Salade de fraises aux pignons, à l’estragon et huile d’olive

C’est la pleine saison et il faut en profiter. Chaque année, je m’amuse à chercher de nouvelles façons d’assaisonner mes fraises au moment du dessert. Certaines associations sont plus ou moins percutantes que d’autres, mais toutes ont le goût du bonheur au moment de la fin du repas. Et j’ai vu de jolies recettes fleurir sur les blogs ces derniers temps (sans oublier Christophe Aribert qui les marie à l’Antésite !), je crois que la fraise s’accommode en fait de très peu pour se révéler sous le palais. Dans le livre dont je vous ai parlé la dernière fois, une recette réalisée en quelques minutes à peine, qui n’a l’air de rien comme ça, sauf que j’aurais encore mis des mois sans doute avant de tenter l’association.

Comme elle nous a tous séduit à table, j’étais obligée de vous en faire profiter je crois ! Un quatuor gagnant dans l’assiette à coup sûr. Une recette qui a le goût de ce qu’aurait pu nous proposer ma grand-mère lors de nos fameuses vacances sur le Bassin, de retour de la pêche aux palourdes par exemple. Mais… je n’aurais pas la nostalgie du coin par hasard…?

Salade de fraises à l’estragon et aux pignons

Pour 4 personnes

2 barquettes de fraises (Mara des bois ici)

50g de pignons de pin

Quatre brins d’estragon

Huile d’olive douce

50g de sucre en poudre

Poivre du moulin (omis ici)

1. Sortir les fraises à température ambiante 20 minutes avant de les déguster. Les laver en les passant sous un léger filet d’eau fraîche avant de les équeuter. Les égoutter soigneusement, les tailler en deux et les mettre dans un saladier. Sucrer et laisser reposer.

2. Rincer et effeuiller l’estragon. Faire torréfier quelques secondes les pignons dans une poêle afin d’exhaler leur saveur. Au moment de servir, ajouter les feuilles d’estragon et les pignons encore chauds et ajouter un « pschiiiiit » d’huile d’olive.

Share Button

5 réflexions sur “Salade de fraises aux pignons, à l’estragon et huile d’olive

  1. Estragon et fraise… cela me plaît bien. En ce moment, je fais voler en éclats mes apriori en matière culinaire. Des choses que je n’aimais pas et que je commence à découvrir voire à apprécier. La preuve avec l’Antésite… maintenant, j’en mets dans mes coulis de fraises pour leur donner du peps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire