Les Vendredis du Vin #41 : « l’éloge de la folie » et un vin d’honneur élégant

Chics, un peu folles, un zeste de consensus et douces avec le porte-monnaie : voilà les bulles que l’on cherchait pour ces Vendredis du Vin.

Pour mes mariés de l’an 12 que je chéris tant, j’ai pensé à une bouteille goûtée pour la première fois en compagnie d’Eva, de Laurent et de Guillaume il y a quelques mois. Une finesse rare dans les bulles, de l’élégance, ce Montlouis-là me fait un peu l’effet d’une dentelle dans un verre. Re-goûté il y a quelques semaines chez Septime, impossible de me défaire de cette impression de vin ciselé, il a tout pour plaire, ce Brut Nature des Loges de la Folie. Re-goûté encore une fois (vous aurez remarqué mon assiduité !) avec des amis tout récemment, il me laisse toujours le sourire aux lèvres. Du chenin, encore, puisque c’est quand même dans cette région qu’il se plaît le plus. « Le pineau de Loire », comme le surnomment les vignerons, a décidément tout pour plaire.

Quelques mots sur l’histoire de l’appellation et ses caractéristiques : avant l’AOC de 1938, les vins de Montlouis-sur-Loire se vendaient sous l’appellation Vouvray ou Vouvray de Montlouis. Après une période de flou dans les années 50-60 où les vins ont eu du mal à se forger une véritable identité, ils renaissent depuis une quinzaine d’années grâce au travail d’une nouvelle génération de vignerons talentueux et passionnés. Le tuffeau, base des vignobles de la région (certaines le sculptent !), ainsi que le microclimat de la région permettent ainsi aux vins d’exprimer une véritable identité dans le verre, on parle souvent de « vins de terroirs ».

Mais revenons à nos jolies bulles : festives – tout autant que l’étiquette – et ô combien aromatiques. Des petites notes de poires mûres à point, de pommes, une fraîcheur sur ce vin sec et vif que je trouve très séduisante et extrêmement agréable. Une pointe de beurre aussi, celui des viennoiseries encore tièdes, quand on laisse le vin tourner un peu dans le verre. Une bouteille que je classe illico dans ma cave des Dix Vins, tiens. Ca manquait de petites bulles par ici. Le domaine est en agriculture biologique et si vous avez la chance de rendre visite à Valérye Mordelet et Jean-Daniel Kloeckle, peut-être aurez-vous le plaisir de croiser au détour des vignes Taga, la jument du domaine !

Ce vin élégant et à prix raisonnable malgré tout (10€ départ domaine) ferait merveille sur un vin d’honneur je trouve, histoire de réveiller les papilles avant les agapes !

Ne vous inquiétez pas, les futurs mariés, je vous en ai gardé au moins une bouteille, pour que vous puissiez déguster et vous faire votre opinion sur le sujet. Mais je suis sûre qu’à la lecture de toutes les contributions aux Vendredis du Vin de ce jour, vous voudrez aussi en déguster d’autres !

Share Button

5 réflexions au sujet de « Les Vendredis du Vin #41 : « l’éloge de la folie » et un vin d’honneur élégant »

  1. Venant de la région, je connais bien et apprécie profondément le chenin. Sans bulle, je te conseille vraiment le Château de Fesle, version sec et bonnezeau (tuerie) mais surement connais-tu déjà…

    • Non seulement je ne connais pas du tout le château de Fesle, que j’ajoute à ma liste des choses que je dois découvrir, mais je viens de parcourir ton blog et les ingrédients que tu cuisines m’interpellent drôlement ! Merci pour ton passage par ici 🙂

  2. Ping : Les Vendredis du Vin #41 : compte-rendu des bulles de mariage ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*