Les blogueurs culinaires et le vin #3 : Mamina

Pour les épisodes précédents, voir ici et .

Mamina, j’ai appris à la connaître au fil de nos rencontres. C’est une femme généreuse et passionnée. C’est aussi – excusez du peu ! – la rédactrice en chef du magazine Yummy (dont le dernier numéro vient tout juste de sortir). Ses réalisations culinaires m’ont toujours impressionnée, mais ce qui a surtout retenu mon attention, ce sont ses remarques très pointues sur le vin glanées autour de notre rencontre avec Laurent Herlin en juin, ou dans le cadre d’une récente soirée autour des accords fromages-vins chez Fauchon dont il faudra que je vous reparle. Et cela m’a donné envie d’en savoir plus sur le parcours oenophile de Mamina. « C’est le bon vivre que je défends » me rappelle-t-elle : et en effet, à la lecture de ses réponses, comment ne pas rêver devant sa poularde à la crème accompagnée d’un bon vin jaune, ou à cette atmosphère intime qui lie le vigneron à son visiteur dans l’ombre secrète de la cave ? Mamina, j’espère que j’aurai un jour l’occasion de déguster ce fameux Poyeux dont tu nous parles.

1/ A partir de quand as-tu commencé à t’intéresser au vin et en quelle occasion ?

Je ne suis pas d’une famille où on s’intéressait beaucoup au vin, mais j’ai quand même été initiée au Champagne très jeune. J’ai commencé à m’intéresser vraiment au vin aux alentours de 25 ans après mon mariage. Un passage en Bourgogne m’a ouvert les pailles et notre installation dans les pays de Loire m’a ouvert des horizons insoupçonnés.

2/ Es-tu plutôt blanc, rouge, rosé ou bulles ?

Plutôt blanc quoique, mais j’aime aussi beaucoup le Champagne. J’aime beaucoup le chenin qui permet d’aller des vins extra secs, en passant par les bulles et en allant aussi sur des hyper moelleux. Le rosé n’est pas trop mon « truc » mais il m’est arrivé dans déguster quelques-uns d’agréables.

3/ Ta plus belle émotion autour du vin… pourrais-tu nous en parler ?

Ma plus belle émotion ? Le choix est un peu difficile car il n’y en a pas qu’une. Je suis particulièrement émue lorsque je suis dans une cave avec un vigneron qui sait parler avec passion de son travail. Je pense donc en particulier à une cave de Saumur. La cave est sous la maison du vigneron et, moi qui suis clautrophobe, je ne pense pas un instant que je suis loin du jour.

Atmosphère chaleureuse dans la cave d'Antoine Sanzay cet été

4/ Quel est l’accord mets-vins le plus réussi que tu as pu réaliser ou tester à ce jour ?

Dans les accords assez simples que j’aime le plus, il y a le vin jaune qui va si bien avec un bon Comté ou avec une poularde à la crème.

5/ Y a-t-il une bouteille que tu recommanderais sans hésitation à tes proches ?

Curieusement, alors que je préfère le blanc que je préfère c’est une bouteille de vin rouge qui me vient à l’esprit un Poyeux du Domaine Clos Rougeard. J’ai la chance d’en avoir un certain nombre de bouteilles dans ma cave, je suis toujours heureuse de pouvoir offrir ce Saumur Champigny à mes amis. En conclusion : Monsieur Mamina et moi avons transmis notre amour du vin à nos filles, un de nos gendres a repris le flambeau… l’avenir du vin est en marche.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*