Quatre idées reçues (ou non) sur le thé

Le sublime "Perles de jasmin" du Palais des Thés

Le sublime « Perles de jasmin » du Palais des Thés

Il arrive que certaines rencontres vous fassent revoir de fond en comble votre manière d’aborder tel ou tel produit. Ce fut le cas jeudi soir lorsque j’ai redécouvert le thé à travers différents prismes lors d’un atelier riche en expériences, orchestré par François-Xavier Delmas, fondateur du Palais des Thés. Quatre grandes idées à retenir, que vous soyez tea-addicts ou seulement novices :

1. Plus un thé est foncé, plus il a du goût. FAUX.

La couleur de l'infusion : le plus parfumé n'est pas forcément celui auquel on pense.

La couleur de l’infusion : le plus parfumé n’est pas forcément celui auquel on pense.

La majorité des gens a tendance à croire que plus un thé est infusé, plus ce dernier a du goût. L’apparence visuelle est flatteuse mais peut prêter à tromperie. Les industriels du thé l’ont bien compris et se sont engouffrés dans la brèche en rajoutant souvent des colorants qui font que votre thé sera vite foncé. Surtout, il faut garder en tête le respect des temps d’infusion. Ce n’est pas parce que votre thé est brun dans la tasse qu’il sera bon. Certains thés verts, très délicats, donneront tout leur potentiel au bout d’une trentaine de secondes seulement : testez ce thé vert sencha Ariaké et appréciez ainsi ses notes délicates de chair de poisson, d’épinard, de végétal frais, sa texture veloutée et ample… 3 à 4 minutes plus tard, les notes de chair de poisson fines et délicates exprimeraient plutôt des notes plus brutes de peau de poisson, de végétal dur : toute subtilité est alors évanouie puisqu’on oscille entre astringence et amertume. C’est souvent le problème des gens qui disent ne pas aimer le thé vert. Réessayez en respectant ces deux règles : température et temps d’infusion, il se pourrait bien que vous redécouvriez votre thé !

2. Un thé a le même parfum tout le temps. FAUX.

François-Xavier Delmas nous cite l’exemple d’un de ses clients : « Lorsque je fais mon thé à la campagne et lorsque je le refais en ville, il n’a pas le même goût. » En effet, le type d’eau joue énormément sur la qualité du thé infusé dans votre tasse : une eau très minéralisée aura tendance à précipiter les tanins. L’eau sera moins limpide et les parfums ne se développeront pas pleinement dans votre tasse. Une eau filtrée aura tendance, à l’inverse, à rendre votre thé plus pur, les parfums seront plus miellés. L’eau du robinet fera que votre thé sera moins long en bouche, plus plat. Si vous hésitiez à investir dans une carafe filtrante, c’est le moment.

3. Le thé se marie très bien avec l’alcool dans des préparations pour cocktails. VRAI.

cocktail_cremant_the

Si je conjuguais volontiers le thé en pâtisserie (voir ici ou ), je n’aurais jamais pensé à le mettre dans un cocktail alcoolisé. C’est peut-être l’aspect qui m’a le plus étonnée dans cet atelier. Tentez de mélanger ce thé des Alizés, fruité, sur des notes de pêche mûre, avec un crémant dans votre flûte : votre boisson y gagnera en longueur et persistance en fin de bouche. Mariez certains thés noirs dans un cocktail à base de whisky et de crème et vous serez bluffés également.

4. Le thé, c’est compliqué. FAUX.

the_du_hammam

Quelques règles simples suffisent à vous faire profiter d’un vrai bon thé : pensez à une eau filtrée (ou très peu minéralisée comme la Volvic par exemple), respectez bien le temps d’infusion et la température du thé, qui peuvent modifier de façon notable le goût de votre breuvage. Comme le résume bien François-Xavier Delmas, ce que l’on cherche dans le thé, ce n’est pas d’en tirer le maximum, mais de trouver ce point d’équilibre, cette harmonie entre saveurs et texture. Le thé, c’est avant tout l’art de prendre son temps, même si les modes de consommation ont changé et que l’on boit désormais du thé au bureau par exemple. Pour qui veut s’initier au thé, avec ces trois règles très simples, vous devriez pouvoir déguster votre boisson en toute quiétude. Il n’est pas interdit après, si vous voulez pousser vos connaissances un peu plus loin, de tenter des accords thé-fromage par exemple à l’Ecole du thé ou de vous familiariser aux différents cépages du thé (comme le vin en fait !).

Share Button

9 réflexions sur “Quatre idées reçues (ou non) sur le thé

  1. J’ai adoré lire cet article , moi qui suis devenue addict au thé depuis qu’une copine a ouvert son salon. D’ailleurs, je connaissais 3 points sur 4, mais je n’aurai pas pensé à l’associer à l’alcool !
    Et puis autre erreur de ma part, ne pas toujours prendre le temps…..
    C’est là que ton article devient une leçon d’Art de vivre !
    Ne vous arrive t il pas de vous préparer un thé et de le retrouver tout froid, après avoir mille autres choses ?
    Moi, si , surtout quand je bricole …
    Mea culpa !

  2. tiens je vais faire une chronique sur le thé entre ton article et le livre Chercheur de thé que m’a offert FX Delmas je devrais trouver matière à intéresser mes auditeurs ! merci mignonne !

  3. Vous avez eu bien de la chance d’aller à cet atelier, ça devait être très intéressant, dommage qu’ils n’en fassent pas dans d’autres villes que Paris où pourtant il y a plein de blogueurs aussi !
    Pour l’eau, une eau de source est parfaite me semble-t’il !

  4. Le thé c´est comme le cognac, on croit que parce qu´il est foncé alors cela veut dire qu´il sera meilleur! mais en fin de compte, souvent la couleur dépend du taux de caramel rajouté pour lui donner de la couleur… oups!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire