Concours Monin : cocktail à base de purée de fruits framboise « Le Fruit de Monin »

Lorsque Mamina m’a demandé de participer à un concours autour des nouvelles purées de fruits de Monin, j’ai accepté sans hésitation. Quelques semaines plus tard, j’ai reçu un colis composé de quatre purées de fruits et de quelques sirops de leur impressionnante collection. Purée de fruits et sirop : mon choix s’est donc porté sur un cocktail, que j’ai voulu très frais avec le temps dont nous avons bénéficié en cette fin mai.

Avec ma belle-soeur, ce fut aussi l’occasion de jouer les apprenties mixologistes le temps d’un après-midi, et nous avons partagé encore une fois un excellent moment. Ne rigolez pas, on a été très sérieuses : d’abord la table a été envahie de livres autour des cocktails pour prendre quelques repères sur les proportions, le dernier ELLE à table était également de sortie puisque Clotilde y consacrait un article. J’avais débattu avec Pascale sur les saveurs, ce qui fonctionnait ou pas au niveau des accords de goûts, et j’ai laissé à Marie l’idée du sirop de pamplemousse, j’y reviendrai. Trois ou quatre essais ont été nécessaires afin de retenir les proportions qui suivent.

Grâce à Carole, j’ai aussi bénéficié d’une récente initiation le mois dernier aux shochus, ces alcools japonais distillés à partir de céréales (souvent du blé ou de la patate douce). J’ai donc mis ma petite touche japonisante dans ce cocktail avec un excellent shochu trouvé à la Maison du Whisky à Odéon, qui a apporté un équilibre au mélange. Si je devais décrire le cocktail, je dirais que c’est la framboise que l’on sent bien sûr en premier, alliée à la fraîcheur du concombre. Le pamplemousse laisse en bouche cette légère amertume (afin de ne pas finir saturé en sucre) et le shochu apporte beaucoup de finesse à l’ensemble. Cela, Stan me l’avait prouvé à la Maison du Whisky en composant un cocktail très élégant et très fin à base de champagne, liqueur de poire, et de ce même shochu (je n’oserais pas soutenir qu’avec ma belle-soeur, nous avons eu la même finesse dans la gestuelle !).

Stan à La Maison du Whisky

Un des magnifiques gestes du bartending

Pour la touche gourmande (on ne se refait pas) et pour aller dans la lignée du cocktail, j’ai fait une petite bouchée autour d’une guimauve au sirop de concombre Monin (même recette qu’ici, il suffit juste de remplacer le parfum du sirop – à préparer la veille) associée à une feuille de menthe et une framboise fraîche.

Alors, est-ce que ma proposition vous plaît ?

Cocktail comme une brise fraîche

Pour 1 verre

40 ml de purée de fruits Framboise « Le Fruit de Monin »

40 ml de shochu (à défaut, de la vodka)

20 ml de sirop de pamplemousse Monin

10 ml de sirop de concombre Monin

Dans un shaker, mélanger les 4 ingrédients ci-dessus, servir tout de suite accompagné de la brochette gourmande.

Share Button

4 réflexions au sujet de « Concours Monin : cocktail à base de purée de fruits framboise « Le Fruit de Monin » »

  1. J’aime découvrir des saveurs nouvelles, surtout quand elles sont joliment illustrées de couleurs et de raffinement… Cela dit, le vin et la bière restent mes chouchous !
    ;-)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*