Cake bicolore, streuzel amandes-anis ou comment j’ai validé mon niveau « première étoile »

Ca y est, je suis en confiance. Maintenant que je manie les recettes niveau « une étoile » de l‘Encyclopédie du Chocolat, je peux passer à la difficulté supplémentaire. Voire carrément griller les étapes, et viser les « trois étoiles ». Pour Noël, je vais aborder les choses sérieuses, rubrique « grandes occasions », ça ne va pas rigoler dans la cuisine vu l’enjeu!

Avant donc d’attaquer le gros morceau (et pas tête brûlée pour deux sous quand même), il fallait que je vérifie que les acquis que j’avais validés avec Julie, Mercotte et Bige étaient bien intégrés! Voilà donc une belle utilisation parmi d’autres de la pâte pistache maison dans une recette de l’Encyclopédie Valrhona.

L’occasion en or pour tester ce cake m’a été fournie samedi matin : un lit attendu et qui repart faute de dimensions idéales pour rentrer dans un appartement, et me voilà proclamée « fournisseuse officielle de remonte-moral » pour les infortunés (enfin, c’est aussi ce que je me plais à croire). Sortez, maryse, Kitchenaid et pâte de pistache! Une mission de la plus haute importance vous attend! J’ai aimé le travail des petites quantités, avec précision, qui m’a complètement fait oublier le temps grisouille dehors. Aimé la sortie du four aussi, pour un résultat à la découpe qui m’a vraiment réjouie.

Verdict à la dégustation pour un goûter réconfortant… Niveau texture, les cakes de chez Valrhona sont inimitables : « Pas pouf pouf » selon mon frère, « moelleux » selon ma belle-soeur, la texture de ce cake aura fait l’unanimité. Le goût aussi, bien que l’anis soit apprécié différemment selon les palais. Mes très légères modifications à la recette : n’ayant pas d’anis en poudre, j’ai écrasé quelques grains dans mon mortier (gaffe au non-amateur d’anis qui tombe sur un grain dans le streuzel!), et j’ai zappé les cerises amarena que je n’avais pas non plus.

Si vous n’avez pas encore compris que ce livre devra figurer au pied de tout bon sapin qui se respecte… J’en connais deux qui n’y ont en tout cas pas résisté depuis mon dernier billet!

Cake chocolat/pistache, streuzel amandes/anis (d’après une recette de Valrhona)

Pour 6 personnes

Streuzel amandes-anis :

10g de cassonade

10g de poudre d’amandes

10g de farine

1/2 pincée de sel

Quelques grains d’anis écrasés au mortier

1. Réaliser le streuzel :

Dans un saladier, mélanger la cassonade, la poudre d’amandes, la farine, le sel et l’anis vert. Découper le beurre froid en petits cubes, l’ajouter à la préparation et mélanger à la main pour former un mélange sableux. Disposer sur un tapis en silicone. Faire cuire à 150° jusqu’à l’obtention d’une belle coloration ambrée (environ 15 minutes pour moi). Réserver.

Cake pistache :

15g de beurre

75g de sucre semoule

1 oeuf entier

1 pincée de sel fin

3,5 cl de crème liquide entière

60g de farine

1g de levure chimique

30g de pâte de pistache maison

2. Confectionner le cake pistache :

Dans une casserole, faire fondre le beurre légèrement. Dans un saladier, mélanger le sucre avec l’oeuf entier, le sel et la crème liquide. Tamiser la farine avec la levure et mélanger jusqu’à obtenir une pâte. Faire ramollir légèrement la pâte de pistache en incorporant une petite partie du mélange précédent. Lorsque cette pâte est homogène, l’incorporer au reste de l’appareil. A ce stade je me suis demandée quand il était prévu d’ajouter le beurre (pas de trace dans le livre?), je l’ai donc ajouté à ce moment, vu que l’on procède de la même manière pour le cake au chocolat.

Cake léger au chocolat :

1 oeuf entier

50g de sucre semoule

20g de poudre d’amandes

30g de farine

2g de levure chimique

8g de poudre de cacao amer

35g de chocolat noir type Guanaja

3 cl de crème liquide entière

20g de beurre

1 blanc d’oeuf

3. Confectionner le cake au chocolat :

Dans un saladier, mélanger l’oeuf et le sucre semoule. Ajouter la poudre d’amandes, la farine tamisée avec la levure et la poudre de cacao jusqu’à obtenir une pâte. Réserver. Hacher le chocolat et faire fondre doucement au micro-ondes (position décongélation/500 W pour ne pas brûler le chocolat!). Dans une casserole, faire chauffer la crème liquide. La mélanger avec le chocolat (émulsion en trois fois, de façon à obtenir un noyau élastique et brillant, j’ai retenu les cours!!! – et me suis lamentablement plantée au Salon du Chocolat avec Sébastien, l’émotion sans doute!). Ajouter ce mélange à la pâte puis incorporer le beurre fondu et le blanc d’oeuf monté en neige.

Pour terminer, chemiser un moule à cake avec du papier sulfurisé et verser la pâte à cake pistache au fond du moule. Verser la pâte à cake chocolat, puis déposer le streuzel amandes-anis cuit. Faire cuire à 150° pendant environ une heure. Le cake est cuit quand la lame du couteau insérée en son coeur ressort propre. Attendre le lendemain si possible pour déguster (non, pas possible en fait…), afin de laisser les arômes se développer (le cake sera conservé dans du film alimentaire).

Share Button

9 réflexions sur “Cake bicolore, streuzel amandes-anis ou comment j’ai validé mon niveau « première étoile »

  1. Très beau. Et certainement savoureux avec cette pâte de pistache maison. J’aime bien l’anis, s’il t’en reste une part, je prends le risque de tomber sur un petit grain… Allez, maintenant, tu peux passer direct à la 3ème étoile!

    • J’ai en point de mire « une autre idée du Mont-Blanc » mais je me demande si je ne vise pas un poil trop haut… Vais me lancer quand même!

  2. Tout comme toi, je vais commencer modestement en bas de l’échelle, histoire de prendre confiance. La pâte à tartiner me fait de l’œil, si seulement elle pouvait conquérir les papilles de mes fils, je pourrais enfin dire Bye Bye au Nutebip !!!!

  3. J’ai eu l’honneur de gouter à ce cake, à la fois beau et réconfortant! J’aurai voulu attendre noël pour me faire offrir l’encyclopédie du chocolat mais après ce gouter là, j’ai filé me l’acheter… Steph, je peux encore faire le cobaye?

  4. je dois nager à contre-courant moi parce que tout ce que je vois et qui me fait craquer dans cette recette tirée d’une encyclopédie chocolatée, c’est le streusel amandes anis autant dire tout ce que j’aime.
    Mais puisque je n’ai pas encore le plaisir d’avoir cette bible à étoiles, je te remercie de me donner l’occasion d’essayer au plus vite – très vite – ce cake moelleux qui saura surement me réconforter des fois que le livre n’atterrisse pas au pied de mon sapin… ce qui devrait arriver attendu que le sapin lui n’a aucune chance de débarquer chez moi pour cause d’incompatibilités..

  5. Mais qu’est ce que ça m’a l’air bon, surtout avec la pâte de pistache maison.
    J’en profite pour te remercie car je viens de voir que tu avais mis mon blog en lien. merci! ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire