Jus d’hibiscus épicé ou le vin façon Alain Passard

Jus d'hibiscus épicé - Alain Passard

Versé dans un verre à vin, on s’y laisserait presque prendre. La robe, d’un rouge dense et sombre, laisse à peine passer la lumière du jour. Le disque, d’un reflet grenat très brillant, commence à trahir le contenu. Au nez : des épices, façon vin chaud, et quelques notes d’agrumes. En bouche, l’acidulé caractéristique de l’hibiscus justement sucré, avec cette pointe d’âpreté marquée, mais nullement désagréable. On y revient parce que c’est bon et très convaincant, et tant pis si ce n’est pas du vin, ça laisse de la place pour une jolie dégustation derrière. En apéritif, surprenez vos invités, l’effet est détonnant.

C’est en plein hiver qu’avec Mercotte, nous avions dégusté le fameux jus d’hibiscus d’Alain Passard à l’Arpège. De mémoire, celui que nous avions ce soir-là était plutôt de couleur rose flashy (une couleur incroyable d’ailleurs) et pas épicé d’ailleurs, et nous nous étions resservies avec un plaisir non dissimulé. Alors quand j’ai vu dans le Régal cette recette de jus épicé, je n’ai pu résister. A servir bien frais, c’est un pur délice !

Jus d’hibiscus épicé (Alain Passard)

1 l d’eau minérale

50g de sucre semoule

3 grains de poivre noir

1 clou de girofle

1/2 bâton de cannelle

Le zeste d’1/4 de citron non traité

Le zeste d’1/4 d’orange non traitée

1/2 gousse de vanille avec les graines

60g de fleurs d’hibiscus séchées

1. Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole et faire chauffer à feu doux. Retire du feu dès que l’eau frémit.

2. Laisser infuser pendant 2h. Filtrer et réserver le jus au réfrigérateur. Servir bien frais.

Share Button

8 réflexions sur “Jus d’hibiscus épicé ou le vin façon Alain Passard

  1. Damned ! Impossible de mettre la main sur mon Régal !!! Heureusement tu es là ! A part moi qui suis déjà conquise, tu vas faire un autre heureux : mon homme qui ne boit pas d’alcool !

    • – C’était dans le numéro de Régal de juin/juillet/août (merci à Pascale de m’avoir donné son exemplaire d’ailleurs)
      – Pour l’hibiscus, j’ai profité de mon détour par l’herboristerie du palais royal pour m’approvisionner. Je ne pensais pas obtenir une couleur si profonde (sur la photo du mag, le jus est beaucoup plus transparent pourtant j’ai scrupuleusement suivi les indications).

    • Bonjour Nathalie ! Plusieurs pistes : l’herboristerie du Palais Royal, votre pharmacien si vous pouvez en commander par lui, les épiceries africaines sous le nom de « bissap » ou « karkadé » ou au rayon tisane des épiceries bio. Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire