Les goûters chics parisiens #4 : le Dalí (Meurice)

C’est dans un établissement qui vient tout juste d’accéder au rang de palace parisien (distinction au-dessus du cinq étoiles, pour indication) que nous nous sommes retrouvées en ce joli mois de mai.

Le salon de thé Dalí du Meurice est un endroit très intimiste, un peu hors du temps. Des moulures, des dorures, la table aux veinures marbrées… un salon de thé un peu figé dans son époque, mais qui n’en perd pas son charme pour autant. A sa tête, le jeune Camille Lesecq – 30 ans -, chef pâtissier de l’hôtel Meurice, consacré Chef Pâtissier de l’année par le magazine culinaire professionnel Le Chef (succédant ainsi à Philippe Rigollot en 2008 et Christelle Brua en 2009).

Quatre gourmandes autour de la table donc : deux duos de Camille (accord thé – pâtisserie, 19 €) et une formule Tea Time (30 €), tellement copieuse qu’elle peut se partager à deux, et nous nous sommes finalement mises à quatre pour pouvoir goûter la variété des propositions offertes dans cette dernière version (on fait le travail de « testeuse de goûter chic » correctement ou on ne le fait pas !). Pour ceux qui seraient tentés par la version très luxe du palace, et par une petite coupe de champagne pour le quatre-heures, compter 45 €.

Arrive le Duo : deux petites pâtisseries au choix parmi celles proposées sur le présentoir, nous jetons notre dévolu sur une tartelette aux fraises et une au citron. Pour le thé, ce sera un Casablanca, aux notes d’agrumes et de menthe.

La tarte aux fraises, à la découpe, laisse entrevoir sa crème d’amandes à la pistache, que nous trouvons très savoureuse, quoique un soupçon trop sèche si nous voulons vraiment pinailler sur les détails. La tarte au citron, en revanche, tient toutes ses promesses, voire plus, et laisse apparaître ses zestes de citron vert lorsque l’on découvre son coeur.

La formule du Tea Time arrive enfin, avec des mini – club sandwiches, des scones généreux (clotted cream et confiture étant inséparables) et un assortiment de mini-pâtisseries.

A peine le temps de se laisser prendre par le fondant et le soyeux des scones encore chauds, que déjà l’oeil frise devant les douceurs apportées à notre table. Un cannelé croustillant à l’extérieur et à la pâte bien alvéolée en son centre (et vous savez à quel point mes critères sont impitoyables en la matière…), un financier moelleux et sans excès de gras, un moelleux au chocolat « bien équilibré » selon l’avis de la tablée…

Un coup de coeur pour cet assemblage de deux coques autour d’une ganache : mi-coque de macaron, mi-meringue, la première bouchée devient évanescente sous le palais et capitule dans un croustillant si léger que c’en est irréel.

Un salon de thé dans la droite lignée de nos goûters chics donc, que je conseillerais plutôt à l’arrivée de l’automne, lorsque les premiers frimas vous pousseront à vous blottir dans un endroit cosy et à la lumière très tamisée.

Et un grand merci aux participantes de ce goûter entre filles : Pascale, Danielle et Edda ! Pour les impressions de Pascale, c’est toujours ici !

Le Dalí
Tea time 15h30-18h30
228, rue de Rivoli
75001 Paris
Téléphone : 01 44 58 10 10

Share Button

5 réflexions au sujet de « Les goûters chics parisiens #4 : le Dalí (Meurice) »

  1. Ping : Les goûters chics parisiens #6 : La Pâtisserie des Rêves (Philippe Conticini) ·

  2. Ping : Les goûters chics parisiens #7 : chez Angelina ·

  3. Ping : Les goûters chics parisiens #11 : Le Bristol. Et si vous veniez avec nous pour le 12ème goûter chic parisien ? ·

Répondre à Edda Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*