Les goûters chics parisiens #5 : Toraya

Chez Toraya, les sens sont mis à rude épreuve dès la vitrine

De l’imprévu naissent parfois de très bonnes surprises. C’est en déambulant dans Paris sous une chaleur de plomb avec Pascale à la recherche de notre prochain salon de thé de rêve que nous avons avisé la vitrine de Toraya. C’est un salon de thé dont j’ai dû entendre parler des dizaines de fois sans jamais avoir eu l’occasion d’y aller, l’occasion était donc trop belle.

Vous savez déjà que le Japon est cher à mon coeur, c’est donc avec enthousiasme que j’ai franchi la porte de l’endroit, dont l’atmosphère fraîche a fait naître sur nos visages nos premiers sourires du goûter. La « carte d’été » nous est présentée, et tout me tente déjà. En plus de tous ces parfums que j’adore, il émane de la carte une vraie poésie dans la description des pâtisseries, c’est doublement tentant et rudement efficace.

Comme nous sommes assoiffées par cette chaleur, j’opte pour un lait d’amande au thé d’agrumes, Pascale opte pour un matcha glacé, et voici ce que cela donne en arrivant sur nos tables.

Matcha glacé chez Toraya

Lait d'amandes au thé d'agrumes, il y a de la magie rien que dans le nom, non ?

Autant dire que je suis complètement sous le charme de ma boisson, au goût ahurissant de bonbon (mais pas chimique du tout), je lui trouve même un goût de… fête foraine, ou en tout cas, ce lait doit me rappeler des souvenirs d’enfance. Impossible surtout de démêler l’une ou l’autre des saveurs, elles fusionnent totalement pour créer cet accord unique.

Ce que j’aime dans les pâtisseries japonaises, c’est leur « mignonnerie » : leurs wagashis, mêlant le beau et le délicat comme le souligne le site, reposent les sens. J’aurais pu passer un moment à contempler mon assiette en sirotant mon lait extraordinaire, parce que ces pâtisseries épurées et tellement travaillées à la fois sont la promesse d’un moment exquis, pour qui aime déjà les saveurs japonaises.

Pour Pascale, ce sera d’abord un quatre-quarts à la pâte d’azukis et aux abricots, avec une génoise parfumée au citron (qu’on sent à peine, d’ailleurs).

Quatre-quarts à l'azuki et à l'abricot

Pour moi, ce seront deux wagashis de saison, et je me laisse porter par les lucioles…

Les "premières lucioles" (Hatsu Botaru à gauche) et la "Luciole du Marais" (Sawabe no Hotaru à droite)

Le Hatsu Botaru d’abord, pâte d’azukis blancs enrobée d’une gelée jaune à base de kuzu (si si, je vous en ai déjà parlé quand j’ai fait le pudding au lait de riz de Cléa ici).

Le Sawabe no Hotaru ensuite, petite boule de vermicelles verts (en fait, de la pâte d’azukis blancs parfumée au matcha), avec un coeur à base de pâte d’azukis rouges. C’est fin, discret, l’amertume du matcha contrebalançant de façon très juste le coeur plus sucré. Si j’avais pu manger la pâte à modeler avec laquelle je m’amusais enfant, j’aurais souhaité qu’elle ait exactement ce goût et cette texture-là. Par cette chaleur, ces pâtisseries sont douces et caressantes sous le palais. Pascale s’est finalement laissée tenter par mon petit alien vert et en a commandé un également. Comptez une quinzaine d’euros pour ce délicat goûter.

Je serais restée bien volontiers un très long moment chez Toraya, à siroter ma boisson rose en commandant de temps en temps un nouveau wagashi pour faire le tour de toutes les tentations de la carte. 18 heures sonnent déjà et une japonaise s’installe seule à une table voisine de la nôtre : je sens les vapeurs irrésistibles des plats salés proposés par le salon venir jusqu’à nous. C’est sûr, j’y reviendrai.

Pascale est sous le charme aussi je crois, voir ici !

Toraya
10, rue Saint-Florentin
75001 Paris

Site internet : http://www.toraya-group.co.jp/paris/
Share Button

2 réflexions au sujet de « Les goûters chics parisiens #5 : Toraya »

  1. Ton billet très évocateur me fait revenir plus de 20 en arrière, à Kyoto, un salon de thé où je me suis arrêtée avec mon père, moment de calme et d’équilibre parfait engrammé à jamais en moi…
    Merci Stéf, et que ta semaine qui débute soit sous le signe de la délicatesse et de la poésie!

  2. Je suis folle de cette endroit ! Par un jour de forte chaleur, il faut absolument goûter le kakigoori (je crois que cela s’appelle comme ça), la glace pilée arrosée de sirop de thé matcha – rafraîchissant et délicieux ! Leurs plateaux repas du midi sont également à tester 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*