Un week-end sous le signe de la bulle!

Ce weekend était particulièrement enrichissant à tous points de vue. De façon assez amusante, si j’en retiens le fil conducteur, ce serait la bulle.

Tout d’abord, la bulle de BD dans une excellente exposition que je vous recommande tout particulièrement (parce que pour une fois, j’ai envie de vous parler d’autre chose que de cuisine!) : Archi & BD – la ville dessinée à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine. Experts en BD ou simples curieux, laissez-vous plonger dans les planches et autres merveilleux dessins exposés pour l’occasion autour de trois villes phares : New-York, Paris et Tokyo. J’ai été frappée de constater à quel point la ville et l’architecture imprègnent les pages de la bande dessinée, que ce soit du Tintin de mon enfance en passant par les comics américains et les mangas japonais. (je retiens Jiro Taniguchi : sa planche exposée tirée du manga « Le Promeneur » m’a vraiment donné envie de pousser la lecture plus loin). J’y étais surtout venue pour voir les quelques dessins exposés de François Avril, dont je suis une fan inconditionnelle, mais j’ai été charmée par ces autres visions proposées de la vie parisienne, avec un angle très « Doisneau » pour certaines planches, ou du tumulte new-yorkais (fascinant aussi de voir l’impact du 11 septembre dans la BD). La ville inspire ces auteurs, tantôt rassurante, tantôt angoissante voire chimérique : elle vit dans les pages, devenant presque un acteur de premier plan quelques fois. Une approche rafraîchissante et ludique de l’architecture : surtout prenez le temps d’admirer chaque planche de plus près, c’est délicieux. A voir jusqu’au 28 novembre!

La bulle… de champagne aussi, suite à un petit tour aux caves Augé qui proposait une dégustation « Bulle » ce jour-là : des cidres, bières et autres vins délicats et délicieusement pétillants étaient proposés à la dégustation aux visiteurs de passage et aux habitués, sous la houlette de Marc Sibard, ardent défenseur des vins naturels. J’en suis revenue avec un champagne qui apparemment met d’accord le général de Gaulle et Jennifer Lopez (!) : le champagne Drappier (Brut Nature sans  Soufre), une très belle découverte. Une cuvée 100% pinot noir, pas de sucre ajouté, et un goût auquel il faut s’habituer, tant il diffère des champagnes traditionnels.  Une élégance très marquée soulignée par de fines bulles, et une impression de netteté et d’équilibre en finale : j’ai vraiment beaucoup aimé ce champagne.

Et pour rester en accord avec le thème du jour, le reste de ce weekend, sous cette chaleur, a été passé à… buller, bien entendu!

Share Button

4 thoughts on “Un week-end sous le signe de la bulle!

  1. Je ne suis pas amatrice de champagne, lui préférant de loin la clairette de Die. Oui j’imagine bien que ça doit être un lèse majesté pour les puristes, pardon :-( Alors te voir écrire ici que le champagne Drapier diffère en goût des champagnes traditionnels, tu titilles ma curiosité !

    • Je crois que je saisis ce qui te pousse à préférer la clairette de Die, donc je ne saurais que trop te conseiller de goûter ce champagne : il n’a pas cette amertume caractéristique qui te sèche la bouche ensuite, il faut tenter le coup! :)

  2. Pingback: La fabrique d’effets : des fleurs et du vin ·

  3. Pingback: Les Déjeuners sur l’Herbe des Relais & Châteaux : récit d’un pique-nique chic aux Crayères ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>