Les bonnottes sont de retour ! Petites bonnottes sautées au ghee comme chez Beendhi !

bonnottes_ghee

Les bonnottes et moi, c’est le grand amour, chaque année. Je vous en avais proposé quelques versions ici et déjà. La joie des retrouvailles est difficilement racontable, la plongée de main dans leur caisse devient frénétique, et vite, vite, en prendre encore et encore avant qu’elles ne disparaissent dans une petite semaine ou deux… jusqu’à l’année prochaine. Et tandis que ma main saisit à pleine poignée ces perles dorées, le cerveau gamberge à toute vitesse : cette année je les ferai comme ça… non ! Comme ça aussi ce serait pas mal. Mais non ! T’avais dit que tu les testerais avec tel produit aussi ! Et la main, pendant ce calcul kafkaïen, continue sa course de la caissette au sac, et du sac à la caissette…

Pour célébrer ce retour dans l’assiette, je les ai voulues toutes simples. J’avais fait l’acquisition récente d’un ghee chez Beendhi (petit rappel : le ghee est du beurre débarrassé de ses impuretés et il a l’avantage de ne pas brûler à la cuisson : on peut le faire soi-même à la maison, j’avais juste une grosse crise de paresse cette fois-ci), et j’avais repéré sur le blog cette recette de pommes de terre sautées (en sucré, je vous conseille la compote de bananes testée aussi ce weekend, un vrai délice !). Si Beena réalise cette recette avec des Franceline ou des rattes, je me suis dit que les petites bonnottes, cette année, aimeraient peut-être bien, elles aussi, plonger dans un bain beurré pour révéler leurs arômes. Ces petites patates « frites » m’ont aussi fait penser à mon frère, grand inconditionnel des frites maison. Nul doute qu’il serait tombé raide dingue de cette version « bonnottée » !

Qui dit friture pour moi dit aussi fraîcheur. Quelques feuilles de coriandre et un peu de poivre de sanshô concassé au mortier avant de servir ont apporté le contrepoint que je cherchais. Pas de frayeur surtout, si vous allez jusqu’à une coloration aussi marquée comme sur la photo : j’ai craint, sur l’instant, d’avoir poussé la cuisson trop loin. C’était sans compter l’extraordinaire contraste entre cette première couche bien croustillante et le coeur encore fondant des bonnottes. Inutiles de préciser que, comme des frites, elles peuvent se déguster avec les doigts, en pure gourmandise. Je vous l’ai dit : ces petites pommes de terre sont tout bonnement exceptionnelles.

bonnottes

Bonnottes sautées au ghee

Pour 2 personnes

Environ 500g de bonnottes

1 CS de ghee

QS de coriandre

QS de poivre de sanshô

Fleur de sel

1. Rincer les bonnottes à l’eau claire et les essuyer délicatement dans un torchon propre. Les couper en deux, voire en 4 pour les plus grosses.

2. Dans une grande poêle, faire chauffer le ghee à feu vif et saisir les bonnottes en remuant la casserole pour bien les imprégner de ghee. Saler avec la fleur de sel et couvrir 10 minutes. Au bout de ce temps, retourner les bonnottes sur les faces non dorées pour les colorer également. Attendre 5 minutes. Eponger les bonnottes dans un saladier recouvert de papier absorbant et servir avec quelques pluches de coriandre et le poivre fraîchement concassé.

Share Button

2 réflexions au sujet de « Les bonnottes sont de retour ! Petites bonnottes sautées au ghee comme chez Beendhi ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*