Harumi Kurihara dans votre cuisine : miettes de maquereau et légumes

Il fallait bien le sourire d’Harumi pour venir illuminer l’actualité sombre du Japon…

Pour ceux qui me suivent déjà un peu, certains parmi vous savent déjà que j’ai de la famille d’origine japonaise, plus précisément la femme de mon parrain. Chaque invitation à déjeuner/dîner chez eux me ravit, car Kazuko sait adapter sa cuisine et ses assiettes, aussi simples soient-elles (ou plutôt devrais-je dire : aussi simples ont-elles l’air d’être), ont ce goût irrésistible et inimitable du Japon. Elle a beau me dire qu’elle ne cuisine pas aussi bien que moi, c’est moi qui échoue lamentablement de retour à la maison pour reproduire la fraîcheur iodée de ses courgettes à l’huile de sésame, et tant d’autres recettes encore…

Jusqu’à un cadeau inattendu… « Je l’ai vu en vitrine et je me suis dit qu’il était fait pour toi! ». Carine, ma voisine, a vu juste : j’adore littéralement ce livre. Harumi Kurihara dans votre cuisine a été un vrai succès en librairie à travers le monde, si j’en crois la couverture (plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde!). L’intérieur apporte les explications à cette réussite : enfin un livre qui détaille les ingrédients japonais de base qu’il suffit d’avoir dans son placard, et qui transforment n’importe quelle assiette en voyage nippon.

Le livre est aussi truffé d’astuces précieuses, comme celle de gratter le filet de maquereau avec la petite cuillère pour récupérer les miettes nécessaires à cette recette par exemple : vous serez surpris par la simplicité et la facilité d’exécution du geste… Et si vous ne possédez pas tous les ingrédients, ne bloquez pas dessus : les champignons shiitake de la recette initiale se sont convertis en champignons de Paris ici, et n’ont dévalorisé en rien le plat à l’arrivée.

Cette première recette que j’ai réalisée à partir du livre en appelle évidemment d’autres. Elle se prête aussi au jeu du bento, si vous avez succombé à la tentation. Le résultat est au rendez-vous et le goût, exactement comme chez mon parrain. L’espace de quelques instants, je me suis crue aussi bonne cuisinière que Kazuko. Il ne faudrait pas que je trahisse mon petit secret!

Miettes de maquereau et légumes

Pour 4 personnes

360g de filets de maquereau frais

150g de champignons shiitake

15g de gingembre épluché

150g de carottes

100g d’oignon, épluché

1 CS d’huile de tournesol ou végétale

1 CS de saké

1 CS de sucre en poudre

30 ml de mirin

30-40 ml de soja

1 CS d’awase miso (shiro miso pour moi)

1. Oter toutes les arêtes visibles des filets de maquereau et détacher la chair de la peau à l’aide d’une cuillère en partant de la tête vers la queue. Couper grossièrement la chair en morceaux et laisser de côté.

2. Couper les champignons en dés.

3. Emincer finement le gingembre. Eplucher et couper les carottes et l’oignon en dés.

4. Faire chauffer l’huile dans la poêle. Ajouter le gingembre et la chair de maquereau et faire dorer légèrement. Quand le maquereau commence à changer de couleur, ajouter successivement les carottes, l’oignon et les champignons shiitake.

5. Pour finir, ajouter le saké, le sucre, le mirin, la sauce soja et le miso. Continuer à mélanger jusqu’à ce que le liquide soit presque entièrement absorbé. Servir avec du riz blanc chaud.

Share Button

3 réflexions sur “Harumi Kurihara dans votre cuisine : miettes de maquereau et légumes

    • De mémoire, il y a aussi des recettes uniquement de légumes (plutôt cuisinés comme des accompagnements) mais aussi des recettes à base de tofu… Bon, ce n’est pas un livre juste pour les végétariens bien sûr, mais mon petit doigt me dit que tu devrais y jeter un œil 🙂 bonne fin de dimanche et… Belle semaine!

  1. Une nouvelle sirène à laquelle je crains ne pouvoir résister bien longtemps… Pour ma décharge, il faut dire que tu as l’art et la manière d’en parler 🙂
    Belle semaine à toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire