Flan à l’alsacienne : Christophe Felder m’aide aussi à déstocker mes placards, si si !

Retrouvée au fond de mes placards lors de mon inventaire : de la poudre à crème. Dont la DLUO était légèrement dépassée, en plus. La honte totale. Bon, essayons quand même le recyclage ultime, et avec classe s’il-vous-plaît. On ressort le bon vieux classique (je crois que je n’ai jamais raté une seule des recettes de Christophe Felder en fait, à bien y réfléchir), et là, zoom sur la leçon n°3 « crème pâtissière – flan à l’alsacienne ».

En guise de garniture, Christophe Felder propose un mélange de dés de pomme revenus avec des zestes d’orange confit et fait flamber le tout à la liqueur d’orange. Mais comme je suis dans une logique de déstockage depuis janvier (c’est vrai que ça prend du temps, de vider ses réserves en fait !), j’ai utilisé ce que je venais de Lire la suite

Le miel d’acacia du Rucher de Chamarande médaille d’argent et hop! Un p’tit pain d’épices de Christophe Felder pour fêter ça!

Je suis régulièrement les aventures apicoles de ma collègue Gwénaëlle (lien dans mes favoris dans la colonne de droite), qui fait des miels absolument divins dont je me régale : acacia, mais aussi toutes fleurs, et un miel de carottes très typé à découvrir d’urgence, tout comme son miel de sarrasin. Tout récemment, son miel d’acacia a obtenu la médaille d’argent au concours de l’ADAIF (Association pour le Développement de l’Apiculture en Ile-de-France). Cela méritait bien un pain d’épices d’exception pour fêter ça!

(Gwénaëlle, si tu passes par ici, tu constateras comme j’ai déjà bien entamé le pot!)

La recette vient du ELLE à table, et comme elle est signée Christophe Felder, je me suis laissée guider en m’inspirant des variantes qu’il suggérait. Et voici mon adaptation.

Pain d’épices à l’orange façon Christophe Felder

Pour 8 personnes

200 g de marmelade d’orange
275 g de miel d’acacia
150 g de farine de blé, 25 g de farine de châtaigne
2 oeufs
10 g de levure chimique
90 g de lait
1 cc rase de sel fin
2 à 3 étoiles de badiane
2 cc de cannelle en poudre
80 g de beurre mou
1 cc de mélange pour pain d’épices

1. Préchauffer le four à 170°.

2. Faire bouillir le lait avec les étoiles de badiane et laisser infuser 10 minutes. Pendant ce temps, mixer la marmelade et faire tiédir le miel.

3. Dans un bol, mélanger au fouet la farine, la fécule, la levure chimique, la cannelle et le mélange pour pain d’épices.

4. Ajouter le miel tiédi et la marmelade d’orange.

5. Mélanger les ingrédients au fouet puis verser les oeufs, le lait infusé sans les étoiles de badiane, le sel et le beurre préalablement réduit en pommade avec l’aide d’un fouet pour obtenir une consistance crémeuse plus facile à incorporer à la préparation. Mélanger l’ensemble pour obtenir une pâte bien homogène.

6. Chemiser un moule à cake avec du papier sulfurisé. Verser la pâte (garder une cs pour le décor). Le placer au centre du four et laisser cuire une heure ou jusqu’à ce que la lame d’un couteau enfoncé à coeur ressorte sèche.

7. Pendant ce temps, découper l’orange en fines rondelles et les ébouillanter 3 minutes dans l’eau bouillante. Egoutter sur du papier absorbant et réserver. Coller les demi-rondelles sur le dessus du pain d’épices avec le restant de pâte. Remettre au four 5 minutes et laisser refroidir.

8. Démouler et badigeonner les oranges avec la marmelade réservée légèrement tiédie.

Péché de gourmandise : petit pot de crème façon Christophe Felder parfumé au thé rouge d’automne

Un de mes livres préférés reste sans aucun doute Les crèmes de Christophe. Inspirée par Pascale, j’ai décidé de délaisser mes envies de cuisiner des ingrédients insolites pour revenir à des douceurs classiques. J’avais déjà expérimenté cette version de crème à la vanille mais cela vaut vraiment le coup de tenter cette recette avec votre thé préféré. Christophe Felder parfume sa crème avec du thé Boston. Mon thé rouge d’automne (Mariage Frères), qui donnait déjà d’incroyables résultats sur des poires pochées, a parfaitement satisfait mes envies de marron glacé en donnant à la crème un parfum d’une finesse incroyable. A refaire très vite!

A propos de la photo : j’ai eu un mal fou à photographier cette crème et à avoir un rendu satisfaisant. Cette photo a été réalisée dans le cadre d’un de mes stages photo dans un contexte bien précis. Je n’étais pas satisfaite du tout du résultat mais les commentaires de mes petits camarades m’ont poussée à oser la publier… donc la voici…

Petits pots de crème au thé rouge d’automne, par Christophe Felder

Ingrédients pour 8 pots

25 cl de lait entier

25 cl de crème liquide entière

5 jaunes d’oeufs

85g de sucre semoule

20g de thé rouge d’automne (ou de votre thé préféré)

1. Préchauffer le four à 80°.

2. Verser le lait et la crème dans une casserole et porter à ébullition sur feu moyen. Lorsque le liquide bout, couper le feu, verser le thé, mélanger et laisser infuser durant 10 minutes environ.

3. Mélanger ensemble les jaunes d’oeufs et le sucre semoule dans un récipient sans blanchir. Lorsque le thé a infusé, verser le liquide, qui doit être froid, sur le mélange jaunes+sucre. Fouetter l’ensemble et filtrer au travers d’une passoire fine.

4. Avec une louche, garnir les pots de cette préparation. Les enfourner ensuite à 90° pendant une heure trente. Les crèmes doivent être prises en sortant du four. Laisser refroidir avant de déguster.