ps : Toujours se fier à la sagesse des anciens, elle ne trompe jamais 😉

  2. Tu m’en diras des nouvelles! La recette de W. Ledeuil préconise bien sûr de la citronnelle fraîche donc si tu en as un bâton à portée de main, c’est encore mieux que de la surgelée bien sûr.

  3. La soupe a l’air divine ! Une excellente idée fraiche et rapide, à retenir pour un beau diner d’été improvisé.
    Merci !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*