Japonaiseries #2 : les sablés matcha-yuzu

 

Les tendances vont et viennent dans ma cuisine, mais je reviens toujours au Japon par intermittences. J’ai délaissé Fumiko et ses recettes (très brièvement, je vous rassure !) pour revenir à mon thé matcha favori. Pour ces petits sablés vert tendre, plusieurs inspirations sont venues s’additionner. Tout est parti d’une recette du dernier Saveurs (comme par hasard…) : un excellent reportage sur le thé vert qui m’a donné envie de réaliser toutes les recettes de la page. J’avais bien envie de tester le thé vert matcha-yuzu de chez Jugetsudo, dont j’avais déjà fait des yaourts maison ici. Et comme une pensée en amène une autre, Lire la suite

Jugetsudo : quelques grammes de finesse…

Dans mon triptyque gourmand de parfums, le thé vert matcha achève de compléter mes deux autres saveurs préférées que sont l’amande et la fleur d’oranger. Je me suis prise de passion pour cette jolie poudre verte qui déconcerte en général plus d’un Occidental. Il n’y a qu’à voir la tête de ma famille lorsque je leur annonce, toute fiérotte, que je viens de réaliser tel gâteau à base de thé vert. Malgré tous mes efforts, je ne les ai pas encore convertis, mais je ne désespère pas de les y initier un jour…

L’apprentissage de cet ingrédient m’a permis de réaliser l’importance de la qualité de la matière première – règle qui peut s’appliquer à l’ensemble de la cuisine bien sûr – mais qui me rend doublement exigeante avec mes ingrédients favoris.

Mercredi dernier, j’étais donc conviée à l’inauguration de la boutique Jugetsudo, première maison de thé japonais à Paris. Et quoi de mieux que le 6ème arrondissement comme écrin? C’est donc le coeur palpitant que je me suis rendue à la boutique, qui s’est révélée tenir toutes ses promesses et bien plus encore pour la passionnée de thé vert que je suis. La boutique d’abord, est une invitation au voyage. Véritable forêt de bambous suspendus conçue par Kengo Kuma, l’endroit s’avère être un temple de légèreté et une ode à l’esprit zen. La sobriété et l’élégance du lieu mettent en relief les différentes variétés de thés verts et autres objets dédiés au thé (bols, tasses, théières…).

crédit photo : André Morin

Il faut pousser la curiosité et se diriger vers le sous-sol pour achever d’être dépaysé. L’endroit a été aménagé pour la cérémonie du thé. Une Japonaise en habit traditionnel fouette le thé matcha avec ferveur, de façon si méticuleuse et si aérienne à la fois que le visiteur se retrouve vite transporté à l’autre bout du monde, fasciné par ces gestes séculaires.

crédit photo : André Morin

La charmante Maki Maruyama, directrice de la maison Jugetsudo, m’initie à l’infinie subtilité de la fine poudre : en effet, il n’y a qu’à comparer un Sencha et un Matcha, ou un Genmaïcha et un Hojicha, pour s’apercevoir de toute la richesse et l’étendue de la gamme qu’offre le thé vert. Et quel ravissement devant les déclinaisons qu’offre le thé vert en cuisine! Je m’extasie devant les financiers au matcha, et ne sait plus à quel saint me vouer devant les sablés et autres gourmandises. Le parfum est bien présent, équilibré et puissant à la fois et le goût perdure en bouche pour mon plus grand plaisir.

Je repars de la boutique avec la tête en ébullition, pleine d’idées nouvelles à expérimenter de retour à la maison. Notamment avec ce thé vert yuzu matcha qui doit être une touche vraiment originale en pâtisserie. C’est noté, Jugetsudo fait maintenant partie de ma liste de fournisseurs préférés pour l’apprentie pâtissière que je suis.

Maison de thé japonais Jugetsudo By Maruyama Nori

95, rue de Seine

75006 Paris

Ouverture : 11h-19h sauf dimanche et jours fériés

www.jugetsudo.fr