Comme un amaretti à la noisette et au sésame noir

Amaretti_sesame_noir

Oui vous l’aurez compris en lisant le titre, en fait, cette chose ne s’appelle plus un amaretti alors… Je vous avais prévenus en réalisant les amaretti à la pistache de Linda Louis ici que je n’allais pas m’arrêter à la pâte de pistache dans mes essais… Et j’ai bien fait se rencontrer le Japon et l’Orient dans cet edam’houmous, alors si je  mariais Japon et Italie pour une fois ? Et vous ai-je déjà dit à quel point Lire la suite

Le temps de la Chandeleur, petite dernière ! Crêpe à la noisette et à la farine des gaudes

Bon, c’est encore dimanche, c’est le weekend de la Chandeleur par extension même si le vrai jour, c’était hier. Pas grave : encore quelques heures pour des improvisations, des variations crêpières autour de la recette du moment.

J’ai eu envie de remettre à l’honneur cette farine des gaudes que j’avais déclinée en version sablés il y a quelques temps. Et comme son parfum de noisette est toujours un enchantement, j’y ai ajouté un « ptit chtouille » comme on dit chez moi de purée de noisettes. Pour les proportions, je m’en suis tenue à celles de la recette de Bernard Loiseau extraite de Lire la suite

Muffin noisette, cerise et flocons d’avoine

Muffin rustique à la noisette, cerise et flocons d'avoine

Ce qui m’intéresse de plus en plus dans la réalisation d’une recette, c’est l’enchaînement plus ou moins conscient qui a permis d’aboutir à votre dernière réalisation qui sort du four, qui finit de cuire dans la poêle ou qui attend tranquillement en train de refroidir sur une grille.

En l’occurrence, ce sont les photos d’un des derniers billets de Pascale qui ont commencé par me mettre l’eau à la bouche. J’avais donc décidé de me coller illico à une fournée, et j’ai repris donc son livre, et je suis tombée en arrêt sur Lire la suite

Les cupcakes des vignes

Nouvelle séance en duo dans la cuisine de ma belle-soeur. Comme pour beaucoup de billets de ce blog, l’inspiration est encore venue quand je ne m’y attendais pas. Un petit détour en septembre dernier au salon Maison&Objet, des magazines de cuisine en veux-tu en-voilà, et un Dorian rencontré par hasard : « Celui-là, je lui ai dit, il sera pour toi !« . En effet, un cupcake tout de raisin vêtu se trouvait glissé entre les pages de ce magazine de cuisine italien : un cupcake permettant de célébrer mon amour de la vigne en cuisine, il n’en fallait pas plus pour Lire la suite

Le sabayon au Frangelico : le dessert-minute qui ne manque pas de classe

La logique veut sur ce blog qu’après une recette à 5 blancs d’oeufs, je vous déniche une recette pour caser vos jaunes d’oeufs restants. Vous en avez peut-être assez des petites crèmes, glaces et du gâteau à la pâte d’amande… Et si pour changer on s’aventurait du côté du sabayon ? Mais pas n’importe comment ! Avec un soupçon de Frangelico, il reste tout à fait dans le thème noisette initié en début de semaine : et d’ailleurs, pour être tout à fait raccord, pourquoi ne pas servir les deux en même temps ?

Deux mots à propos du Frangelico : cette liqueur est produite dans le Piémont depuis plus de 300 ans. Des moines seraient à l’origine de cette production. Le nom de la liqueur proviendrait du moine ermite Angelico « Fra. Angelico » qui aurait vécu dans le Piémont au XVIIème siècle. D’où le look si particulier de la bouteille, avec sa corde à la ceinture, rappelant le fameux moine.

Le livre de recettes de KitchenAid est donc venu à ma rescousse. Alcoolisé le dessert ? On ne va pas se mentir : oui, il sent bien l’alcool. Le côté intéressant réside dans la douceur de la texture, mousseuse (tellement d’ailleurs, que les noisettes de décoration coulaient doucement le temps de la photo) et délicate à souhait, réveillée par le Frangelico. Un dessert à réaliser juste avant de servir vos invités, en déposant nonchalamment la bouteille de Frangelico à table pour faire parler. L’épreuve du test avec mon frère a été un succès : juste rentré au moment où ma belle-soeur et moi terminions le sabayon, il s’est assis devant nos desserts à déguster… Comme je sais que mes questions de pâtissière angoissée peuvent lasser très vite (« C’est bon ? Non mais t’es sûr, c’est bon hein ? »), je l’ai observé du coin de l’oeil. Je l’ai regardé en silence détacher la noisette au centre du macaron pendant qu’il parlait de tout autre chose, puis croquer dans le macaron. Plonger la cuillère dans le sabayon ensuite… Puis j’ai vu le macaron faire un petit plongeon en douce dans le sabayon à la deuxième bouchée. Et j’ai souri…

Sabayon au Frangelico et à la fève tonka

Pour 4 à 6 personnes

6 jaunes d’oeufs très frais

50g de sucre glace

L’équivalent d’une cc de fève tonka râpée

6 cs de Frangelico (liqueur de noisettes)

2 cs de noisettes concassées et grillées

1. Dans le bol du KA, battre les jaunes d’oeufs, le sucre glace, la fève tonka râpée et le Frangelico (vitesse 8 ) pendant 5 minutes, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne épais.

2. Augmenter la vitesse à 10 et fouetter 5 à 7 minutes jusqu’à ce que le mélange ait triplé de volume et soit très épais. Verser immédiatement dans 6 grands verres, saupoudrer de noisettes grillées et servir sans attendre.