L’agneau pascal selon Christophe Felder (Osterlammele)

agneau_pascal

J’ai découvert cette tradition alsacienne il y a quelques années en feuilletant un ELLE à table : Christophe Felder parlait de la confection de ce petit gâteau en forme d’agneau, et de son moule bien évidemment si particulier. Pour la tradition – alsacienne de son état si j’ai bien tout suivi -, je vous renvoie à cette page du site de la Maison Alsacienne de Biscuiterie qui explique très bien son origine. J’ai eu tout de suite envie de réaliser cette recette pour Pâques à mon tour, mais entre la théorie et la pratique, cinq années se sont déjà écoulées.

C’est finalement le mois dernier que je me suis décidée à franchir le pas en faisant l’acquisition du fameux moule, non pas en terre mais métallique. La confection de cet agneau est un vrai bonheur, pour peu que l’on fasse preuve d’un peu de délicatesse en le démoulant. Je l’ai trouvé tellement attachant que je me suis mise à lui parler en lui enlevant ses résidus de biscuit : l’espace d’un instant, je ne sais pas pourquoi, je suis vraiment retombée en enfance. J’étais dans ma cuisine, avec mes jouets de grande, et j’étais bien, en profitant simplement du moment présent.

Le plus dur dans cette histoire sera finalement de le manger : après avoir pris autant de soin à le façonner, puis à le couvrir de sa robe de sucre glace, comment oser le dévorer ? Par la queue ? Par la tête ? Toutes les options étant inconcevables, des horreurs sans non ! Papa Agneau a été englouti sans plus de manière par un gourmand – Bébé Agneau a été épargné quelques heures – vous auriez dû me voir quand j’ai avisé l’assiette où il ne restait plus qu’une tête ! J’ai pensé à cette scène de Mission Cléopâtre où Jamel Debbouze demande : « Il est où le moigneau ?« … C’est sûr, mon crocodile l’avait déjà avalé tout cru !

osterlammele

Agneau pascal par Christophe Felder

(avec les proportions de la recette j’ai fait 2 biscuits)

6 oeufs

160g de sucre roux

160g de farine

20g de Maïzena

1 pincée de levure chimique

1 CS de d’eau de fleur d’oranger d’excellente qualité

1. Beurrer et fariner le moule. Préchauffer le four à 180°C. Dans le bol d’un robot (ou dans un grand saladier), battre les oeufs et le sucre pendant quinze minutes : le mélange doit tripler de volume et être très mousseux. Ajouter  l’eau de fleur d’oranger à la fin.

2. Mélanger et tamiser la farine, la levure et la Maïzena. Ajouter très délicatement le tout au mélange précédent à l’aide d’une spatule.

3. Verser sans plus attendre la pâte dans le moule et enfourner pour 25 minutes. Laisser refroidir 10 minutes avant de démouler doucement votre agneau. Saupoudrer à loisir de sucre glace et déguster sous 48h (pour garder le moelleux – idéalement il est à réaliser pour être dégusté le jour-même.).

Share Button

3 réflexions sur “L’agneau pascal selon Christophe Felder (Osterlammele)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


* obligatoire