La saga des pains d’automne – pain #1 : pain aux myrtilles

 

Pain aux myrtilles

Il est de ces idées qui peuvent germer dans votre esprit longtemps, bien longtemps avant leur réalisation. Des ébauches, des esquisses de pains pour moi souvent, mais l’étape de la réalisation est repoussée à plus tard, pour diverses raisons. Ce pain aux myrtilles, il me semble en avoir parlé à Flo cet hiver. Il m’évoquait des souvenirs Lire la suite

Premier essai de cake sucré au levain : cake très citron-citron inspiré de Makanai

Je commençais sérieusement à en avoir assez de jeter sans arrêt du levain pour ensuite le réactiver et n’en prélever qu’une partie pour mes expériences de boulange. C’était sans compter Florence et son billet, qui ont été le point de départ de mon inspiration. Il faut dire que ses bouchées au levain apportées au dernier atelier d’Isabelle m’avaient complètement séduite. Parfumées, délicates et simples comme je les affectionne.

C’était donc au tour de mon levain de se prêter au jeu. Comme je me pliais à l’exercice « fins de placard », j’ai opté pour sa recette de cake au citron-pavot puisque j’avais tous les ingrédients sous la main… et deux ou trois petites choses que j’avais envie de tester en plus… Le résultat en photo est bien différent du sien, puisque j’ai fait avec les farines et les sucres qui me restaient. Pour le reste, j’ai scrupuleusement suivi la recette.

Le goût maintenant… je m’attendais à plus ressentir le goût du levain dans le cake, mais il est resté assez discret. Tout au plus sent-on une légère rusticité qui n’est pas pour me déplaire. Le mélange de l’huile citronnée et bergamotée, des dés de citron et du jus/zeste de citron font que le cake est extrêmement parfumé. J’ai rarement obtenu un cake à la croûte si croustillante, je ne sais pas si c’est dû au levain… à refaire donc, et à décliner selon les envies du moment et les fonds de placard sous la main. Chapeau bas Flo, tu viens de m’ouvrir un nouveau champ d’expérimentations!

Cake au levain très citron-citron adapté du blog de Makanai

Ingrédients (en italiques mes adaptations)

Bol 1 :

100g de levain mûr

3 gros oeufs

100 g d’huile d’olive parfumée au citron et à la bergamote (marque Colonna Bergamia, merci les ventes de supers produits au bureau!)

1 grosse poignée de graines de pavot

Le jus d’un citron et son zeste

Bol 2 :

150g de sucre (2/3 de sucre blond de canne et 1/3 de rapadura pour moi)

280g de farine (T45 et T65 pour moi)

10g de levure chimique

QS de dés de citron confit

1. Mélanger les ingrédients dans chaque bol.

2. Verser le bol 1 dans le bol 2 et rajouter la quantité souhaitée de dés de citron confit dans la pâte au dernier moment.

3. Mettre dans un moule à cake et faire cuire au four 40 minutes à 180°. Une pointe de couteau piquée en son centre doit ressortir sèche.

Petits pains aux noix d’Eric Kayser

J’ai goûté pour la première fois il n’y a pas si longtemps les pains d’Eric Kayser. A force de parcourir le livre à la maison, j’avais tellement imaginé le goût de ses pains au travers de ses photos que je n’ai pu résister à l’envie d’en prendre un en tombant par hasard devant l’une de ses boulangeries. Le problème, c’est que je serais bien repartie avec toutes les sortes de pains de la boutique, tant les associations étaient toutes plus alléchantes et originales les unes que les autres… J’ai jeté mon dévolu ce jour-là sur un pain pistache-abricot, que j’ai dégusté (englouti serait le terme plus exact…) en continuant ma promenade… Ce pain était assez fabuleux à tous niveaux : d’un joli vert à l’intérieur (un pain alien! Chic alors!), et une texture proche d’un pain viennois, sans tomber dans la brioche. Je me suis demandée comment Monsieur Kayser devait obtenir ce genre de mie moelleuse, et c’est en faisant la recette de son pain aux noix ce weekend que je pense avoir trouvé la réponse…

Le beurre et le lait en poudre ont je pense contribué à cette mie riche, toute dense et douce, qui font de ce pain aux noix l’invité indispensable des petits-déjeuners mais aussi le compagnon idéal de goûters improvisés. Quatre petits frères quasi-jumeaux sont sortis de mon four, et ont fait le bonheur de mon entourage.

