J’ai rêvé de Diwali, de l’Inde et de ses whiskys…

whiskys_Amrut

Jusqu’à lundi, ma porte d’entrée pour m’approprier la culture indienne et un certain goût de l’Inde, c’était Beena, et son fabuleux site Beendhi, gorgé de recettes fabuleuses (le potimarron rôti au masala est en train de connaître ses heures de gloire dans ma cuisine, après des bonnottes au ghee qui s’étaient révélées formidables également au printemps dernier).

Depuis le début de la semaine, je peux maintenant dire que j’approche les richesses de l’Inde par un autre biais : les whiskys Amrut. Carole m’avait initiée aux whiskys japonais, c’est donc avec la même curiosité et la même envie que j’ai accepté de découvrir les whiskys indiens à La Maison du Whisky. Et vous savez quoi ? Une fois de plus je suis conquise. C’est dingue, mais je crois que c’est plus qu’un terrain d’entente que j’ai trouvé avec les whiskys, c’est en train de devenir un vrai début de passion.

Amrut, société familiale fondée en 1948 quelques mois après l’indépendance de l’Inde, produit dans le sud du pays un whisky à partir d’orge élevé au pied de l’Himalaya. Le nom Amrut (prononcez « am-route »), d’ailleurs, se doit d’être décrypté : il trouve ses racines dans la mythologie indienne. Selon la légende, au moment de la création du monde, les dieux et les démons (Rakshas) ont agité les océans au sommet du mont Meru. C’est alors qu’un élixir de vie baptisé « Amut », niché dans un pont d’or, a surgi des profondeurs de l’océan. Beau nom pour baptiser des whiskys non ?

diwali_lmdw

Mes petits chouchous de la soirée :

Celui qui te fera aimer le whisky tourbé : le Amrut fusion. Bon, les whiskys tourbés, ce n’est pas ma tasse de thé, souvenez-vous de ces arômes violents de pneu et de garage qui m’avaient assaillie lors de cette dégustation. Mais je n’ai jamais pour habitude de fermer les portes définitivement et progressivement, j’éduque mon palais à cet aspect des whiskys. Celui-là est sans conteste celui que je présenterais à quelqu’un qui aurait fait la même grimace que moi à l’évocation de la tourbe dans les whiskys. « Fusion » car il évoque le mariage entre l’Orient et l’Occident puisque ce single malt est issu de l’assemblage de fûts élaborés à base d’orge maltée de l’Himalaya et d’autres fûts élaborés à base d’orge maltée d’Ecosse, fumée à la tourbe. Une tourbe donc que je trouve bien « contrôlée » et toute en retenue.

Mon whisky-doudou : le Amrut Kadhambam. Cet étrange nom signifie « assemblage » en langue Tamoul et ses vieillissements et affinages successifs en témoignent : 6 à 8 mois tour à tour en fûts de sherry oloroso, puis de brandy, puis de rhum. A la dégustation, une richesse aromatique incroyable : de la vanille bien sûr, mais aussi des fruits confits, du cacao et une sacrée palette d’autres épices comme la cannelle, la noix de muscade. Je le rangerais bien dans mon armoire à côté de mon Taketsuru 17 ans.

Le plus séducteur : le Amrut Sherry Matured. Attention, charme irrésistible assuré ! Enjôleur au nez et caressant sous le palais, il a du corps et de la structure et ne laisse en aucun cas indifférent. Des fruits macérés comme de la cerise et de la framboise mais aussi des notes vives de poivre, de gingembre et une finale qui dure, qui dure, pour le plus grand plaisir des dégustateurs. A offrir sans hésiter à Noël : un très, très beau cadeau.

amrut_diwali

Oh, et Diwali alors ? Je ne vous en ai pas parlé ? J’ai fait aussi connaissance avec cette jolie fête indienne, une fête de la lumière très populaire en Inde qui est aussi un hommage à la déesse de la chance et du bonheur, Lakshmi. Chaque famille se doit de la recevoir dignement en préparant son foyer en l’illuminant de lampes à pétrole. A l’extérieur, c’est une suite de feux d’artifices et de pétards pour éloigner les esprits maléfiques. Et entre ces petites bougies hautes en couleurs et en paillettes et les whiskys, j’ai trouvé l’ensemble d’une harmonie rare, et me suis dit que décidément, je ferais bien un tour en Inde si l’occasion se présentait…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*