Tartinade de fèves ou fèv’houmous

Je sais ce que vous allez dire : mais elle est tombée dans le houmous ou quoi? C’est en partie vrai, mais c’est aussi que ce genre de petite recette savoureuse ne demande pas trop de temps derrière les fourneaux, et du temps, je n’en avais plus beaucoup ces dernières semaines!

Un mariage à fêter, une crémaillère et autres : le mois de juin sonne les heureuses nouvelles dans tous les sens! J’ai ma petite bonne nouvelle aussi : avec ma salade de Bonnottes, je suis arrivée deuxième au concours de 750g.com! Je suis ravie! (je sais que c’est moyen de s’auto-congratuler, mais enfin bon, j’avais très envie de le dire!)

Revenons à nos moutons… heu… à nos houmous. Et plutôt que d’acheter des nouveaux ingrédients dans tous les sens, partons avec ce que nous avons à disposition. Un paquet de fèves au congélateur m’a fait rebondir sur une ancienne recette de Saveurs, et voici comment est né le fèv’houmous dans ma cuisine avec de menues adaptations. Presqu’une jolie chantilly verte, non?

Fèv’houmous

Pour un petit bol

450g de fèves surgelées

2 cs de jus de citron

2 cs d’huile de sésame et de colza (Lesieur)

1 petite gousse d’ail

1. Porter une casserole d’eau à ébullition puis plonger les fèves surgelées dans l’eau bouillante. Compter 4 minutes à partir de la reprise de l’ébullition, puis passer les fèves sous un jet d’eau froide et bien les égoutter.

2. Eplucher les fèves (on tire à un bout de la cosse et miracle! La fève sort de sa coquille!) et les mettre dans le mixeur avec le jus de citron, l’huile et la gousse d’ail.

3. Bien mixer jusqu’à obtenir une texture homogène, sinon, l’allonger avec un peu d’eau. Déguster avec quelques crackers!

Guacoumous, ou comment décliner le houmous selon d’infinies variantes

Le houmous est une belle base qui s’accommode aisément de déclinaisons savoureuses. Pascale nous en proposait récemment une version très girly avec son houmous à la betterave. C’est dans un numéro récent de Marie-Claire que j’ai trouvé une version sympathique avec de l’avocat : le « guacoumous », à mi-chemin donc entre le guacamole et le houmous.

Je cuisine assez peu l’avocat, car très honnêtement, je ne suis pas une adepte du goût ni de la texture. Marié aux pois chiches, au persil et à l’huile de sésame, il trouve ici de quoi satisfaire mes papilles. Et un houmous d’un joli vert (que la photo ne rend pas exactement, je vous promets un plus joli vert que ça en vrai!), c’est tout de suite très printanier! Côté texture, on retrouve bien ce crémeux et cette onctuosité qui caractérise le houmous, avec le petit côté herbeux du persil qui s’accoquine très bien avec la préparation. A tenter pour un apéritif : des houmous de toutes les couleurs dans des petits ramequins, ça pourrait faire son petit effet non?

Guacoumous

1 bocal de pois chiches (340g égouttés)

1 gousse d’ail

Une botte de persil plat

QS d’huile de sésame

1 grosse cs de purée de sésame

Le jus d’un citron

1 avocat bien mûr

1. Peler l’avocat et le réserver dans le jus de citron.

2. Dans le mixeur, mettre les pois chiches, la cuillère de purée de sésame, une gousse d’ail épluchée et dégermée (et passée au presse-ail idéalement) et l’avocat citronné. Mixer.

3. Rajouter l’huile de sésame, mixer. Détendre avec un peu d’eau selon la consistance souhaitée.

4. Au dernier moment, hacher le persil, le rajouter et donner encore un petit coup de mixeur pour homogénéiser le tout. C’est prêt! (et c’est bon!)

Le houmous qui fait voyager

Houmous, hoummous, houmos et j’en oublie sûrement. Un mets dont l’orthographe se décline à toutes les sauces, ça pique d’emblée la curiosité! C’est pourquoi j’ai été ravie de le redécouvrir lors de notre séance sur les vins libanais et israéliens chez Jeudivin il y a deux mois. Nous aimons le vin certes, mais c’est encore mieux si les plats sont en accord avec la thématique du jour.  Et le houmous de Carole ce soir-là m’a tellement plu que je me suis empressée de lui demander la recette. J’ai depuis refait cette recette plusieurs fois. J’ai dû seulement adapter les proportions en fonction de la taille du bocal que j’ai trouvé dans ma boutique bio. Depuis, ce houmous fait la joie des repas familiaux en guise d’apéritif (il faut observer du coin de l’oeil mon frère se resservir en douce : là je sais que j’ai tout bon!).

Alors oui, même si le houmous affiche un joyeux 382 kcal au compteur (pour 100 grammes – gloups…), ne le boudez pas trop vite. Le pois chiche contient des fibres et de l’amidon bénéfique pour la flore intestinale et est riche en protéines végétales. Il est en outre recommandé pour les personnes qui souffrent de diabète et aiderait à réduire le taux de cholestérol. Point d’orgue de la recette : sa rapidité d’exécution. Cinq minutes au mixeur et vous voilà prêts à voyager.

Et si vous avez la chance comme Carole de posséder une merveilleuse huile d’olive, versez-en un filet dans le plat, sur la préparation, au moment de servir. La finesse et l’équilibre des saveurs vous feront revenir au bol le plus naturellement du monde. Di-vin, je vous dis!

Merci Carole pour ce beau partage!

Houmous de Carole (adapté)

Pour 6-8 personnes/1 grand bol

1 bocal de pois chiches (394g poids net égoutté de mémoire)

2 cs de crème de sésame (tahiné)

Le jus d’un citron

1 gousse d’ail

2 cs d’huile d’olive (+ QS au moment de servir)

1. Mixer le tout dans un petit robot (Voilà! C’est déjà fini!)

2. Réserver au frais éventuellement (si le mélange a un peu durci, le détendre avec un tout petit peu d’eau), puis verser un filet d’huile d’olive au moment de servir. A déguster joyeusement! (Vous m’en direz des nouvelles!)