Ce pain aux noix m’a fortement inspirée pour sa prochaine déclinaison, version pain cocotte… A suivre!

Pain aux noix d’Eric Kayser

Pour 4 petits pains (recette adaptée avec le Kitchenaid)

500g de farine tradition (j’ai pris de la T80)

25g de sucre

75g de levain liquide

10g de levure fraîche du boulanger

150g de cerneaux de noix (je n’en avais que 100g)

20g de lait en poudre

75g de beurre

10g de sel

25cl d’eau à 20°

1. Verser la levure fraîche dans un bol et la délayer dans 10 cl d’eau légèrement tiède. Laisser à température ambiante pendant une vingtaine de minutes ou jusqu’à ce que le mélange commence à fermenter.

2. Dans un saladier (bol du KA), verser la farine, le lait en poudre, le sucre, le beurre mou et le sel. Bien mélanger le tout et ajouter la levure délayée avec le levain liquide et le reste d’eau. Pétrir tous les ingrédients jusqu’à ce que la pâte soit homogène dans le bol du KA et laisser reposer 30 minutes sous un linge à température ambiante.

3. Verser la pâte sur un plan de travail fariné et incorporer les noix en pétrissant pour les répartir (je me suis rendue compte que, contrairement aux pains cocotte, qui sont assez humides pour faire un pétrissage dans les règles de l’art, celui-là était assez dense et ne me permettait pas de faire le geste correctement, j’ai donc improvisé pour essayer d’incorporer quand même de l’air dans la pâte). Remettre dans un saladier et laisser lever 40 minutes.

4. Diviser la pâte en quatre morceaux de même poids, les façonner en petits bâtards et les déposer sur une plaque de cuisson tapissée d’une feuille de papier sulfurisé. Donner huit coups de lame de cutter en épi longitudinalement sur les pains, couvrir d’un linge humide et laisser lever pendant une heure à température ambiante.

5. Préchauffer le four à 240°. Quand il est à la bonne température, jeter un peu d’eau au fond pour faciliter la formation d’une croûte craquante, enforuner les pains et les cuire pendant 10 à 12 minutes.

Pain cocotte abricots-amandes ou le pain réconfort

Il y a de ces weekends qu’on passe, un peu rock’n’roll et trop riches en émotions… et alors c’est un peu inévitable : je me fâche vite avec la cuisine et plus grand’chose ne me met en appétit. Je ne sais par quel mécanisme, mais dans ces moments-là, seul faire du pain me détend, et c’est encore une des seules choses qui arrive à passer.

Un abricot qui affleure à la surface du pain comme une promesse…

Un paquet déjà entamé d’abricots secs dans mon placard, un peu de lait d’amandes et des amandes effilées… Le pain tout Lire la suite

Pain cocotte aux algues ou le pain qui sentait la mer

 

Bon, je dois dire qu’ils m’ont fait de drôles de têtes, dans mon entourage, lorsque je leur ai dit que ma prochaine tentative de pain allait être un pain aux algues. Mines dégoûtées, petits sourcils froncés et fronde familiale ont été les obstacles que j’ai dû franchir.

En fait, plus je cuisine et plus je me rends compte que ce qui m’attire le plus, ce sont les mélanges incongrus, les ingrédients « bizarres » et les associations inédites. Mais je n’ai rien inventé là avec ce pain, puisqu’Eric Kayser propose sa version également dans son merveilleux livre. Lire la suite