Salade de lentilles vertes au menu de la LibéBox !

salade_lentilles

Impossible de me lasser des boxes, ne serait-ce que par le concept : moyennant un abonnement, un petit colis gourmand qui vous attend dans la boîte aux lettres chaque mois, ça redonne le sourire non ? Et quand les boxes racontent une région ou un terroir, c’est encore plus sympa. La petite dernière, la LibéBox, est le fruit de la rencontre entre Libération et The Tops, un site de e-commerce axé sur les ventes privées de produits originaux. Une box où il y a à boire et à manger dedans, il me fallait absolument Continuer la lecture

Poires au vin, douceur d’avant Noël

poire_au_vin

Un classique auquel je ne m’étais jamais frotté, c’est désormais chose faite ! Je me rappelle avoir échangé à ce sujet avec une collègue, il y a déjà quelques années. C’est lorsque je m’amusais à récolter les recettes qu’elles voulaient bien me confier : j’avais hérité d’une pastilla au pigeon, de rouleaux de printemps, d’un tiramisu framboises… Et Johanna m’avait écrit un mail pour me parler des poires au vin de sa maman. Mail sur lequel je suis retombée la semaine dernière… Bon sang mais c’est bien sûr ! Et ces poires au vin étaient aussi le prétexte idéal pour m’offrir ces jolies coupes repérées chez Zara Home. Je les trouve parfaites dans leur forme pour accueillir les formes rebondies des poires, non ?

Pour la recette, peu d’ingrédients, mais choisis avec soin : Continuer la lecture

Du nouveau dans la bibliothèque de l’oenophile #8 : Le vin c’est pas sorcier, par Ophélie Neiman

vin_pas_sorcier_ophelie_neiman

J’ai délaissé cette rubrique du blog et je m’en veux, parce que ce livre-là, je veux lui faire une place de choix ici. Non seulement parce qu’il est signé Ophélie – et qu’en vrai, c’est la seule capable de me faire rire aux éclats dans un car à propos d’une histoire de pigeons sur son balcon – mais aussi parce qu’il va totalement dans l’idée de la démystification de ce vin rendu si inaccessible par tout un tas de gens et là, j’applaudis.

Quiconque a envie de découvrir le vin s’est un jour retrouvé dans l’une des situations proposées par les chapitres de cet ouvrage : on a tous été dans la peau d’une Juliette (qui organise une soirée), d’un Pacôme (qui apprend la dégustation), d’un Hector (qui participe aux vendanges), d’une Coralie (qui visite les vignobles), ou d’un Paul (qui achète du vin).

Dans ce livre, Ophélie, c’est un peu votre bonne copine, votre « coup de fil à un ami », votre Continuer la lecture