Syllabub au Trousse-Chemise

Vous connaissez sans doute mon amour pour les petites crèmes en tout genre. J’ai donc filé à la Fnac dès la sortie du dernier livre d’Estérelle, Crèmes dessert maison (avec ma mère nous avons dû faire de la télépathie puisque nous avons acheté le livre en même temps sans le savoir : c’est de famille, l’amour des p’tites crèmes !). Autant le dire tout de suite, j’ai envie de m’attaquer à chaque recette et je n’ai plus su où donner de la tête très vite. J’avais déjà ciblé quelques pages pour mes premiers tests quand, le lendemain de mon achat, je croise par hasard l’auteur de ma nouvelle bible de chevet dans les couloirs du bureau. Esterelle ne pouvait pas mieux tomber, j’avais quelques précisions à lui demander, notamment sur ce Syllabub qui avait tout de suite attiré mon attention. Sylla-quoi ? Syllabub : un dessert sorti tout droit du XVIIème siècle fait à partir de lait caillé à l’origine, ayant évolué avec plus de raffinement par la suite. Sa recette préconisant le champagne rosé, je lui ai demandé si je pouvais mettre un autre effervescent à la place, ce qu’elle a validé, le temps d’une causerie dans l’ascenseur.

C’était donc le signal que j’attendais pour mes tests en cuisine avec du Trousse-Chemise rosé. Le résultat est une crème un peu aérienne, à la frontière d’une crème caillée, avec un goût semblable à nul autre pareil. Bref : saisissez-vous aussi de votre fond de vin effervescent rosé entamé la veille, et testez cette recette remise au goût du jour avec bonheur par Estérelle pour arriver jusqu’à nous (la prochaine fois je m’attaque à l’orange posset !).

Syllabub au Trousse-Chemise rosé

Pour 6 personnes

25 cl de crème liquide entière (mise au congélateur 10 à 20 minutes avant la recette)

Le jus de 1/2 citron bio

12,5 cl de champagne rosé (remplacés ici par du Trousse-Chemise rosé)

2 CS de Noilly-Prat

50g de sucre en poudre

1 pointe de cannelle en poudre (celle d’Olivier Roellinger m’a fait redécouvrir cette épice, j’en suis accro maintenant)

1. Dans un grand saladier, fouetter ensemble le Trousse-Chemise, le Noilly-Prat, le jus de citron et le sucre jusqu’à ce que le sucre soit dissout.

2. Ajouter la crème très froide et continuer à fouetter (attention, fouetter très vigoureusement !)jusqu’) ce que la crème épaississe et devienne mousseuse et crémeuse, comme une crème fouettée légèrement caillée.

3. Répartir dans des verres à Martini et réserver au réfrigérateur au moins 2 heures. Rajouter une pincée de cannelle avant de servir.

Share Button

3 réflexions au sujet de « Syllabub au Trousse-Chemise »

  1. Houlalalalala j’en rosis comme le trousse-chemise… un très joli bois et une jolie plage que je connais bien aussi, quelle bonne idée ! Merci de tes gentils mots… et vive les crèmes (et un bisou à ta maman au passage, vous êtes donc trop fortes de mère en fille).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*