Les gougères au chèvre de Fumiko, un pur délice!

J’en connais un qui, s’il continue à regarder mon blog de temps en temps (n’est-ce pas frangin?), devrait saliver en lisant ce billet, en fan des gougères qu’il est. Elles pourraient même faire office de carburant bienvenu pour son déménagement actuel. Entre deux cartons, je ne donne pas cher de ces petites tentations!

Je suis retombée dans le livre de Fumiko tout récemment. J’aime la finesse de sa cuisine et la précision de ses recettes. Cette fois-ci, je me suis attaquée à ses gougères au chèvre. J’ai divisé les proportions par deux car je n’avais pas d’apéritif prévu quand même! Si la pâte à choux demande un petit tour de main énergique, le résultat en vaut la peine. Rien à dire d’autre qu’un « mmm… » en les dégustant…

Gougères au chèvre selon « La cuisine de Fumiko », de Fumiko Kono

Pour une quinzaine de gougères

40g de gruyère râpé

30g de tomme de chèvre râpée

2 oeufs

50g de beurre

70g de farine

1 pincée de sucre en poudre

1 cc de sel

1. Préchauffer le four à 230°. Dans une casserole, verser 11 cl d’eau, le beurre, le sucre en poudre et le sel. Porter à ébullition. Incorporer la farine et mélanger rapidement, puis faire dessécher la pâte sur feu moyen pendant deux minutes en la tournant avec une spatule en bois.

2. Hors du feu, incorporer les oeufs un par un à la spatule jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Ajouter les deux fromages râpés et mélanger une dernière fois énergiquement.

3. Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (ou sur du Silpat), dresser à la poche à douille des petits choux de 3-4 cm de diamètre.

4. Enfourner et faire cuire ces gougères pendant 8 minutes. Puis baisser la température du four à 180° et poursuivre la cuisson environ 20 minutes supplémentaires. Les gougères doivent rester moelleuses à l’intérieur.

5. Sortir les gougères du four et déguster aussitôt!

Share Button

9 réflexions sur “Les gougères au chèvre de Fumiko, un pur délice!

    • Merci Anne-Hélène, en effet juste tièdes, je pense qu’elles ont tout à fait leur place pour les soirées d’été! Fumiko propose de les servir avec un cocktail de pamplemousse au basilic, c’est dire combien elles s’accommodent d’un caractère festif!

  1. Ce soir je vais présenter pour la deuxième fois ces gougères à un apéro-pique-nique sur la plage. C’est un succès assuré car elles sont légères et parfumées (pas comme les gougères que l’on sert d’habitude – me fait-on observer…).
    Le secret de la tome de chèvre reste entre-nous !
    Idéales avec un Carbernet d’Anjou très frais.

    Merci pour cette excellente recette.

    Michel

  2. Pingback: Glace au riz de Fumiko Kono pour l’arrivée de ma turbine à glace ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire