L’agneau pascal selon Christophe Felder (Osterlammele)

agneau_pascal

J’ai découvert cette tradition alsacienne il y a quelques années en feuilletant un ELLE à table : Christophe Felder parlait de la confection de ce petit gâteau en forme d’agneau, et de son moule bien évidemment si particulier. Pour la tradition – alsacienne de son état si j’ai bien tout suivi -, je vous renvoie à cette page du site de la Maison Alsacienne de Biscuiterie qui explique très bien son origine. J’ai eu tout de suite envie de réaliser cette recette pour Pâques à Lire la suite

Macarons à la noisette à l’ancienne par Christophe Felder

Dès que j’ai vu cette recette dans le ELLE à table, j’ai su que j’allais la reproduire chez moi. Surtout que, pour la petite anecdote, j’ai même pu discuter avec Christophe Felder himself de sa recette quelques jours plus tard (oui oui !), et il m’avait donné encore plus envie de la faire. Le macaron « à l’ancienne » de Christophe Felder s’inscrit dans cette droite ligne de la tendance vintage qui envahit peu à peu notre horizon. Citons comme exemples la Mini au rayon voiture, les chignons à la Mad Men en coiffure, et avez-vous noté ce retour du col claudine dans nos placards pour cet hiver ? (là, je vais avoir du mal quand même je crois…) Hé bien voilà, pour les macarons, il en sera de même : on les aimera « à l’ancienne », avec cette dentelle croquante en bouche, cette odeur de « fête foraine » pendant la cuisson, juste avant, comme nous le précise Christophe Felder dans le ELLE à table.

Je suis tombée sous le charme de leur look désuet et rétro, un brin rustique aussi, et ma belle-soeur n’aurait pas été en cuisine avec moi, je crois que j’aurais honteusement fait main basse sur toute la fournée. Faites attention, une main plongée dedans aura les plus grandes difficultés à s’extirper du plateau…

Macarons noisette par Christophe Felder

Pour 40 pièces (on en a fait beaucoup plus, en réalité, tout dépendra de la taille que vous leur donnerez)

300g de noisettes entières (+40g pour la déco)

300g de sucre semoule

1 cc de cannelle en poudre

1 cc de vanille liquide

5 blancs d’oeufs

1. Hacher grossièrement les noisettes à l’aide d’un couteau. Dans un saladier en inox, mettre le sucre, la vanille, la cannelle et les blancs d’oeufs. Ajouter les noisettes hachées. Remuer énergiquement l’ensemble au fouet.

2. Placer le saladier sur une casserole d’eau frémissante remplie à mi-hauteur pour faire un bain-marie. Faire chauffer sur feu doux en remuant énergiquement avec une spatule. Le mélange doit atteindte 65°C (il doit être assez chaud au toucher et ne doit pas durcir). La pâte doit rester liquide sans pour autant s’étaler (on n’était pas trop de deux avec ma belle-soeur pour tergiverser sur la bonne consistance).

3. Retirer alors le saladier du bain-marie et le placer dans un récipient plus grand rempli d’eau très fraîche. Beurrer et fariner la plaque à pâtisserie et avec l’aide d’une cuillère à café, faire des petits tas de 3 cm de diamètre environ, bien espacés. Placer au centre de chacun une noisette entière et enfourner la plaque pendant 10 à 15 minutes selon votre four.

4. Au bout de ce temps, sortir les macarons et les laisser refroidir quelques minutes avant de les décoller de la plaque à l’aide d’une spatule.

Quand l’Eclair « Eclair » de Fauchon me déclenche une envie subite de petite crème chocolat au lait – passion

J’adore le fruit de la passion. Il peut être sublimé dans une recette par Alain Passard par exemple , mais son côté acidulé n’a pas son pareil pour réveiller la moindre confiture ou pour donner du pep’s à une ganache de macaron. Quand il se retrouve marié au chocolat au lait dans le nouvel éclair de Fauchon, il me fait carrément tourner la tête.

Eclair « Eclair » – Fauchon

J’ai eu l’opportunité de goûter en avant-première l’éclair Eclair la semaine dernière. Son look détonnant fait parler de lui, mais ce qui est hautement appréciable, c’est cette touche de fruit de la passion qui contraste très bien avec le chocolat. Bref, une riche idée. Tellement riche d’ailleurs, que je me la suis appropriée sans tarder dans une petite Lire la suite

Le yaourt qui rêvait d’être un nuage : crème de yaourt de Christophe Felder

Ceci n’est pas un yaourt.

Enfin, presque.

Enfin, si.

Si vous en avez marre des yaourts avec votre yaourtière, mais que vous avez quand même envie de quelque chose qui y ressemble, mais pas trop non plus (les femmes, c’est paradoxal, non? ), alors celui-là est fait pour vous.

Recette issue d’un de mes livres-chouchou, ce yaourt en étonnera plus d’un tant Lire la suite

Tarte tropézienne pour encourager le soleil à rester avec nous

J’ai la nostalgie des cartes postales. Et des lettres, aussi. De cette correspondance aujourd’hui désuète dont on guettait l’arrivée dans sa boîte aux lettres, qu’on prenait le temps d’écrire, et qui avait le goût des vacances – souvent – mais aussi celui des émotions intenses. Si j’en ai gardé une jolie sélection dans un carton, bien rangé dans mon placard, une seule carte postale trône sur mon frigo. Celle de la recette de la tarte tropézienne, envoyée par mon frère il y a trois ans. De son écriture cabossée qui m’est chère, il m’avait adressé ce petit message : « Une recette à conserver pour les week-ends où je reviendrai prendre un goûter à la maison. » C’est rare que mon frère me fasse de tels appels du pied, donc c’est bien volontiers que j’ai répondu (avec trois ans de retard tout de même) à son appel.

Christophe Felder s’était penché sur le sujet entre-temps, et avait signé sa tarte tropézienne dans un ELLE à table pas si vieux que ça, donc j’ai finalement tenté de Lire la suite