Le yaourt qui rêvait d’être un nuage : crème de yaourt de Christophe Felder

Ceci n’est pas un yaourt.

Enfin, presque.

Enfin, si.

Si vous en avez marre des yaourts avec votre yaourtière, mais que vous avez quand même envie de quelque chose qui y ressemble, mais pas trop non plus (les femmes, c’est paradoxal, non? ), alors celui-là est fait pour vous.

Recette issue d’un de mes livres-chouchou, ce yaourt en étonnera plus d’un tant sa texture mousseuse et aérienne fait penser à un nuage. Ce n’est pas une mauvaise imitation d’une ancienne publicité : là, faites confiance à monsieur Felder, c’est vraiment tout doux… avec ce bruit si particulier de la cuillère lorsqu’elle s’enfonce dans la masse, un peu comme une étoffe que l’on déchire délicatement…

Ce que j’aime dans cette recette, outre la texture, c’est le parfum qui appelle doucement aux saveurs de Noël : orange et pâte d’amandes, il faut quand même de la volonté pour ne pas engloutir toute la fournée d’un coup ! Et le meilleur ? Ce n’est qu’au bout de quelques jours, quand la fournée sera bien entamée, que vous vous rendrez compte que ce yaourt-qui-n’en-est-pas-un se bonifie avec le temps avec les parfums qui infusent… Orange… Pâte d’amande… Pâte d’amande… Orange… De quoi accueillir l’hiver qui approche avec un sourire béat.

Crème de yaourt (Christophe Felder)

Pour 6 pots

3 feuilles de gélatine

2 oranges à jus

50g de pâte d’amandes

60g de sucre glace

170g de yaourt de bonne qualité

12 cl de crème entière

1. Zester les oranges et les presser dans un récipient. Verser dans une casserole le jus, les zestes et la pâte d’amandes coupée en petits morceaux. Ajouter le sucre glace en fouettant. Tout en remuant, laisser chauffer sur feu doux jusqu’à complète dissolution de la pâte d’amandes.

2. Ajouter ensuite la gélatine préalablement ramollie dans de l’eau froide, puis le yaourt. Remuer afin d’avoir une préparation homogène puis laisser refroidir.

3. Fouetter la crème liquide pour avoir une crème fouettée. Lorsque le mélange au yaourt est tiède, le verser sur la crème fouettée sans cesser de remuer avec une maryse. Mélanger délicatement.

4. Verser cette masse dans des pots et les placer au réfrigérateur au moins deux heures.

Share Button

9 réflexions sur “Le yaourt qui rêvait d’être un nuage : crème de yaourt de Christophe Felder

  1. j’ai découvert que j’avais une intolérance au lait de vache sous toutes ses formes, existe -t-il une alternative à la crème entière pour cette recette qui a l’air simplement…divine?
    Je vous remercie par avance pour votre réponse

  2. oh la la, ils ont l’air divins. Je vois très bien de quoi tu veux parler avec le bruit de l’étoffe. C’est important les bruits en dégustation, non ? je vais essayer, c’est certain.

  3. Pingback: La petite obsession du chiffon (cake) #1 : chiffon cake au kinako ·

  4. Pingback: Quand l’Eclair « Eclair » de Fauchon me déclenche une envie subite de petite crème chocolat au lait – passion ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire