Retour sur le Salon du Blog Culinaire et accords mets-vins sur le marché de Soissons

Ce weekend a signé mon grand baptême du Salon du Blog Culinaire à Soissons. J’avais eu des échos très positifs de l’ambiance et de l’énergie qui y régnaient. Après ces deux jours au coeur de l’événement, rarement le mot « communauté » n’aura eu autant de sens à mes yeux : 450 blogueurs réunis dans un enthousiasme contagieux à échanger autour de la gastronomie, reflex en bandoulière dans différents points de la ville. Des recettes succulentes qui se succèdent, des apprentissages de techniques (et vive la découpe du tourteau qui n’a plus de secret pour moi !), des visages retrouvés avec plaisir, d’autres rencontrés avec tout autant de joie… J’ai été très heureuse de cette quatrième édition, la première pour moi donc.

Mon défi de cette année : avec les recettes de Pascale, j’ai proposé samedi matin au marché de Soissons deux vins que je trouvais tout à fait sympathiques pour des accords mets-vins. Si ceux-ci sont rarement magiques (et je n’en ai connu que deux ou trois pour l’instant), on peut néanmoins tenter des choses qui fonctionnent bien, en évitant certains pièges. Et le blanc avec le fromage, ça fonctionne ! La preuve en deux exemples :

Crédit photo : Pascale Weeks

Avec les petits roulés roquefort/figue/noix de pécan, on part dans la Loire, avec un chenin qui développe une belle maturité dans le verre. C’est le domaine Briseau – photo prise avec mon Iphone, c’est moins joli mais au moins vous aurez l’étiquette ! – qui a fait mon bonheur (Le Briseau 2009) : élégant, droit, des fleurs et une note de petite poire confite qui n’avait d’ailleurs pas déplu à Laurent et Eva (oui, tant qu’à faire, on teste avant si on a un peu de temps !), il tient bien la corde face au roquefort. Nous avions trouvé ce soir-là qu’il était bon de déguster la petite bouchée d’abord, pour passer ensuite au chenin, afin que le roquefort n’écrase pas les arômes du vin. Un vin fort plaisant, fruit d’un vigneron, Christian Chaussard, installé depuis une dizaine d’années seulement sur ce domaine, ayant fait ses classes dans le Vouvray, et passionné par le chenin. Pour ne rien gâcher, Christian Chaussard est un vigneron engagé, travaillant en biodynamie. Si vous souhaitez en apprendre plus à son sujet, je vous conseille l’excellent billet de mon camarade de Jeudivin, Bertrand Celce.

Crédit photo : Pascale Weeks

Avec les tapas de poire pochée au vin blanc/gingembre/anis étoilé et roquefort, j’avoue avoir dégluti plusieurs fois devant la complexité de l’accord. Il s’agissait de réconcilier un peu le tout : la force du fromage, le sucré de la poire et les épices… Qui dit épice dit… gewürztraminer ? Oui, mais alors un grand, un beau, un qui laisse de la fraîcheur en bouche en finale, histoire de ne pas plomber les papilles avec trop de sucre. Pas besoin donc de vendanges tardives, et c’est sur la cuvée Béatrice 2005 de Christian et Audrey Binner que j’ai jeté mon dévolu. Le nom de cette cuvée est celui de la soeur de Christian, si j’ai bien saisi. Le domaine Binner est un domaine-phare en Alsace (depuis 1770 !), avec une éthique forte sur le respect de la nature également. Personnellement ce vin m’a vraiment réconciliée avec les vins alsaciens. D’ailleurs, ils seront au Salon des Vignerons Indépendants porte de Versailles à partir du 24 novembre, il se pourrait fort que j’aille découvrir le reste de leur gamme…

Je pense qu’on aurait aussi pu mettre sur cette recette de Pascale un Sauternes, comme ceux que j’ai goûtés récemment chez Jeudivin, qui s’accordent très bien avec le sucré-salé et avec la cuisine épicée.

A la question qui revenait souvent sur les lèvres à savoir « Où se vendent ces vins ? », je les ai trouvés aux caves Augé mais il ne faut pas hésiter à échanger avec son caviste sur les vins que l’on cherche, c’est souvent là que l’on trouve de jolies pépites !

Le temps nous a manqué pour échanger avec tous les curieux, amateurs ou passionnés, venus assister à notre démonstration mais je reste ouverte à toute suggestion sur d’autres vins car en matière d’accords mets-vins, il n’existe pas de solution unique, heureusement ! N’hésitez pas à laisser vos idées dans les commentaires.

Et je tiens à remercier chef Damien, et toute l’équipe de 750g.com pour la belle organisation de ce weekend chargé en souvenirs !

Share Button

5 réflexions sur “Retour sur le Salon du Blog Culinaire et accords mets-vins sur le marché de Soissons

  1. Pingback: Les blogueurs culinaires et le vin #6 : Dorian ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire