Les Vendredis du Vin #41 : compte-rendu des bulles de mariage

(Attention, billet très long mais bourré de riches idées !)

Pas moins de 28 contributions pour ce VdV ! (si j’avais oublié par mégarde votre contribution, n’hésitez pas à me la signaler et je serai ravie de l’ajouter à cette liste) Merci à tous ceux qui ont joué pour ce thème, lire vos contributions a réjoui mon petit coeur, et c’est une fin d’année qui s’achève donc sur tout plein de bulles et plein d’options pour mes mariés de l’an 12 dans ce billet !

Deux bouteilles qui vous ont inspirés si j’en crois vos billets : Les Loges de la Folie mais aussi le Petrae de Francis Boulard, champagne qu’il faut absolument goûter pour bousculer ses idées reçues en la matière ! Le tout suivi quand même de près par Fidèle, de Vouette&Sorbée, qui se trouve tout approprié pour un mariage non ?

Mais qui dit bulles dit aussi cocktails, élégants et festifs : mille et une façons donc de célébrer le mariage !

Je ne résiste pas, en préambule, à vous diriger vers le billet de mon prédécesseur pour la présidence de ces Vendredis du Vin. Olif a vu juste avec ses « 4 vins de mariage et 1 d’enterrement », un bonheur à lire !

Vos bulles se sont déclinées en cocktails, champagnes mais aussi en une multitude d’autres bulles festives, surprenantes qui pourraient briller à la noce ! C’est parti pour le compte-rendu !

Les cocktails (parce qu’il n’y a pas que la soupe champenoise !) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martini Royale Bianco, crédit photo : Pascale Weeks

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Benjamin nous propose un cocktail parce qu’il confesse avoir bullé pour l’occasion ! Avec quelques framboises fraîches et de la liqueur de cassis, ça sent quand même l’amour là-dedans, banco pour un vin d’honneur gai et pétillant à souhait !

– Pascale a participé et j’en suis ravie ! Ce n’est pas dans le champagne qu’elle trouve son bonheur en général, alors quitte à se faire plaisir, voilà une belle suggestion que son Martini Royale Bianco : je la suis les yeux fermés sur sa recommandation !

Les champagnes :

Petrae de Francis Boulard

– Le camp donc des fidèles à Francis Boulard et à son Petrae : David, Christian, Patrick quand il ouvre du champagne pour ces VdV, Isabelle.

Isabelle souffle encore également quelques belles idées, testées en conditions réelles, telles que ce Bollinger et la cuvée 734 de Jacquesson goûtée d’ailleurs cette semaine avec ma belle-soeur, qui l’avait beaucoup appréciée.

La cuvée 733 de Jacquesson a les faveurs de Michel (ah celle-là, pas goûtée !), et en musique s’il-vous-plaît !

– Un mariage, c’est aussi des voeux de fidélité non ? Alors optons pour ce Fidèle de Vouette & Sorbée recommandé par Ivan et que mes petits camarades m’ont déjà conseillé. Comptez une trentaine d’euros, mais il a quand même sacrément sa place ce jour-là non ? En raison de son prix un peu élevé, peut-être plus en comité restreint le lendemain de la fête comme le suggère Olif, pour reprendre des forces.

– Yann parle comme d’une révélation de l’année que de ce champagne : Quintessence 2004 de Franck Pascal, un jeune vigneron dont il faudrait que j’explore les millésimes. Harmonie 2004 blanc de noirs serait également une merveille. A suivre sur son blog et sur son site !

– Ca dépote en musique chez Julien, ce sont les champagnes Wirth-Michel qui le font vibrer : de 13 à 17,50 €, il y a de quoi se faire plaisir au son de LMFAO !

– Dominique quant à elle, c’est Tarlant qui la fait rêver et qui la transporte tout droit dans un mariage de rêve, intimiste et frais, par une belle journée d’été. Vigne d’Antan semble le candidat idéal : moi aussi je veux goûter !

Ophélie a elle aussi un mariage à préparer l’année prochaine, j’espérais bien qu’elle vienne jouer avec nous ce Vendredi ! Un champagne pour le jour de son mariage qu’elle décrit comme suit : « assez consensuel mais que tout le monde aimera, un champagne que je connais très très bien et qui se boit sans lassitude, un champagne à 90% de Chardonnay, très crayeux, très aérien et pas du tout vineux, un champagne 1er cru de vigneron à tout petit prix parce que comme dit ma mère « une bouteille par personne, c’est le MINIMUM!« , bref, un Champagne A. Margaine. Merci Ophélie d’avoir joué le jeu !

– Un champagne bio, le Petit Beaufort, proposé par The Wine Patriot : peut-être pas pour tout de suite, mais une description qui met en… soif ! « Bulle à l’effervescence vigoureuse mais fine ; au nez levurien (brioche en confection), plus loin à l’aération pèche, cerise et amande, miel … nez très évolutif puis poire et granny ; bref en construction donc le mariage ce n’est pas pour tout de suite 🙂 ; la bouche est appétente mais là aussi cela part dans tous les sens donc patience … il faut que le temps ordonne cette vie ! ». On patientera alors ! (enfin, pas mon frère et ma belle-soeur !)

Un champagne Thevenet-Delouvin pour Isabelle sur le blog des Vendredis du Vin : « Avec sa personnalité, une pleine expression du terroir élégamment dévoilée par le travail d’un vigneron passionné et avec un prix tout doux… Et dans tous les cas un Champagne qui vous charme… ». Il faudrait que je souffle aux jeunes mariés d’aller voir par là aussi !

Anne a débouché le Denis Père et Fils pour ce Vendredi, qu’elle a accompagné de petites billes de poire délicieuses que je vais m’empresser de refaire !

Les bulles autres que le champagne, pour sortir un peu des sentiers battus :

– Les Loges de la Folie, ce Brut Nature qui m’avait tant plu, a séduit bien d’autres de mes petits camarades de jeu comme Eric et

Les Loges de la Folie, Brut Nature

Samia (il vous tente ? Venez au domaine lors des Portes Ouvertes le 10 décembre !).

– Ma copine (dont on va consulter tous les jours son calendrier de l’Avin hein, je compte sur vous !) a son coeur qui bat pour le brut de François Chidaine et je ne la comprends que de trop : à 9,30 € à la propriété, ce serait folie que de s’en priver. Les Montlouis gagnent à être redécouverts, on ne le dira jamais assez.

– Montlouis toujours, pour Steven avec l’Extra Brut du domaine Moyer (8 € prix domaine) : « de la fraicheur, de la minéralité bien présente & de la pureté » pour ce qui semble être une excellente affaire !

Isabelle confesse ne plus se souvenir des bulles de son mariage, mais s’il fallait recommencer à faire la fête demain, les bulles seraient naturelles, avec Festejar de Patrick Bouju, une petite production confidentielle si j’ai bien compris. Tout ce qui est difficile à dénicher suscite obligatoirement mon intérêt alors j’espère bien mettre la main dessus pour faire goûter à mes mariés avant l’année prochaine !

– Quand elle n’est plus d’humeur champagne, Ophélie penche pour un Vouvray qui swingue et fait voir du printemps à même le verre : « peau de pêche et fleur dans les cheveux », voilà ce que lui inspire la Dilettante du domaine Breton, Vouvray 2007 méthode traditionnelle. A 12 €, on aurait tort de s’en priver…

– Patrick aussi, quand il sort du Petrae, aime les bulles fun ! Chez René Mosse par exemple, avec la Moussamoussettes ou la Moisson Rouge, ou en Alsace avec le Crémant 2000 du domaine Julien Meyer ou Ze Bulle Zéro Pointé du château Tour Grise. Une mine d’idées ensuite pour des vins hors-bulles que je vous invite à découvrir dans son billet ! (personnellement, je ne serais pas contre ce Bojo Villages de Cyril Alonso…)

Un crémant de Limoux pour Jacques, qui joue au mauvais garçon avant de se faire pardonner avec un Paris-Brest de Conticini. Gilles Azam et sa cuvée Joséphine, c’est « de l’or en bulles », alors levons notre verre au son d’Alain Bashung et célébrons la noce !

– Un Blanc Charmant de Guy Blanchard qui est devenu ma dernière lubie depuis quelques mois : David y a pensé, en guise de réunion pré-mariage ! Inspiré par les bulles, c’est aussi au Crémant du Jura du domaine Labet qu’il songe, à moins que ce pétillant naturel (« pet nat » pour les intimes) de Gamay du Beaujolais avec son nom bien-nommé « Un petit coin de paradis » du domaine des Grottes ne fasse son entrée en ce beau jour de façon impromptue.

– Un mariage en trois couleurs de bulles et un bel hommage aux crémants de Loire de Yves Lambert, aujourd’hui disparu, mais que son fils Arnaud continue de pérenniser : j’ai été très touchée par le billet de Gérard qui nous parle justement des souvenirs de son mariage et de la façon dont ces trois crémants ont bluffé ses invités.

Le domaine Pignier, chaleureusement recommandé par Olivier, et son Autre : encore une bouteille dont le nom ferait un bel effet le jour d’un mariage ! A 12 € en plus, ce Crémant du Jura aurait tout pour séduire de jeunes mariés !

– Un viognier qui bulle ! 14 € pour cette cuvée ABRUpT du domaine du Monteillet proposée par Benjamin.

– Des bulles de mariage « qui changent » proposées par Tiuscha : « fruitées, rouges, printanières et pas chères », les bulles de ce Bugey-Cerdon remplissent parfaitement les critères de notre cahier des charges de ce VdV ! Entre 12 et 15 €, voilà encore l’occasion de faire la fête avec élégance.

Une princesse Zoé, un gâteau à l’ananas et au chocolat blanc et deux vins pétillants, c’est tout cela que Marie-France nous propose : l’ABulles de Mickaël Bouges et le Pepie Bulles du domaine la Pépière, des prix tout doux et des vins à découvrir (et une recette à faire en prime) !

– Pas besoin de rester en France non plus ! On peut s’aventurer sur les chemins des vins mousseux de Catalogne avec les Cavas proposés par Doc Adn, j’avoue mon ignorance sur le sujet mais je ferais bien un petit tour par Les près de Toulouse pour satisfaire ma curiosité.

– Pour ces Vendredis du Vin, au son d’Umberto Tozzi et de Brassens (je pense que mon frère préférera largement ce dernier 😉 ), Guillaume a aussi mis les voiles mais en direction de l’Italie avec un moscato d’Asti un peu rebelle puisque pas produit sur son aire d’appellation : le Muscatin de Morando Silvio qui a su séduire son palais exigeant. Et si mes futurs jeunes mariés d’aventure craquaient pour ce billet, je serais capable de faire l’aller-retour à Metz pour leur faire découvrir la bouteille !

Pas de Vendredi du Vin pour ce mois de décembre, mais je suis contente de passer le relais pour la présidence des VdV de janvier à Guillaume !

Share Button

7 réflexions au sujet de « Les Vendredis du Vin #41 : compte-rendu des bulles de mariage »

  1. Ping : Les Vendredis du Vin #41 : Les bulles de mariage ·

  2. Ping : Vendredis du Vin # 41: Vives les bulles de mariage – compte rendu « Vendredis du Vin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*