Le sabayon au Frangelico : le dessert-minute qui ne manque pas de classe

La logique veut sur ce blog qu’après une recette à 5 blancs d’oeufs, je vous déniche une recette pour caser vos jaunes d’oeufs restants. Vous en avez peut-être assez des petites crèmes, glaces et du gâteau à la pâte d’amande… Et si pour changer on s’aventurait du côté du sabayon ? Mais pas n’importe comment ! Avec un soupçon de Frangelico, il reste tout à fait dans le thème noisette initié en début de semaine : et d’ailleurs, pour être tout à fait raccord, pourquoi ne pas servir les deux en même temps ?

Deux mots à propos du Frangelico : cette liqueur est produite dans le Piémont depuis plus de 300 ans. Des moines seraient à l’origine de cette production. Le nom de la liqueur proviendrait du moine ermite Angelico « Fra. Angelico » qui aurait vécu dans le Piémont au XVIIème siècle. D’où le look si particulier de la bouteille, avec sa corde à la ceinture, rappelant le fameux moine.

Le livre de recettes de KitchenAid est donc venu à ma rescousse. Alcoolisé le dessert ? On ne va pas se mentir : oui, il sent bien l’alcool. Le côté intéressant réside dans la douceur de la texture, mousseuse (tellement d’ailleurs, que les noisettes de décoration coulaient doucement le temps de la photo) et délicate à souhait, réveillée par le Frangelico. Un dessert à réaliser juste avant de servir vos invités, en déposant nonchalamment la bouteille de Frangelico à table pour faire parler. L’épreuve du test avec mon frère a été un succès : juste rentré au moment où ma belle-soeur et moi terminions le sabayon, il s’est assis devant nos desserts à déguster… Comme je sais que mes questions de pâtissière angoissée peuvent lasser très vite (« C’est bon ? Non mais t’es sûr, c’est bon hein ? »), je l’ai observé du coin de l’oeil. Je l’ai regardé en silence détacher la noisette au centre du macaron pendant qu’il parlait de tout autre chose, puis croquer dans le macaron. Plonger la cuillère dans le sabayon ensuite… Puis j’ai vu le macaron faire un petit plongeon en douce dans le sabayon à la deuxième bouchée. Et j’ai souri…

Sabayon au Frangelico et à la fève tonka

Pour 4 à 6 personnes

6 jaunes d’oeufs très frais

50g de sucre glace

L’équivalent d’une cc de fève tonka râpée

6 cs de Frangelico (liqueur de noisettes)

2 cs de noisettes concassées et grillées

1. Dans le bol du KA, battre les jaunes d’oeufs, le sucre glace, la fève tonka râpée et le Frangelico (vitesse 8 ) pendant 5 minutes, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne épais.

2. Augmenter la vitesse à 10 et fouetter 5 à 7 minutes jusqu’à ce que le mélange ait triplé de volume et soit très épais. Verser immédiatement dans 6 grands verres, saupoudrer de noisettes grillées et servir sans attendre.

Share Button

4 réflexions au sujet de « Le sabayon au Frangelico : le dessert-minute qui ne manque pas de classe »

  1. Magnifique ce Frangelico, à découvrir absolument ! Sinon j’apprends avec stupeur qu’on peut faire des sabayons à froid ? Voila qui va m’engager à essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*