Les goûters chics parisiens #1 : chez Jean-Paul Hévin au Chocolate Bar

Pour une gourmande et passionnée de pâtisserie, il y a tout un tas d’adresses dans Paris que l’on se promet de tester dès que l’occasion se présentera, mais les conditions optimales sont rarement réunies pour des expéditions de ce genre. Quand Pascale m’a avoué qu’elle adorerait tester les goûters des belles adresses parisiennes, je ne me suis pas fait prier pour l’accompagner dans de telles escapades gourmandes ! J’inaugure donc cette nouvelle rubrique – mensuelle ? – sur le blog, afin de vous faire partager mes impressions sur ces différents lieux parisiens que nous aurons testés.

Et pour inaugurer cette belle série, nous avons commencé par nous retrouver cette semaine au Chocolate bar de Jean-Paul Hévin, situé à l’étage de sa boutique rue Saint-Honoré. L’endroit, très cosy – murs ébènes et tableaux de chocolat dans tous ses états accrochés aux murs – , se prête tout à fait à la dégustation d’un bon chocolat chaud. Une envie parisienne ? Jean-Paul Hévin décline son chocolat en « heures » : nous choisissons le chocolat de 17 heures avec une heure d’avance, le chocolat zen au thé matcha (pour les téméraires, le chocolat de 11 heures mérite sans doute le détour : chocolat et… huîtres…).

Chocolat zen au thé matcha chez Jean-Paul Hévin

« Jean-Paul Hévin vous recommande de ne pas mélanger le chocolat et le thé matcha, afin de profiter au mieux des saveurs« , nous annonce-t-on en nous amenant le fameux chocolat, sans petite cuillère. Je suis bien d’accord : cet îlot vert et mousseux ne mérite pas d’être dilué dans l’océan cacaoté. Bonnes élèves, nous allons suivre les consignes, mais pour ceux que cela aurait fâché, il est possible de réclamer la cuillère manquante. L’amertume du matcha souligne bien la douceur du cacao et le mariage des deux est très réussi et délicatement sucré, sans en faire trop. La texture, ni trop crémeuse ni trop fluide, évite du coup d’être écoeurante, ce que je reproche souvent au chocolat chaud.

Qui dit goûter dit pâtisserie ! Pascale cède à l’appel du Mazaltov, tandis que je craque pour la petite barquette aux marrons – dont je ne me rappelle plus le nom – qui me rappelle tant mon enfance, quand j’avais le nez juste à hauteur des petits gâteaux en vitrine de la boulangerie. Une vraie madeleine de Proust qui m’a fait faire un sacré plongeon dans le temps…

La vraie découverte, c’est quand même le Mazaltov de Pascale, un croisement entre un tourteau fromagé et un Käsekuchen, dont le bruit délicat sous la petite cuillère résonne encore à mes oreilles… une texture incroyable, il faut absolument que je le teste dans ma cuisine.

Mazaltov de chez Jean-Paul Hévin

Pour ceux qui seraient tombés amoureux de leur chocolat chaud, il est possible de repartir de la boutique avec le mélange « Tradition » pour retrouver ce plaisir à la maison. Comptez une douzaine d’euros pour un goûter gourmand dans un salon à l’ambiance très paisible, même plein.

Les impressions de Pascale sur l’endroit, ainsi que deux autres de ses adresses préférées sont sur ce billet.

Chocolate Bar – Jean-Paul Hévin
231, rue Saint Honoré
75001 PARIS
Tel : 01 55 35 35 96
Share Button

12 thoughts on “Les goûters chics parisiens #1 : chez Jean-Paul Hévin au Chocolate Bar

  1. Pingback: Les goûters chics parisiens #2 : Un dimanche à Paris (Pierre Cluizel) ·

  2. Pingback: Les goûters chics parisiens #6 : La Pâtisserie des Rêves (Philippe Conticini) ·

  3. Pingback: Les goûters chics parisiens #11 : Le Bristol. Et si vous veniez avec nous pour le 12ème goûter chic parisien ? ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>