Mes adresses gourmandes de l’été #6/8 : se régaler d’une éclade de moules et se salir les doigts avec bonheur

moule_eclade

Pour cette 6ème adresse gourmande, oubliez les adresses un peu formatées. C’est le genre d’endroit qu’on raterait facilement tant le panneau « éclade de moules » est mal mis en évidence, mais c’est sans compter des yeux gourmands à l’affût et un appétit d’ogre ce jour-là, vers 14 heures. Je ne sais pas pour vous, mais moi j’adore arrêter la voiture sur le bas-côté, au gré des panneaux alléchants qui se dévoilent au bord de la route.

Nous voici donc au beau milieu de la Route des Huîtres, sur l’île d’Oléron, chez Michel Joyeau. Reste-t-il des éclades à déguster ? Une, nous dit-il, mais attendez, vous êtes deux, je vais voir avec mon frère si on peut s’arranger. Après avoir obtenu le feu vert pour s’installer, nous avons découvert une superbe petite terrasse ombragée, près des claires.

table_claires

Peu de clients – car peu de tables ! – mais une ambiance déjà bien sentie, avec les frères Joyeau qui se mêlent aux tables, expliquent, racontent les histoires de leurs huîtres, de leur région, à qui veut bien l’entendre et prête une oreille intéressée.

L’éclade est préparée presque devant vous, je me suis approchée pour ne pas manquer une seule étape de la recette. Mais l’éclade au juste, qu’est-ce que c’est ? Sur le papier, le plat le plus simple du monde : des moules empilées, une bonne couche d’aiguilles de pin, on flambe tout ça et zou, c’est cuit !

preparation_eclade

plateau_eclade

Sauf que… il faut quand même une sacrée dextérité pour ranger toutes ces moules selon un ordre bien précis qui dépend des quatre premières, positionnées sur un plateau doté de quatre clous en son centre, la cuisson se joue en moins de cinq minutes – et ce n’est pas la peine d’essayer de mettre les aiguilles de pin à tout va : après la première flambée, Michel a déclaré que les moules n’étaient pas assez cuites et a remis seulement quelques poignées d’aiguilles, savamment placée en divers endroits du plateau.

eclade_aiguilles

flambee_eclade

eclade

Michel m’a tendu une moule fraîchement brûlée, à la coquille toute cendrée : j’ai été bluffée par ce mode de cuisson qui restituait une moule parfaitement moelleuse mais aussi qui avait pris le goût de ces aiguilles. Ce plat si simple en apparence révèle en fait tout ce que j’aime en cuisine : juste la pureté des bons produits, et puis la convivialité et le partage derrière tout ça, si importants.

plateau

degustation_eclade

Par pitié, ne faites pas comme les touristes que nous étions : ne cherchez pas les frites qui vont avec et régalez-vous de ce plat avec du pain et du beurre, et un petit verre de vin blanc. Et vous pourrez toujours, en entrée, vous délecter des huîtres des frères Joyeau : vous verrez que jusqu’au soir vous n’aurez pas faim.

En rentrant de ce haut moment de gastronomie régionale, mes amis m’ont dit en riant : « ah mais non, il ne faut pas partager l’adresse parce que sinon, tout le monde va y aller! » mais si, je crois que je vais quand même vous livrer l’endroit de mon plus chouette moment passé sur cette île…

Michel Joyeau
Chenal d’Arceau
Route des Huîtres
17550 Dolus d’Oléron
Share Button

12 réflexions sur “Mes adresses gourmandes de l’été #6/8 : se régaler d’une éclade de moules et se salir les doigts avec bonheur

  1. Je crois que l’éclade fait partie de mes fantasmes les plus forts liés à la Côte Atlantique. Et je ne l’imagine pas sans l’environnement ad hoc : simplement au bord de l’eau et pourquoi pas improvisée!

  2. L’éclade… à force d’en entendre parler depuis des années et a fortiori cette année, mes papilles me harcèlent pour en goûter au moins une. Merci pour cette belle adresse que je garde précieusement.

  3. j’adore ce genre d’adresses découvertes au hasard. Très beau billet. Ah, la réflexion de tes amis, ils ne savent pas que quand on a un blog, on a envie de partager tout avec le monde entier.

  4. Le 18.06.2014 nous avons pu decouvrir cette adrese avec le billet élogieux qui merite
    vraiment le détour pour des ostréîculteurs spontanés,sympathiques et conviviaux avec un
    tres grand savoir faire pour préparer l’ églade de moules(on dit éclade sur le continent !)
    surtout n hésitez pas a réserver chez Michel Joyeau au o5.46.75.46.41.ou au 06.09.45.93.04
    un grand merci….on a été reçu comme des amis !!!

  5. Merci de l’info ! Nous y allons demain midi, je viens de reserver et ai cité le blog. J’ai faim ! Pour l’instant, encore trop peu de monde dit le monsieur pour en faire le soir

  6. Ça a l’air délicieux! Vacances de dernière minute. .. Nous sommes sur Saint George d’Oleron, nous allons de ce pas reserver pour mardi midi.

  7. Merci d’avoir partagé cette adresse, c’était délicieux avec en prime un accueil chaleureux de Michel Joyeau et de son épouse. L’endroit parfait pour une éclade loin des adresses plus « touristiques »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire