Glace au miel, à la fleur d’oranger et aux pignons de pin comme à Tourrettes sur Loup

Après une recette à 6 blancs d’oeufs, je me devais de vous faire une recette à au moins… 5 jaunes !

Glace au miel, à la fleur d'oranger et aux pignons de pin, un petit goût de Tourrettes sur Loup

C’est à Tourrettes sur Loup que je dois mon plus beau souvenir de glace. Ou du moins, ma plus belle émotion provoquée par une glace. Il y a quelques années, j’ai visité cette très jolie ville, cité de la violette entre autres, qu’on retrouve sur place sous toutes ses formes – thé, sirop, bonbons et j’en oublie… En errant dans les ruelles, et comme il faisait très chaud, nous avons croisé la route d’un stand de glaces, et nous nous sommes empressés de prendre notre place dans la – très longue – file d’attente. J’avais déjà fait mon choix avant d’aviser le parfum « provençal ». Nous avons alors échangé des plaisanteries sur ce qui pouvait se cacher derrière un tel libellé (pistou ? ail et huile d’olive ? anchois ? tomate ?). La glace « provençale » cachait en fait une glace à base de miel, de fleur d’oranger et de pignons de pin : autant d’arguments pour me faire oublier dans l’instant mes précédentes envies, je voulais désormais goûter à celle-là et à aucune autre, ni aucune combinaison avec ce parfum d’ailleurs.

Et je me souviendrai ensuite toute ma vie de cette émotion qui m’a envahie en dégustant nonchalamment la glace dans les ruelles un peu après : les trois saveurs de cette glace étaient faites pour cette union sacrée, se répondaient dans une harmonie parfaite, et faisaient voyager. Tandis que la personne qui m’accompagnait cherchait toujours à ramener des couverts à salade en bois d’olivier, moi j’étais déjà un peu ailleurs, loin des boutiques à touristes, et me suis promis ce jour-là de refaire cette glace, un jour. Il aura fallu attendre quelques années, et ma turbine à glace.

Pour la recette, je suis partie d’une glace au miel du livre Glaces et sorbets de la collection Ma Cuisine de Madame Figaro, dans laquelle j’ai simplement rajouté de l’arôme de fleur d’oranger et des pignons de pins torréfiés. Je referai certainement un autre essai en prenant un miel de fleur d’oranger, pour voir la différence.

Glace au miel, à la fleur d’oranger et aux pignons de pin (sur une base de la recette de la glace au miel de Françoise, de l’Hostellerie de l’Abbaye de la Celle)

25 cl de lait entier

25 cl de crème liquide

100g de miel (type acacia)

5 jaunes d’oeufs

35g de sucre semoule

2 cs d’arôme de fleur d’oranger (1 si on aime modérément son goût)

30g de pignons de pin

1. Faire chauffer le lait et le miel dans une casserole. Fouetter les jaunes d’oeufs et le sucre dans un saladier jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajouter la crème. Verser doucement le mélange lait-miel en fouettant.

2. Remettre dans la casserole, poser sur feu doux, laisser épaissir sans cesser de tourner, jusqu’à ce que le mélange nappe la cuillère. Passer au chinois. Laisser refroidir et incorporer l’arôme de fleur d’oranger, puis réserver au réfrigérateur (une nuit de préférence).

3. Le lendemain, sortir la crème du réfrigérateur et laisser prendre dans votre turbine à glace. Lorsque la glace a une consistance onctueuse (en fin du programme), verser les pignons de pin préalablement torréfiés à sec dans une poêle. Mettre au congélateur.

Share Button

8 réflexions sur “Glace au miel, à la fleur d’oranger et aux pignons de pin comme à Tourrettes sur Loup

  1. Bonjour,

    Ca a l’air délicieux!
    J’ai très envie d’acheter une turbine à glace. Avez-vous des conseils pour le modèle?

    Merci d’avance!
    Pablo

  2. Pingback: Glace rhum-raisins · Un Mets Dix Vins

    • Malheureusement ma mémoire me fait défaut sur le nom du glacier, je me souviens d’une petite ruelle, d’un angle et d’une devanture dans le mur en pierre. Cela ressemblerait-il à chez Tom’s ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire