Confiture mirabelles-bergamote : quand le mauvais temps et Twitter s’unissent pour faire naître les bonnes idées

Confiture mirabelle-bergamote en train de refroidir...

Qu’on se le dise : le mauvais temps est le prétexte idéal pour faire macérer tranquillement des fruits chez soi et profiter de leur doux parfum à la cuisson, histoire de se donner du baume au coeur. Après un 14 juillet réunissant ces conditions « idéales », c’est donc un 15 août étrangement similaire qui a donné naissance à ma confiture suivante. En ce moment, il n’y a qu’à se pencher dans l’herbe pour ramasser les merveilleuses mirabelles dans le jardin de mes parents. Et comme je voulais éviter la comparaison avec les confitures de la maison, je cherchais la fameuse petite « touche en plus ».

Je comptais les associer à la cardamome, comme Pascale le fait dans sa sublime confiture poire-cardamome, mais c’était sans compter Twitter et ses bonnes idées… En l’occurence Tiuscha, qui me souffle au dernier moment que l’association mirabelle-bergamote fonctionne à merveille. Tiens, tiens… aussitôt dit, aussitôt fait, et me voilà en train de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de ce bel agrume dans ma confiture. Bien m’en a pris, et je remercie encore Nathalie pour son précieux conseil. Un accord inédit comme j’aime, mais qui vaut vraiment le détour (sublime pour sucrer un yaourt notamment).

Confiture mirabelle-bergamote

920g de mirabelles dénoyautées

460g de sucre roux

3/4 cc d’agar-agar

Le jus d’un demi-citron

3 à 5 gouttes d’huile essentielle de bergamote, selon vos goûts

1. Laver et dénoyauter les mirabelles. Les mettre dans une grande casserole avec le jus de citron et le sucre. Laisser macérer une heure ou toute une nuit si possible.

2. Porter à ébullition et cuire la confiture à petits bouillons jusqu’à un changement de coloration – la confiture passe du jaune or à une jolie couleur ambrée, cette opération prend 10 à 20 minutes environ – en écumant régulièrement la surface.

3. Rajouter l’agar-agar en pluie au dernier moment, cuire encore 1 minute et réserver hors du feu. Laisser à peine refroidir et rajouter l’huile essentielle avant de mettre immédiatement en pots préalablement ébouillantés. Retourner les pots et… patienter avant de déguster !

Share Button

8 réflexions sur “Confiture mirabelles-bergamote : quand le mauvais temps et Twitter s’unissent pour faire naître les bonnes idées

  1. C’est vrai que ces deux ingrédients font des merveilles à Nancy, alors je ne doute pas qu’il en soit de même chez toi. J’imagine d’ici le délicat parfum…et si je croise des mirabelles dans les jours qui viennent, je sens que je vais mettre à profit la suggestion de Tischua. Bonne journée.

  2. Mmmmm cette association m’a l’air parfaite!
    Ps: Je ne trouve pas ton moule à chiffon cake, même dans les magasins spécialisés dans les articles de cuisine!! Me reste à chercher à san Francisco encore. Bises

  3. Ah que c’est beau et bon. Il est 6 h 35 du matin, et j’imagine bien la saveur de la bergamote avec la mirabelle qui arrive enfin..On l’adore dans notre région limitrophe à la Moselle ( Alsace ) ou la petite reine à son univers. J’en garde toujours un peu au congélateur pour réaliser la bonne tarte. Allez, je m’en vais en faire une belle tartine sur un bon pain bien frais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire