Mouhallabié selon Christophe Michalak

Le mouhallabié, si simple et tellement bon.

Comme Mercotte (et comme ma belle-soeur aussi !), j’ai succombé au dernier livre de Christophe Michalak, Le Gâteau de mes rêves. Et tout de suite, le dilemme : par quel dessert commencer quand on a envie de s’attaquer à toutes les pages ? Quand un palais aussi gourmand à côté de moi me dit « Oh ça j’aimerais bien !« , « Oh, ça aussi ! » ?

Il fallait trancher, et j’ai été très heureuse de découvrir cette recette de mouhallabié dans le livre. Quand j’ai commencé dans ma chambre d’étudiante à bricoler quelques desserts, c’est l’un de ceux qui revenaient le plus souvent dans ma kitchenette. Simple, rapide, avec plein de fleur d’oranger dedans, il avait tout pour me plaire. Façon Michalak, ce sont des proportions calibrées au millimètre pour une texture impeccable (« Il m’a fallu des années pour trouver le bon équilibre de cette recette« , nous précise-t-il dans le livre), et un petit détour par chez RAP m’a permis d’y mettre de l’eau de fleur d’oranger et de rose d’excellente qualité. Merci Alessandra !

Mouhallabié saveurs orientales

Pour 6 personnes

Pour le mouhallabié :

500g de lait (entier pour moi)

35g de Maïzena

60g de sucre

25g d’eau de fleur d’oranger

Pour le sirop :

200g d’eau

40g de miel (miel de printemps du Rucher de Chamarande, on ne change pas une formule qui gagne !)

1 goutte d’eau de rose

1 goutte d’amande amère

30g de pistaches et de pignons grillés

1. Réaliser le mouhallabié : Dans une casserole, mélanger le lait avec la Maïzena, le sucre et la fleur d’oranger. Porter à ébullition tout en mélangeant au fouet. Réserver dans un récipient au frais, à 4°C, avec un film au contact. Lorsque la préparation est froide, mélanger le tout vivement au fouet et dresser dans des verres.

2. Réaliser le sirop : Mélanger dans une casserole l’eau et le miel. Porter à ébullition, laisser refroidir puis ajouter l’eau de rose et l’amande amère. Ajouter les pistaches et les pignons. Réserver au réfrigérateur.

3. Dressage : Verser le sirop sur la crème et décorer d’une petite fleur. Ce dessert se déguste bien frais.

Le gâteau de mes rêves, Christophe Michalak
M6 Editions, 19,90€ (livre offert)
Share Button

5 réflexions sur “Mouhallabié selon Christophe Michalak

  1. Oh j’adore ce dessert, que j’associe à ma décennie parisienne et au traiteur/restau Noura dans le 16e… Je me demande si c’est possible d’en faire une version végétale…

  2. J’ignorais tout de ce dessert jusqu’à aujourd’hui…si, si, je t’assure ^^
    En tout cas, tu m’as donnée envie de réparer cette lacune au plus vite, toutes ces saveurs, c’est tout ce que j’aime !

  3. Bonjour Stéphanie
    je ne suis pas fan de la maïzena, j’utilise plus volontiers la fécule de pommes de terre mais j’avoue que les parfums et la texture de cet entremets m’attirent comme le miel attire l’ours!
    Je vais te suivre et essayer: aujourd’hui je m’occupe de la fleur d’oranger, la mienne est trop vieille, éventée.
    Merci à toi
    Alannie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire