Bibliothèque de l’oenophile #7 : Les Ignorants, d’Etienne Davodeau

Les Ignorants, une BD sur l'univers du vin... et de la BD !

Il y a longtemps que je ne vous avais pas fait partager un coup de coeur dans les livres que je dévore autour du vin. Celui-là me tendait les bras, puisque je l’ai trouvé à la médiathèque de mon entreprise.

Retour au format BD donc, après Châteaux Bordeaux (dont le deuxième tome ne devrait plus tarder, d’ailleurs). C’est une BD un peu épaisse, façon beau livre presque. Et c’est un récit qui sent bon comme du bon pain frais. Les Ignorants d’Etienne Davodeau, c’est l’histoire de deux personnes qui mordent la vie à pleines dents, et qui ont finalement très envie de se connaître l’une et l’autre. Plus précisément : de partir à la rencontre de l’univers de l’autre, et c’est cela qui est intéressant (d’autant plus rare aujourd’hui à l’heure où l’on ne se croise plus que sur les réseaux sociaux non ? 🙂 ).

Etienne Davodeau, auteur de bandes dessinées, propose donc ce pari fou à Richard Leroy, vigneron : durant un an, les deux se suivent, font chacun à leur tour des incursions dans le monde de l’autre. A Richard, la plongée fascinante, le soir venu, dans les livres inspirants d’Etienne et les salons à la découverte d’autres auteurs. A Etienne, le dur apprentissage du décavaillonnage, et autres « menus » travaux dans la vigne (bon, et l’initiation à la dégustation aussi, Richard Leroy n’est pas un ingrat !). J’ai été conquise par leurs rencontres, bras dessus, bras dessous, d’auteurs de BD, d’autres vignerons. Les dialogues sont francs, sincères, malicieux parfois, enlevés souvent et on découvre, tout ignorant que l’on puisse être sur ces deux mondes, des petites pépites, des éclats de vie authentiques et généreux. Je ne suis pas une grande lectrice de bande dessinée mais j’ai été séduite par les dessins et ce trait fin, vivant d’Etienne Davodeau qui sait si bien faire ressortir un haussement de sourcil, la curiosité ou la concentration sur les visages.

Coup de coeur absolu pour ce vigneron, Richard Leroy, personnage haut en couleurs et au parcours atypique, frappé par la foudre du dieu Bacchus à un Salon de l’Agriculture, en 1991, cloué par un Côteaux-du-Layon qui ne lui inspirait de prime abord que des a priori. Une passion ne prévient pas ! Et une reconversion comme vigneron par la suite. Il ne me reste plus qu’à goûter ces fameux Noëls de Montbenault et ces Rouliers !

Et pour rendre nos protagonistes encore un peu plus vivants, les voici en train de parler de cette passionnante initiation ici :

Il semblerait que je ne sois pas la seule à avoir aimé cette BD : vous pouvez aller faire un tour chez Eva, chez Olif, ou chez Philippe.

Les Ignorants, récit d’une initiation croisée
Etienne Davodeau, éd. Futuropolis, 24,50 €
 
Share Button

3 réflexions au sujet de « Bibliothèque de l’oenophile #7 : Les Ignorants, d’Etienne Davodeau »

  1. Merciiiiiiiii….. quelle belle aventure de se nourrir de l’altérité, de la différence…de se co-construire et co-instruire.
    Quel beau bouquin et quels beaux cadeaux en perspective pour les bd philes et les oenophiles itou!
    Alannie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*