Mitarashi-dango : un air du Japon souffle dans ma cuisine

Parmi mes petits hobbies culinaires, je fréquente régulièrement la Maison de la Culture du Japon à Paris. La MCJP propose très souvent des démonstrations de cuisine autour d’un ingrédient japonais, et je dégaine lors de ces séances mon petit carnet de notes avec fébrilité. Ces démonstrations sont souvent suivies de dégustations au cours desquelles nos papilles de novices se régalent.

Ce jour-là avec Pascale, nous assistions à un cours sur le riz, et plus précisément la farine de riz. Entre le komé-ko, le jyo-shinko et le shiratama-ko, il a fallu vite s’y retrouver donc nous sommes allées sitôt le cours terminé chercher les farines présentées. Hélas, pour réaliser les mitarashi-dango, il nous manquait la farine shiratama-ko. La recette a donc été remisée dans le classeur plusieurs mois, et c’est en lisant un billet de Clotilde que je me suis dit que le trésor devait se trouver chez Kanae.

Une fois la précieuse farine trouvée, il ne me restait plus donc qu’à mettre en pratique ce délicieux dessert, si déroutant et pourtant si bon. D’une simplicité enfantine : le plus dur, c’est vraiment de réunir les ingrédients! J’espère que Kazuko est fière de moi!

Mitarashi-dango

50g de jyo-shinko (farine de riz pour pâtisserie japonaise, trouvée chez Kioko)

50g de shiratama-ko (farine de riz gluant se présentant sous la forme de petits gravillons, trouvée chez Kanae)

80g d’eau tiède

Sauce :

Mélange A:

2 cs de sauce soja

2 cs d’eau

6 cs de sucre

Mélange B :

2 cc de katakuriko (peut être remplacé par de la Maïzena)

4 cc d’eau

1. Mélanger les deux farines et l’eau en remuant bien : on doit obtenir une consistance proche du lobe de l’oreille.

2. Rouler en boudin et couper des petits morceaux que l’on roule entre les mains pour faire des petites boules.

3. Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, mettre les billes dans la casserole. Lorsqu’elles commencent à remonter à la surface, compter encore une minute puis les rincer à l’eau froide et les égoutter.

4. Enfiler les boules sur des cure-dents et poêler.

5. Pour la sauce, mélanger le soja, l’eau et le sucre (mélange A) dans une casserole en faisant réduire légèrement. Préparer le mélange B dans un petit bol puis verser le mélange B dans le mélange A.

6. Verser la sauce sur les brochettes et déguster!

Share Button

7 réflexions sur “Mitarashi-dango : un air du Japon souffle dans ma cuisine

  1. Alors là ça a m’air vraiment étrange mais pourquoi pas!
    une consistance proche du lobe de l’oreille? j’avais jamais entendu ça!!!

    Tu peux tout me faire gouter en tout cas, j’ai confiance! bisous

  2. C’est la version japonaise de « boules coco » chinoises ??…
    Marrant en tout cas !
    Merci pour cette nouvelle découverte.
    🙂

    • Pas exactement, mais ça rappelle le côté un peu « chewy » des boules chinoises (en un peu plus ferme quand même), il faudra que je t’en fasse goûter à toi aussi!

  3. Pingback: Tout (ou presque) sur le yuzu, chiffon cake et crème au yuzu ·

  4. Pingback: Souvenir de la cuisine Peranakan – Kueh Ee ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire