Mon Salon du Chocolat en 3 coups de coeur

Marou, le petit chocolat qui monte.

Le Salon du Chocolat bat son plein en ce moment à la Porte de Versailles et c’est jusqu’à dimanche. Comme chaque année, j’y ai fait un petit tour et suis repartie les bras chargés de sacs. Reste à savoir combien de temps dureront les chocolats à la maison, mais je pense qu’ils feront long feu.

Marou

J’ai raté samedi dernier la dégustation organisée dans la boutique Hugo&Victor mais je ne souhaitais pas manquer la rencontre au Salon. Marou, de la contraction des deux noms des fondateurs, est une toute jeune société implantée au Vietnam. Le but : partir à la (re)découverte des plantations de cacao dans la région, culture qui a été abandonnée depuis des décennies au profit d’autres. Et cela fonctionne : non seulement la qualité du chocolat n’a pas échappé à Hugues Pouget qui a décidé d’associer le cacao de Ba Ria à un de ses desserts, mais on découvre aussi au Salon que 30 km de distance entre deux plantations peuvent changer complètement les caractéristiques du chocolat. A découvrir donc, et n’hésitez surtout pas à échanger quelques mots avec Vincent, qui se fera un plaisir de vous raconter leur aventure au Vietnam. Dépaysant.

Hubert Masse (Le Cacaotier)

Propulsé l’année dernière dans le classement des 12 meilleurs chocolatiers de France (prix décerné par le Club des Croqueurs de Chocolat, conjointement avec le Salon du Chocolat et l’Express Styles), c’est sa première année de présence au Salon. Autant vous dire que j’ai pris un énorme plaisir à constituer chocolat par chocolat la boîte que j’allais ramener chez moi. J’ai trouvé ses chocolats fins, précis et délicats. Assurément des chocolats de très grande qualité. Il ne faudra pas aller jusqu’à Enghien-les-Bains ensuite toute l’année pour s’approvisionner : les gourmands trouveront leur bonheur dans la boutique située rue de Verneuil à Paris.

Sadaharu Aoki

Oui je sais, je l’ai mis dans mes coups de coeur l’année dernière mais je ne peux pas tester toutes les pépites du stand en une fois. Cette année, j’ai jeté mon dévolu sur la collection issue de la collaboration entre Aoki et Anne-Sophie Pic. Mon goût pour les associations bizarres a encore frappé on dirait parce qu’entre celui à la cire d’abeille ou celui au marron-sanchô, je n’ai pas encore tranché sur mon préféré. Des associations de parfums à ne pas mettre entre toutes les mains, mais ces chocolats ont absolument ravi mes papilles. A ne pas manquer sur le stand : le macaron pris dans une pâte à gaufre au thé vert : addictif !

Et toujours : Jugetsudo, Jean-Charles Rochoux (et sa tablette de chocolat incluant des fleurs de cerisier, si si !) et les crus incroyables de chocolats chez Pierre Marcolini. Bref, dégustez peu à chaque fois mais bien, pour profiter de tous les plaisirs de ce Salon magique !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*