Schacciata des vendanges ou la tarte au pain sucrée, raisins frais et romarin d’Alba Pezone

Un goûter des vendangeurs bien gourmand...

Le mois de septembre passe très vite. Trop vite. Les journées s’enchaînent, les événements rythment le quotidien, la machine s’emballe, parfois. Alors de temps en temps, j’ai envie d’agiter le drapeau blanc, de dire que stop, ça suffit un peu, il faut se poser là. Généralement, cette envie se double d’un goût prononcé pour des recettes simples, vite faites, pas trop travaillées. Le goût de la saison aussi, que j’ai envie de célébrer, ne serait-ce que pour apprendre à regarder mon assiette autrement en profitant de ce que la nature nous offre en ce moment (j’ai une irrésistible attraction par exemple, à cette époque de l’année, pour les trottoirs à côté de chez moi, jonchés de bogues de marronniers, je trouve ce spectacle ravissant : suis-je la seule ?) .

Et pour moi, septembre rime surtout avec raisin. Cette recette parue dans le dernier ELLE à table était donc idéale : du pain, du raisin… et un brin de romarin, et c’est tout. Une « schacciata« , nous apprend Alba Pezone, signifie « écraser » en italien. Il faut en effet quelques tours de rouleau à pâtisserie bien sentis pour discipliner la pâte avant de l’orner de ses plus beaux atours, des grains de raisin noirs, charnus, juteux, qui ne demandent qu’à caraméliser à la cuisson. Au final, un « pain des vendangeurs« , « à la fois rustique et pâtissier » selon Alba, que je me plais à imaginer entre les mains de tous ceux qui se seront appliqués dans la vigne à cette époque de l’année. Gourmande et revigorante, cette schacciata convoque d’emblée les bons copains à table, en toute simplicité, une fois l’envie d’un petit quatre-heures venue…

Schacciata des vendanges

6 personnes

250g de pâte à pain de votre boulanger préféré

2 belles grappes de raisin noir type muscat

1 petite branche de romarin frais

2 cs de sucre de canne

Huile d’olive vierge

1. Préchauffer le four à 250°C. Laver et couper les grains de raisin en deux, dans le sens de la longueur, et retirer le maximum de pépins.

2. Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte en disque (aussi finement que possible, l’idéal étant 2 mm environ). Placer la pâte sur une plaque de cuisson légèrement huilée, la badigeonner d’huile d’olive avec un pinceau. Piquer la surface avec une fourchette, saupoudrer légèrement de sucre.

3. poser les grains de raisin, chair contre la pâte, en cercles concentriques. Arroser d’un filet d’huile d’olive, parsemer d’aiguilles de romarin. Faire cuire 15 minutes environ, la pâte doit être dorée et croustillante et les fruits rôtis. En fin de cuisson, saupoudrer les raisins de sucre et laisser caraméliser 2 minutes. Laisser tiédir avant de détailler la schacciata en parts comme une pizza.

Share Button

3 réflexions sur “Schacciata des vendanges ou la tarte au pain sucrée, raisins frais et romarin d’Alba Pezone

  1. Je l’avais repérée aussi ! Concernant tes interrogations je te rassure, vu le nombre de marrons dont regorge le cartable de mes bouts de choux tous les soirs en rentrant de l’école, tu n’es pas la seule, mais je peux te dire en plus que ça commence tôt !

  2. Pingback: Food News Daily: September 27, 2011 | The Rambling Epicure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire