Crêpes à la farine de châtaigne pour la Chandeleur

Un an après avoir appris à faire sauter des crêpes avec ma grand-mère, je n’aime décidément toujours pas cette étape de la recette. Mais quand on a sous la main une bonne volonté, prête à les retourner et qui plus est, virtuose du lancer de crêpes, on s’éclipse volontiers pour attendre juste l’étape d’après : la dégustation (plus je fais des crêpes et plus je suis convaincue que ce n’est pas une recette à faire seule : il y a vraiment beaucoup plus à partager autour de cette gourmandise, non ?).

Ces crêpes à quatre mains ont donc été l’occasion de se remémorer d’excellents souvenirs en Corse, et c’est l’excellente farine de châtaigne de chez Alessandra qui s’est prêtée à l’exercice (bon là, je l’avoue, pas besoin d’aller jusqu’en Corse pour en trouver).

Cela faisait longtemps que j’avais envie de déguster de telles crêpes : elles sont douces et sucrées comme il faut, ce qui fait qu’au moment de se jeter dessus, je les ai préférées avec une confiture d’orange – pourtant je n’aime pas leur amertume, généralement – mais celle de Lise Bienaimé, de la Chambre aux Confitures, était douce-amère comme il faut et est venue équilibrer à merveille la tendresse de la crêpe. D’ailleurs, lorsque je referai la recette, j’ajouterai à la pâte quelques zestes d’orange ou de citron « microplanés ». D’autres les ont préférées simplement sucrées ou libre à vous de renforcer l’effet châtaigne avec de la crème de marrons !

Crêpes à la farine de châtaigne (recette de Paul Bocuse pour Télé 7 Jours)

Pour une dizaine de crêpes

200g de farine de châtaigne

3 oeufs

500 ml de lait

1 CS de sucre roux

1 pincée de sel

1. Dans un saladier, bien tamiser la farine de châtaigne et ajouter le sucre et le sel. Incorporer un à un les oeufs en mélangeant bien entre chaque jusqu’à ce que la pâte soit bien amalgamée.

2. Incorporer le lait en filet en mélangeant bien au fouet. Laisser reposer la pâte au moins deux heures au frais.

3. Chauffer une poêle et la graisser avec un peu d’huile d’olive. Faire sauter les crêpes et les déguster encore tièdes, un bonheur !

Share Button

6 réflexions sur “Crêpes à la farine de châtaigne pour la Chandeleur

  1. Il y a toute une symbolique dans l’art de faire sauter les crêpes !
    Il faut les faire sauter de la main droite (dur si on est gauché), et tenir un Louis d’Or dans la main gauche pour connaitre la fortune toute l’année 🙂

    Tentant la farine de châtaigne !..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire